Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > dépolluer les fruits et légumes

dépolluer les fruits et légumes

par kalei, le 06/03/2018 à 10:33 - 793 visites

Bonjour, suite à l'annonce de forts taux de pesticides dans nos légumes et fruits, plusieurs recettes sur le web proposent de les détoxifier en les mettant tremper dans du bicarbonate de soude/ vinagre etc.. je désire savoir si cela est vrai et efficace et si le trempage n'enlève pas les vitamines...
merci de votre aide

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 07/03/2018 à 13:26

Bonjour,

De nombreuses associations, chercheur-es recommandent en effet de laver et de peler les fruits et légumes mais rappellent dans un même temps qu’il ne s’agit pas d’un remède miracle et que mieux vaut privilégier les produits bio. Pour étayer leurs arguments, de nombreux journalistes et siecntifiques s’appuient sur les conclusions de l’étude Effectiveness of Commercial and Homemade Washing Agents in Removing Pesticide Residues on and in Apples parue dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry que nous vous invitons à consulter dans son intégralité.

Dans Science et Vie (12 février 2018), Adeline Colonat pose la question de savoir comment échapper aux pesticides dans l’alimentation :

« Que faire ? Laver les fruits et légumes ? Oui, mais cela n'aura d'effet que sur les molécules liposolubles comme le chlorpyriphos (un insecticide). Les éplucher ? Oui, mais certains pesticides, comme l'acétamipride (insecticide), peuvent pénétrer dans la plante.
Opter pour les produits de l'agriculture biologique ? Plusieurs études ont conclu que la concentration de résidus de pesticides y était systématiquement moins élevée que dans ceux issus cultures conventionnelles, bien que les différences observées soient variables. »

Dans ce même magazine, science et vie, Aude Rambaud, préconise de « Laver vos pommes avec du bicarbonate [ce qui ] est très efficace pour éliminer les pesticides de leur surface. Mais pas pour éliminer les toxiques qui pénètrent dans la peau des fruits : il faut les peler.
Selon une expérience qui a comparé plusieurs méthodes de lavage des fruits, les peler est le meilleur moyen d'éliminer l'immense majorité des pesticides dont ils sont imprégnés. Une méthode simple et radicale qui prive malheureusement d'une partie des fibres et vitamines de certains fruits, mais qui permet de supprimer les résidus chimiques présents à la fois à leur surface et dans leur peau.

Après une exposition de pommes à du thiabendazole pendant 24 heures, un fongicide couramment utilisé dans les vergers (notamment pour prévenir la rouille), environ 20% pénètre plus ou moins profondément dans le fruit. Un rinçage pendant deux minutes sous l'eau du robinet comme le fait la majorité des personnes permet seulement d'éliminer 25 à 30% des résidus en surface, montre l'expérience parue dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry.

Un bon bain dans le bicarbonate ne lave qu'en surface
Par comparaison, les plonger dans une solution de bicarbonate de soude enlève la quasi totalité de ces derniers, mais pas ceux qui ont pénétré dans la peau. Et encore, sous réserve de le faire à la dose de 10 mg/mL, soit une bonne cuillerée dans un demi litre d'eau, et pendant environ quinze minutes, pas moins ».

Nuançons toutefois ces propos car si le magazine canadien science presse démontre l’efficacité de laver ses fruits et ses légumes, il insiste également sur l’efficacité de l’eau:

« De nombreuses personnes s’inquiètent de la présence de pesticides dans les fruits et légumes et se demandent comment s’en débarrasser avant de les consommer. Même si certains savons spéciaux vendus vont jusqu’à affirmer que leur produit est « 100 fois plus efficace que l’eau » pour déloger les traces de pesticides, la recherche a démontré que leur performance n’est pas supérieure à celle d’un lavage à l’eau. Explications du Détecteur de rumeurs.
De nombreuses personnes s’inquiètent de la présence de pesticides dans les fruits et légumes et se demandent comment s’en débarrasser avant de les consommer. Même si certains savons spéciaux vendus vont jusqu’à affirmer que leur produit est « 100 fois plus efficace que l’eau » pour déloger les traces de pesticides, la recherche a démontré que leur performance n’est pas supérieure à celle d’un lavage à l’eau. Explications du Détecteur de rumeurs.
L’origine de la rumeur
Une de nos lectrices, Élisabeth, a fait une demande au Détecteur de rumeurs : « il y a beaucoup d’informations contradictoires sur la meilleure façon de laver les fruits et légumes. Les savons spéciaux sont-ils vraiment plus efficaces que l’eau pour déloger les résidus de pesticides ? Existe-t-il des études à ce sujet ? »
Les produits nettoyants en question
De nombreuses compagnies mettent en marché des nettoyants pour fruits et légumes. Ils sont vendus dans les épiceries, les pharmacies, les magasins d’aliments naturels et en ligne pour un prix allant de 5 $ à 17 $ pour environ 750 ml. La liste des ingrédients nous apprend qu’ils sont constitués majoritairement d’eau (puisque c’est le premier ingrédient sur la liste), ainsi que d’agents tensioactifs et nettoyants, d’acide citrique et parfois d’huiles essentielles.
En consultant le site internet des fabricants, le Détecteur de rumeurs constate que l’argumentaire marketing consiste la plupart du temps à mentionner que le produit est « efficace » pour nettoyer les fruits et légumes et retirer de leur surface les pesticides, les saletés et les cires.
Le terme « efficace » n’étant pas une appellation contrôlée, cela ne signifie pas grand-chose. Quelques compagnies ont un argumentaire plus jazzé, comme la compagnie australienne Safeguard qui affirme que son nettoyant pour fruits et légumes est « 100 fois plus efficace » que le lavage à l’eau, selon des « tests effectués dans un laboratoire indépendant ». Cependant, on ne fournit pas de références pour l’étude en question. Les affirmations marketing sur l’efficacité de ces produits n’étant pas étayées par des études sur les sites des fabricants, le Détecteur de rumeurs se tourne donc du côté de la littérature scientifique.
Ce qu’en dit la science
Les produits nettoyants pour les fruits et légumes existent depuis une vingtaine d’années. Depuis leur mise en marché, il y a eu au moins six études qui ont comparé l’efficacité de ces produits pour retirer les résidus de pesticides à la surface des fruits et légumes avec l’efficacité d’un lavage à l’eau. Ces études ne sont pas toutes accessibles au grand public, mais le site Nutritional Facts les a recensées.
Voici un aperçu de leurs conclusions :
• Une étude publiée en 2003 dans le Bulletin of Environmental Contamination and Toxicology a comparé l’efficacité d’un rinçage à l’eau avec l’efficacité de cinq nettoyants pour fruits et légumes. Les chercheurs ont mesuré la présence de fongicides et d’insecticides à la surface des aliments avant et après les différentes méthodes de lavages. Conclusion : les nettoyants ne font pas mieux que le simple lavage à l’eau qui retire jusqu’à 80 % des résidus de pesticides sur les aliments.
• Une autre étude, menée par le Connecticut Agricultural Experiment Station, a comparé le rinçage sous l’eau courante pendant 30 secondes avec quatre produits nettoyants du commerce, mais aussi avec une solution d’eau additionnée d’un pour cent de savon à vaisselle (Palmolive®). Les légumes et fruits sur lesquels on avait utilisé un nettoyant où la solution de savon à vaisselle était ensuite rincée, comme recommandé par le fabricant. Résultats : les quatre nettoyants et la dilution de savon à vaisselle ne faisaient pas mieux que l’eau pour retirer les résidus de pesticides. Les auteurs de cette étude estiment que c’est l’action mécanique de l’eau qui retire les pesticides de la surface de l’aliment et ils suggèrent aux consommateurs de rincer leurs produits pendant 30 secondes, plutôt que d’utiliser des nettoyants.
• Certains pesticides, comme le captane qui est en fait un fongicide, seraient toutefois plus résistants que d’autres à l’eau. Une étude publiée dans Food and Chemical Toxicology en 2001 a démontré qu’un trempage pendant 20 minutes dans du vinaigre pur pouvait faire mieux qu’un trempage dans l’eau (mais pas un trempage dans une dilution de 10 % de vinaigre ). Par ailleurs, un trempage de 20 minutes dans de l’eau additionnée de 10 % de sel avait de meilleurs résultats que l’eau seule pour retirer le captane.
Autrement dit, les études nous démontrent que les produits du commerce ne font pas mieux que l’eau pour retirer la plupart des pesticides à la surface des aliments et que seul un très long trempage dans une eau additionnée de sel peut en éliminer certains pesticides plus résistants.
Comment laver les produits à l’eau
Onil Samuel, conseiller scientifique santé et environnement à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), est d’avis que les produits nettoyants du commerce sont un gaspillage d’argent. « Rincer les aliments sous l’eau déloge les pesticides de surface qui sont solubles à l’eau », explique-t-il : « Quand c’est possible, on peut aussi frotter les légumes et les fruits qui ont la peau dure à l’aide d’une petite brosse. Ou les peler, mais on se prive ainsi de certains nutriments. »

En complément, dans Ouest France (20 février 2018), Alexandra Bourcier s’interroge : « Fruits et légumes. Peut-on vraiment éviter de manger des pesticides ?

« Éplucher ou pas ?
Reste la question de l’épluchage ou non des légumes… Il faut savoir que les pesticides passent la peau et restent présents dans le fruit ou le légume, même épluché. Si à cela on ajoute qu’éplucher un fruit ou un légume lui enlève de son intérêt puisqu’il perd une grande partie de son apport en vitamines, difficile de dire qu’il s’agit d’une solution intéressante ».

Des constatations présentes bien avant cette date. En 2016, Stéphanie Bérubé dans la Presse conseillait de varier son alimentation, de manger bio et ce même s’il contient aussi des traces de pesticides ou sinon de " Laver ses fruits et légumes" :
« La nature même des pesticides est de résister aux intempéries dans le champ. Il serait donc naïf de croire qu'un simple lavage suffit à s'en débarrasser complètement. Malgré cela, les autorités publiques conseillent de toujours bien laver les fruits et légumes à l'eau fraîche, ce qui enlèvera les pesticides de surface.
Les pesticides se trouvent toutefois aussi à l'intérieur de certains fruits et légumes. D'ailleurs lorsque les laboratoires testent les bananes ou les oranges afin de calculer les traces de pesticides qui s'y trouvent, ils enlèvent la pelure. Leur but est de tester la partie consommée des aliments. «Quand on tombe dans les néonicotinoïdes, ces pesticides systémiques qui rentrent dans les tissus de la plante, on peut laver tant qu'on veut, ça ne partira pas, explique le chimiste Sébastien Sauvé. Idéalement, il faudrait les laver dans de l'alcool ou un produit chimique fort, ce qui n'aurait aucun bon sens.»

Citons encore l’article « comment chasser les pesticides de votre assiette », publié dans Le Parisien :
« Lavez, essuyez, pelez. La plupart des scientifiques interrogés par Stéphane Horel, auteur du livre « la Grande Invasion »*, lavent et épluchent soigneusement leurs fruits et légumes (parfois avec un peu de vinaigre). « C'est peut-être efficace pour éliminer une partie des pesticides de contact, qui restent sur la peau, mais il n'y a rien à faire contre les pesticides systémiques qui, eux, pénètrent à l'intérieur de la plante », note Henri Thépaut, président de la Fédération nationale de l'agriculture biologique. « Certains pesticides n'étant pas solubles dans l'eau, mieux vaut essuyer les fruits pour en retirer les restes de produits d'enrobage matérialisés par des marques blanches », précise Jean-François Narbonne, professeur de toxicologie à l'université de Bordeaux. »

Nous pourrions ainsi poursuivre notre énumération tant sont nombreux les articles à ce sujet. Aussi, nous vous recommandons d’interroger la base de données Europresse, disponible dans les Bibliothèques de Lyon, qui vous permettra de trouver d’autres références.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact