Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Fente des nénuphars

Fente des nénuphars

par Lapinou69, le 25/04/2018 à 12:48 - 585 visites

Bonjour,
je me suis toujours demandé-e pourquoi les nénuphars avaient-ils une fente sur le côté.
Pourriez-vous me donner une explication simple et claire ?
Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 28/04/2018 à 11:35

Département sciences et techniques

Bonjour,

Un nénuphar ou nénufar est une « plante aquatique, dicotylédone, de la famille des Nymphéacées, à rhizome, aux feuilles arrondies flottantes, aux fleurs solitaires blanches, jaunes, violacées ou rougeâtres, se développant à la surface des eaux calmes dans les pays chauds et tempérés. »
Source : Centre National de Ressource Textuelles et Lexicales (CNRTL)

En Europe, c’est le nénuphar jaune que l’on retrouve le plus.


Toutes les feuilles se ressemblent-elles ?
Citer:
Les feuilles forment le centre de production de l’énergie des plantes. Ce sont des émergences de la tige, avec laquelle elles ont une origine commune. Elles sont disposées sur cette dernière de trois façon possibles : une à une (alternes), deux à deux (opposées) ou plus de deux (verticillées).
Les feuilles alternes divergent de la tige selon un angle précis, variable selon les espèces. La disposition des feuilles sur la tige se nomme « phyllotaxie » (du grec phullon, feuille, et taxis, disposition).
La feuille peut être munie d’un pétiole (la « queue » de la feuille), qui la relie à la tige ; montant des racines vers la feuille, et la sève élaborée, riche en sucres provenant des chloroplastes, qui sera distribuée dans le reste de la plante. Il arrive que le pétiole soit absent : dans ce cas, la feuille est sessile, mais s’il existe, elle est pétiolée. Parfois, deux petits appendices, les stipules, sont présents à la base du pétiole, contre la tige. Leur forme et leur texture sont variables et ils se montrent fort utiles pour déterminer le végétal que l’on a sous les yeux.

La partie plate de la feuille se nomme le « limbe ». Il peut être unique ou formé de plusieurs folioles : on parle alors de « feuille simple », dans le premier cas, ou de « feuille composée », dans le second. Le limbe peut être large ou allongé, ovale, lancéolé, elliptique ou linéaire … Sa forme est particulièrement importante lorsqu’on décrit la plante ou que l’on cherche à l’identifier.

Son sommet peut être aigu, obtus, tronqué, échancré … Sa base, elle, est cunéiforme (en coin), atténuée, cordée (en forme de cœur), auriculée … La marge est parfois ondulées, lobée, dentée, denticulée si les dents sont petites, crénelée si les dents sont largement arrondies ou entière si elle ne présente aucun signe particulier. La nervation peut être pennée (du latin penna, plume) si les nervures secondaires partent de chaque côté de la nervure principale comme les barbes d’une plume, parallèle si les nervures ne se touchent pas (sauf à la base) ou réticulée si elles forment un réseau.

On l’oublie parfois, mais la pilosité est un caractère important de la feuille. Celle-ci peut-être laineuse (couverte de longs poils), veloutée (à courts poils doux), hispide (à poils durs, presque piquants), tomenteuse (à poils blancs, densément enchevêtrés) ou glabre si aucun poil n’est présent. On notera également la taille, la couleur et la texture du limbe. Dans le cas d’une feuille composée, la description des folioles se fait sur les critères énoncés ci-dessus.

Attention : certaines feuilles … n’en sont pas ! Ainsi, un regard attentif décèlera sur les « feuilles » du fragon (Ruscus aculeatus) de toutes petites fleurs à trois sépales et trois pétales. Il s’agit ici des tiges chlorophylliennes aplaties, nommées « cladodes » (du grec klados, branche, et eidos, forme : en forme de branche).La feuille est représentée par la pointe terminant la cladode. Cette dernière (de même que la tige) assure la fonction de photosynthèse habituelle chez les feuilles.

(Source : Les plantes ? : 70 clés pour comprendre de François Couplan)


Image
(source : hydrophytes)

Plus simplement et plus clairement par un dessin : De haut en bas, une grande et large feuille flottant (limbe), une tige (pétiole) fine et pliable et enfin ses racines.
La forme de la feuille serait due à la présence de la tige sous l’eau.

Image
(source : Schéma d’une feuille)


Ce n’est pas le cas pour tous les nénuphars par exemple le nénuphar géant d’Amazonie
Image
Source: Riesenseerose (Victoria amazonica) im Neuen Botanischen Garten MarburgOwn. CC-BY 2.5. wikipédia



Vous pouvez également contacter le jardin botanique de Lyon : une question, un conseil un « jardinier à votre écoute »

Des soucis de cultures au jardin d’ornement ? Des pensées hésitantes pour arroser des plantes d’intérieur ? Du « bouleau » de jardinage dans tous les sens ? Posez vos questions… Envoyez des photos ! Des spécialistes du Jardin botanique vous aideront à cultiver, multiplier, soigner, reconnaitre et déterminer correctement vos plantes, qu’elles soient locales ou exotiques.

Écrivez-nous à :
conseil.botanique@mairie-lyon.fr



Aller plus loin :

Les plantes ?: 70 clés pour comprendre de François Couplan
Miscellanées des plantes: tout sur les plantes et un peu plus encore de Anne-France Dautheville
Mares et étangs: écologie, gestion, aménagement et valorisation sous la direction de Beat Oertli, Pierre-André Frossard
Plantes aquatiques & de terrains humides de Éric Lenoir
nénuphar jaune, futurasciences
le nénuphar wikipédia
La mécanique subtile du nénuphar Par Sylvie Rouat, le 21.05.2017


Envie d’installer un bassin ou un jardin d’eau :

Petit Abc Rustica des bassins et jardins d'eau de Laurent Renault
Bassins et jeux d'eau de Bryan Hirst, Alan Bridgewater, Gill Bridgewater

Bonne lecture !
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact