Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Nature et intelligence

Nature et intelligence

par Mimire, le 04/11/2018 à 15:27 - 172 visites

Bonjour,

J'entends énormément parler d'une corrélation entre le développement social et l'intelligence des enfants qui sont en contact avec la nature.
J'aurai voulu savoir si c'était vrai et si il y a des études qui ont été menées et qui démontre la véracité d'une telle affirmation.
Merci d'avance

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 06/11/2018 à 17:02

Bonjour,

Nous vous recommandons la lecture de cet article très complet qui renvoie vers de nombreuses références scientifiques : Pourquoi vous devriez aider vos enfants à se rapprocher de la nature (et comment le faire), écrit par Alix Cosquer, chercheuse en psychologie environnementale et psychologie de la conservation à l'Université de Bretagne occidentaleThe Conversation.

En 2018, des chercheurs de l'Institut de Barcelone pour la Santé Globale (ISGlobal) en Espagne ont publié une étude du projet BREATHE à Barcelone (Espagne) menée avec 253 écoliers. Leur conclusions rapportent que ces enfants, qui ont grandi dans des maisons entourées d'espaces verts, ont tendance à présenter des volumes plus importants de matière blanche et grise dans certaines zones de leur cerveau.

" "C'est la première étude qui évalue l'association entre l'exposition à long terme aux espaces verts et la structure du cerveau ", explique le Dr Payam Dadvand, auteur principal de l'étude. "Nos résultats suggèrent que l'exposition aux espaces verts tôt dans la vie pourrait entraîner des changements structurels bénéfiques dans le cerveau."
Le contact avec la nature a été considéré comme essentiel pour le développement du cerveau chez les enfants. L'hypothèse suggère un lien évolutif des humains à la nature. En conséquence, les espaces verts sont efficaces pour fournir aux enfants des opportunités de restauration psychologique et d'inciter à d'importants exercices de découverte, de créativité et de prise de risque qui, à leur tour, influencent positivement différents aspects du développement cérébral. "
source : Le cerveau des enfants se développe mieux au contact de la nature / Agathe Mayer - Top santé - 26 fév 2018

Voici les références de cette étude : The Association between Lifelong Greenspace Exposure and 3-Dimensional Brain Magnetic Resonance Imaging in Barcelona Schoolchildren / Payam Dadvand, Jesus Pujol, Dídac Macià, Gerard Martínez-Vilavella, Laura Blanco-Hinojo,Marion Mortamais, Mar Alvarez-Pedrerol, Raquel Fenoll, Mikel Esnaola, Albert Dalmau-Bueno, Mónica López-Vicente, Xavier Basagaña, Michael Jerrett, Mark J. Nieuwenhuijsen and Jordi Sunyer - Environmental Health Perspective. 2018 Feb; 126(2)
En cliquant sur "References" (en haut à droite), vous trouverez d'autres références d'articles scientifiques sur ce sujet.

Ces résultats viennent confirmer ceux d'une autre publication espagnole. En juin 2015, le Centre pour la recherche en épidémiologie environnementale de Barcelone (Espagne) a publié une étude dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) qui démontrait que la présence d'espaces verts dans l'environnement favoriserait une augmentation de la mémoire de travail et de la capacité d'attention des enfants :

" Tous les trois mois, les scientifiques ont mesuré le développement cognitif de ces enfants, donnée qu'ils ont ensuite corrélé à la présence d'espaces verts à proximité de leurs domiciles ou de leurs écoles.
Au final, les résultats de l'étude laissent apparaître un lien entre la présence d'espaces verts proches des écoles et l'augmentation de la mémoire de travail des enfants.
Concrètement, l'exposition à la verdure a permis d'augmenter de 5 % la mémoire de travail (également appelée mémoire à court terme, elle permet de retenir des informations pendant quelques secondes, voire quelques dizaines de secondes, ndlr) et de diminuer de 1 % leur inattention en classe.
En outre, l'exposition aux espaces verts aurait également participé à stopper les troubles de la mémoire de 9 % d'élèves qui en souffraient.
Payam Dadvand, co-auteur de l'étude indique : « Le contact avec la nature est réputé jouer un rôle crucial et irremplaçable dans le développement du cerveau ». "
source : Ouest France : Espaces verts. Des effets bénéfiques sur la mémoire des enfants

Voici les références de l'étude : Green spaces and cognitive development in primary schoolchildren / Payam Dadvand, Mark J. Nieuwenhuijsen, Mikel Esnaola, Joan Forns, Xavier Basagaña, Mar Alvarez-Pedrerol, Ioar Rivas, Mónica López-Vicente, Montserrat De Castro Pascual, Jason Su, Michael Jerrett, Xavier Querol, and Jordi Sunyer - PNAS June 30, 2015 112 (26) 7937-7942; published ahead of print June 15, 2015

Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact