Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Retraite à taux plein

Retraite à taux plein

par pcla, le 05/11/2018 à 09:46 - 114 visites

Bénéficier d'une retraite à "taux plein" signifie-t-il bénéficier du taux maximal de retraite ?

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 07/11/2018 à 09:59

Bonjour,

Voici un article de previssima.fr qui explique la différence entre retraite à taux plein et pension maximale :

" Le taux de pension est l’un des paramètres principaux du calcul de la retraite de base. Lorsque le taux est dit « plein », cela signifie qu’il est maximum. Un taux plein est de :
- 50 % dans les régimes alignés (régime général, sécurité sociale pour les indépendants, mutualité sociale agricole pour les salariés)
- 75 % dans la fonction publique

Deux paramètres permettent d'obtenir le taux plein : la durée d'assurance requise et l'âge de retraite à taux plein. Lorsque l'assuré ne les remplit pas, sa pension de retraite de base subit une décote.
Percevoir une retraite à taux plein ne signifie pas pour autant que la pension de retraite est maximale.
[...]
Âge de départ à taux plein et durée d'assurance requise

Deux paramètres permettent de déterminer si le taux est plein :
- La durée d’assurance requise: La durée d’assurance requise correspond au nombre de trimestres nécessaires, tous régimes confondus, pour que le taux de pension soit maximum.
- L’âge de départ à taux plein: L’âge de départ à taux plein est différent de l’âge légal de départ à la retraite. L’âge de départ à taux plein (ou âge du taux plein) est l’âge auquel l’assuré peut partir sans que son taux de pension ne subisse de minoration.

Ces deux paramètres sont fonction de l’année de naissance de l’assuré.

Si l’assuré a atteint la durée d’assurance requise, il bénéficie du taux plein et sa pension de retraite sera maximale.

Si l’assuré a atteint l’âge du taux plein, il bénéficie également du taux plein. Cependant, si par ailleurs, il n’a pas atteint la durée d’assurance requise, sa pension subit un coefficient de proratisation. Sa retraite de base ne sera pas maximale, même si le taux pris en compte dans le calcul de la pension est le taux plein.
"



Si vous être fonctionnaire, voici ce qu'indique le site du régime des retraites des fonctionnaires de l'État, des magistrats et des militaires :

" Il faut distinguer le taux plein et le taux maximal de 75% de la retraite de la Fonction publique.
Le taux plein de la retraite est conditionné par la durée d'assurance tous régimes (trimestres et bonifications dans la Fonction publique et trimestres acquis au titre d'une autre activité). Une pension à taux plein est une pension qui ne subit aucune décote ;
Le taux maximal est quant à lui conditionné uniquement par la durée des services et bonifications prise en compte dans le calcul de la retraite de la Fonction publique. Il est égal à 75 % et peut être porté à 80 % avec les bonifications.
Pour atteindre ce taux maximal, vous devez réunir le nombre de trimestres nécessaire – services et bonifications - au cours de votre carrière dans la fonction publique.
Une pension à taux plein peut être inférieure au taux maximal de 75 %. "

Par ailleurs, il faut distinguer la décote et la proratisation, qui est « le taux de réduction de la pension de retraite lorsque vous n'avez pas validé une carrière complète dans un régime de retraite, c'est-à-dire que vous avez validé moins de trimestres que la durée d'assurance de référence dans ce régime. Ce taux est égal à : nombre de trimestres effectivement validés / durée d'assurance maximum. Il a pour effet de réduire le montant de la pension.

Le coefficient de proratisation est différent de la décote, qui dépend de la durée d'assurance totale, tous régimes confondus. Suivant les cas, votre pension peut être affectée d'un coefficient de proratisation, sans subir de décote ; elle peut également être affectée par les deux.

Si vous avez cotisé à plusieurs régimes de base, le coefficient de proratisation permet en fait de répartir le montant de vos droits à retraite entre vos différents régimes : par exemple, si vous avez cotisé la moitié de votre carrière au régime général, et l'autre moitié au régime de la fonction publique, vous percevrez deux pensions différentes. Chacune reflètera la partie correspondante de votre vie professionnelle, et chacune sera calculée de la même façon : en divisant par deux la pension que vous auriez perçue si vous y aviez cotisé une carrière complète dans chacun de ces régimes. »

(Soure : la-retraite-en-clair.fr)


Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact