Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > boulangerie

boulangerie

par snap61, le 05/11/2018 à 14:42 - 126 visites

bonjour

j aimerais savoir ou ce situé la toute première boulangerie qui a ouvert en france ?
bonne journée

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 07/11/2018 à 13:25

Bonjour,

Il est impossible de savoir exactement quand le métier de boulanger est apparu en France, tant l’histoire du pain et celle de notre pays semblent être consubstantielles ; vous en trouverez un bon résumé dans La grande histoire du pain et des boulangers [Livre] : des origines à nos jours / Jean-Michel Lecat.

Selon cet ouvrage, le pain est un aliment de base dans le monde méditerranéen antique, en Gaule comme ailleurs. Il est même considéré comme si important que Rome a laissé le nom de célèbres boulangers, dont le richissime Vergilius Eurysacès, qui vécut au premiers siècle avant notre ère et dont le tombeau monumental est encore visible. A cette époque, Rome comptait pas moins de 329 boulangeries, dont le personnel compte beaucoup de Gaulois. Leur nombre ne semble avoir fait qu’augmenter jusqu’à la chute de l’empire romain, en 476.

Ensuite, la tradition de la fabrication du pain en Gaule passe au second plan. Sous l’influence des Wisigoth, Burgondes et Francs qui se partagent ce qui deviendra la France des siècles plus tard, « l’ordinaire est fait de bouillies sommairement cuites ou de galettes durcies sous la cendres. » sur un territoire, qui, par ailleurs, commencent à connaître des problèmes de pénuries de grain récurrents.

Il faudra attendre le VIIè siècle pour retrouver trace d’une activité de boulangerie :

« […] on attribue à Dagobert les premières réglementations pour contrôler le prix du pain, vers 630. Honneur à Dagobert qui […] fut le premier d’une longue lignée de souverains… jusqu’à Mitterrand, à vouloir offrir le pain à l’endroit, c’est-à-dire au bon prix. Ses édits n’eurent qu’une faible portée puisque les rares boulangeries ne concernaient que les cours royales ou seigneuriales, les abbayes et quelques villes. »

A la fin du siècle suivant, Charlemagne initiera une politique volontariste concernant le pain, imposant un nombre minimum de boulangers dans son domaine et imposant les premières normes d’hygiène. A partir de son règne débutera d’ailleurs un renouveau de la production du pain : d’une part, des progrès techniques améliorent le rendement des producteurs de céréales, d’autre part l’usage liturgique du pain en fait comme le symbole de toute nourriture, matérielle comme spirituelle. Et le métier de boulanger (le mot qui le désigne, issu du picard bolenc, est selon le Dictionnaire historique de la langue française apparu sous la forme bolengier vers 1170 selon le dictionnair) se structure peu à peu, si bien que « dotés de statuts et réglements dès le XIIIè siècle, les boulangers constituaient une des plus anciennes corporations de la capitale, voire du royaume [de France] » (Source : La France et son pain [Livre] : histoire d'une passion : entretiens avec Jean-Philippe de Tonnac / Steven L. Kaplan.)

Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact