Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Nettoyage ivoire

Nettoyage ivoire

par frabercaru, le 10/02/2019 à 18:48 - 732 visites

Bonjour cher guichet !

J'ai récupéré de vieux petits objets de famille en ivoire.
Comment, et avec quoi peut-on les nettoyer?
Sur internet, on lit beaucoup de choses, du lait? du jus de citron? du bicarbonate? du produit vaisselle? etc etc...
Quelle est le produit adéquat selon la règle de l'art?

Merci de votre réponse !

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 12/02/2019 à 13:44

Bonjour,

Ayant également lu tout et son contraire, nous ne pouvons que vous inviter à la prudence car un nettoyage n’est jamais réversible. Aussi, évitez les conseils trouvés sur internet y compris ceux préconisant dans les ouvrages Secrets d'atelier perdus et retrouvés ou Nettoyez bien, nettoyez écolo ! l’emploi du jus de citron.

Le site belge de Conservation préventive indique d’ailleurs que le « nettoyage d’objets doit être confié à un restaurateur afin d’éviter l’utilisation de produits non adaptés ou toute manipulation risquée. Vous devez donc vous limiter à un dépoussiérage des objets (hormis pastels, fusains…) à l’aide de brosses souples ou de chiffons (pour les objets sans reliefs) non acides, non abrasifs et antistatiques …».

Nous nous tournerons donc vers des sites institutionnels, alimentés par des professionnels, pour vous conseiller. Ainsi, l’Institut canadien de conservation donne des conseils quant au nettoyage de l’ivoire :

« L'ivoire, l'os, la corne et le bois de cervidé sont des matières poreuses qui risquent de se tacher au contact de métaux corrodés (tels que le cuivre ou le fer) ou de matières colorées. Les taches de cette nature doivent être traitées par un restaurateur expérimenté. Cependant, si les objets sont en bon état, les traces de saleté normales à la surface de l'objet peuvent être nettoyées sans problème. Il suffit souvent d'un léger époussetage avec une brosse à soies douces. Utiliser la brosse pour déloger la poussière et les débris et les diriger vers l'embout du tuyau d'un aspirateur recouvert d'un grillage fin ou d'un gaze.
Si un simple époussetage est insuffisant, les objets en ivoire et en os lisse non poreux peuvent être lavés avec de l'eau qui contient un savon doux comme Ivory Neige ou avec le détergent anionique WA Paste (voir, à ce sujet, les Notes de l'ICC nº 13/9, Les détergents anioniques). À l'aide d'un coton-tige (Q-tip), appliquer la solution savonneuse en très petite quantité, simplement pour humecter la surface. Ne pas nettoyer plus de quelques centimètres carrés à la fois. La surface ne doit pas rester humide plus de 15 à 20 secondes; elle doit être essuyée immédiatement à l'aide d'un coton-tige ou d'un chiffon doux. Rincer la surface à l'eau claire, en procédant de la même façon que pour le nettoyage, afin d'enlever les résidus de savon. Éviter de mouiller les surfaces fissurées ou poreuses et, surtout, ne jamais tremper dans l'eau un objet en os ou en ivoire.
Au fil des ans, l'ivoire et l'os peuvent se couvrir d'une belle « patine » d'un jaune brunâtre. Cette transformation est le résultat d'un processus naturel de vieillissement, et comme il est rare qu'une raison esthétique quelconque puisse justifier le blanchiment de l'objet, on ne doit jamais chercher à enlever cette patine.
De nombreux types d'ivoires orientaux artificiellement recouverts d'une patine par des procédés spéciaux de coloration superficielle peuvent être facilement endommagés si on les manipule ou qu'on les nettoie sans précautions. Ce genre d'objets subiraient, presque à coup sûr, de sérieux dommages s'ils étaient soumis, par exemple, à un traitement comme le ponçage ou le blanchiment …».

De même, l’International Institute for Conservation of Historic and Artistic Works rappelel dans Préserver les objets de son patrimoine: précis de conservation préventive
que “Le nettoyage par bain, en particulier dans tout mélange aqueux (eau savonneuse, lait …) est à bannir (…) un dépoussiérage à sec, avec un pinceau très souple, est en revanche possible… »

Enfin d’obtenir d’autres informations, nous avons contacté le Centre de recherche et de restauration des musées de France et ne manquerons pas de vous transmettre leur réponse le cas échéant.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact