Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Répartition macronutriments

Répartition macronutriments

par alex6923, le 17/05/2019 à 16:29 - 270 visites

Bonjour,

Je cherche actuellement à rééquilibrer mon alimentation et à maîtriser mon apport calorique en fonction de mon métabolisme. Je suis donc à fond sur les recherches autour de la nutrition et de la perte de poids.

Lors de mes recherches, je suis tombé sur ce site où j'ai pu lire que la répartition des macronutriments s'organisaient comme ceci

- Protéines : 10 à 25 %
- Lipides : 30 à 40 %
- Glucides : 35 à 50 %

J'aurais souhaité savoir ce qu'en dit la littérature médicale ou des études nutritionnelles pour être sûr afin de choisir ce que je mange au mieux.

Merci d'avance pour votre retour !

Alex

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 21/05/2019 à 11:36

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,

Le guichet du savoir a répondu en 2006 à une question similaire à la vôtre dont nous vous invitons à lire la réponse
Elle précise : « Les besoins nutritionnels sont variables d'un individu à l'autre, non seulement en fonction de sa constitution génétique, mais de sa vitesse de croissance, de son activité, de nombreux facteurs d'environnement (température extérieure, stress, ...) et de l'interaction entre les différents nutriments qui entrent dans la composition de son alimentation. »
Plus loin, elle indique :
« La contribution des macronutriments à l'apport énergétique total devrait être :
- 11-15% pour les protéines : 1 gramme de protéines fournit 4 kcalories (kcal)
- 50-55% pour les glucides : 1 gramme de glucides fournit 4 kcal
- 30-35% pour les lipides : 1 gramme de lipides fournit 9 kcal.
(extrait d’un document de 2001 « Les apports conseillés en énergie », publié par l'AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments). [ex dénomination de l’ANSES] »
Ces données ont été revues en 2016

En 2016, l’Anses (agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement et travail) a publié un rapport d’expertise collective intitulé « Actualisation des repères du PNNS : élaboration des références nutritionnelles » [pdf consultable en ligne]

Citer:

Le deuxième volet intitulé « Contribution des macronutriments à l’apport énergétique » met à jour les recommandations d’apports en macronutriments en considérant l’équilibre entre les lipides, les glucides et les protéines. Ce travail s’est appuyé sur les références nutritionnelles en protéines (Afssa 2007) et en acides gras (Anses 2011) et propose une actualisation des recommandations en glucides. Parmi les glucides, le cas particulier des sucres fait l’objet d’un document spécifique (Anses 2017).

Le groupe d’expert a distingué des groupes de populations :
- Population générale adulte ;
- Enfants de 0 à 3 ans ;
- Enfants de plus de 3 ans et adolescents ;
- Femmes enceintes et femmes allaitantes ;
- Personnes âgées (plus de 70 ans).
Pour la population générale adulte, le GT a identifié trois groupes d’individus sur la base du niveau d’activité physique (NAP) afin d’ajuster les recommandations aux fortes variations de dépense énergétique liées aux activités quotidiennes :
Citer:
- 1/ les personnes à dépense énergétique faible à modérée, ayant un NAP moyen
compris entre 1,4 et 2,0
- 2/ les personnes à dépense énergétique élevée, dont le NAP moyen est compris entre
2,0 et 4,0. Cette catégorie n’inclut pas les sportifs régulièrement engagés dans une activité physique dont la sollicitation musculaire implique une dépense énergétique très élevée, mais plutôt des personnes dont le travail engendre une activité musculaire importante. En effet, pour cette première population, les
recommandations ont pour objectif, non seulement la prévention des risques cardiométaboliques, mais également l’optimisation de la fonction musculaire ;
- 3 / nous avions aussi envisagé d’établir des recommandations pour les personnes à
dépense énergétique très faible (très inactif ou en hypokinésie), ayant un NAP inférieur à 1,4. Pour cette population, la difficulté est d’assurer la couverture des besoins en nutriments indispensables tout en limitant, par un apport énergétique faible, le risque de prise de poids et de pathologies associées à l’obésité. Cependant, compte tenu de la très grande insuffisance de données spécifiques sur cette population, le groupe propose d’appliquer les recommandations établies pour la population générale adulte. La question n’est donc pas traitée dans le présent rapport.


« La dépense énergétique d'un sujet, et donc son besoin énergétique, est fonction du métabolisme de base, de la thermogenèse et des dépenses liées à l’activité posturale et aux
activités physiques.

Le métabolisme de base, mesuré au repos complet, à jeun, dans une atmosphère calme et à température constante proche de la neutralité thermique (29°C), correspond à l'énergie nécessaire pour maintenir les fonctions de base de l'organisme : fonction cardiaque, température corporelle, travail musculaire ventilatoire, etc. Il représente une part importante de la dépense énergétique d’un sujet au repos et varie en fonction de la masse des tissus maigres (muscles, foie, coeur, etc.).
Le métabolisme de base varie essentiellement selon la stature, l’âge et le sexe de l’individu (Weir, 1949). Il diminue avec l'âge et est plus élevé chez l'homme que chez la femme. Il est aussi influencé par l’imprégnation hormonale (hormones thyroïdiennes, par exemple).[…]

Ainsi pour la population générale adulte, les recommandations [que nous reprenons ci-dessous] concernent les personnes ayant une activité physique modérée, correspondant à un NAP [Niveau d’Activité Physique] moyen compris entre 1,4 et 2,0.

Intervalle de référence pour les lipides pour la population générale adulte
Citer:
Les connaissances et données sur la nutrition lipidique ont beaucoup évolué au cours des quinze dernières années. Les apports recommandés en lipides totaux doivent favoriser à la fois la couverture du besoin en acides gras indispensables et d’une part des besoins énergétiques, et la réduction du risque de maladies chroniques d’origine nutritionnelle.
Dans ce cadre, l’optimisation des apports et la réduction des risques conduit à recommander un intervalle de 35 à 40 % de l’énergie totale sous forme de lipides.


Intervalle de référence pour les protéines pour la population générale adulte
Citer:
En résumé, pour la population générale adulte, le pourcentage de protéines dans l’apport énergétique doit être supérieur à 10 % pour permettre la couverture des besoins protéiques. Cette valeur s’élève à 12 % chez les personnes ayant une faible dépense énergétique (NAP<1,5), chez les femmes de plus de 50 ans et chez les hommes de plus de 60 ans. La limite haute de l’intervalle de référence est établie à 20 % sur la base de l’intervalle de moindre risque de prise de poids.


Intervalle de référence en glucides pour la population générale adulte
Citer:
L’ensemble des études montre qu’une alimentation apportant de l’ordre de 40 à 55 % de l’énergie sous forme de glucides est l’intervalle d’apport optimal pour la réduction du risque de prise de poids et de troubles métaboliques, de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et de certains cancers.


Si vous voulez en savoir plus et déterminer vos besoins en fonctions de vos caractérisitques précises, nous vous suggérons la lecture complète du rapport 2016 de l’ANSES[pdf]

Plus grand public : les dossiers Découvrir les aliments toujours sur le site de l’ANSES

A retrouver dans nos collections :

- Alimentations, nutrition et régimes : connaissances, outils, applications / Eugénie Auvinet, Caroline Hirschauer, Anne-Laure Meunier. Studyrama, 2018. Un guide très complet destiné aux futurs diététiciens nutritionnistes
- Précis de nutrition / Nicole Baudat. Lamarre, 2016
- Guide de la santé dans votre assiette : dictionnaire pratique pour une alimentation saine. Que choisir éditions, 2014

Cordialement,
Et, vu qu'il est bientôt midi : bon appétit !

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image et sur L’Influx, le webzine des bibliothèques municipales de Lyon
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact