Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > financement public et privé de la restauration de film

financement public et privé de la restauration de film

par RIKO7542, le 10/07/2019 à 09:56 - 517 visites

Bonjour à vous

Existe-t il des études (thèses, rapport etc.) précisant les différentes sources de financement public et privé afin de restaurer / numériser des films en Europe ? Idéalement je voudrai avoir les montants et la part de chacune des sources dans le financement.

Pour la France les sources de financement que j'ai identifié :
- Aide du CNC
- Ayants droits - (cataloguiste)
- Mécénat (entreprise, particuliers)
- crowd Funding (celluloid angels, kiss kiss)
- fondation d'entreprise
...

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 11/07/2019 à 11:39

Bonjour,

Malheureusement nos recherches n'ont pas été très fructueuses. Les informations les plus complètes que nous trouvons concernent les aides accordées par le CNC depuis 2012 : Aide sélective à la numérisation des œuvres cinématographiques du patrimoine.

Notons que le budget annuel du CNC consacré à ces aides a diminué :

« 64,5 millions d’euros [ont] permis, entre 2012 et fin 2018, de numériser 1 123 films. Les aides, qui étaient de 9 millions d’euros en 2018, vont tomber à 2,8 millions par an jusqu’en 2021. »
Source : lemonde.fr


Concernant le Crowdfunding, les dons collectés par Celluloid Angels sont affichés sur le site.
Notons que cette plateforme, consacrée spécifiquement à la numérisation de films, appartient au groupe Ymagis, propriétaire des laboratoires Eclair.

D’autres plateformes de Crowdfunding « généralistes » sont utilisées pour des projets de numérisation / restauration : Kiss Kiss Bank Bank, Ulule… En revanche il est beaucoup plus difficile de trouver une liste complète des films qui en ont bénéficié, et des montants récoltés.

En complément, voici quelques informations générales sur le coût de la numérisation des films :

« Restaurer un film en 4K (4 000 pixels), le dernier format d'ultra haute définition, coûte 100 000 € en moyenne. Bien sûr, Gaumont, qui détient les droits des « Tontons flingueurs » ou du « Grand Bleu », pourrait se passer de notre aide. D'autant que le CNC (Centre national du cinéma) met déjà la main à la poche : 9,9 M€ en 2015, qui ont permis à 138 films de trouver une seconde jeunesse. Mais grâce aux locomotives Gérard Oury ou Luc Besson, Celluloid Angels espère soutenir des ayants droit plus fragiles et mettre en lumière des oeuvres plus confidentielles, comme « le Rideau rouge », réalisé en 1952 par André Barsacq. »
Source : leparisien.fr

« numériser l'ensemble des archives des cinémathèques européennes nécessiterait au moins 1 milliard d'euros. Un coût élevé qui est surtout lié à la difficulté juridique de s'affranchir des droits d'auteurs, non adaptés à la numérisation. En admettant que l'on parvienne à numériser l'ensemble des archives, 140 millions d'euros seraient ensuite nécessaires chaque année pour préserver ce patrimoine numérique. »
Source : touteleurope.eu


Pour approfondir vos recherches, il nous paraît nécessaire de contacter les cataloguistes :
- Syndicat des Catalogues de Films de Patrimoine
- Association des Distributeurs de Films de Patrimoine

Vous pourriez également tenter de vous rapprocher de la Cinémathèque française qui organise chaque année un festival consacré au film restauré / numérisé, Toute la mémoire du monde, et qui sera peut-être en mesure de vous fournir d’autres pistes…


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact