Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

ingénieur allemands
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=80735
Page 1 sur 1

ralphy [ 25/07/2019 à 20:58 ]

Bonjour,
Pourquoi dit on souvent que, lors de la deuxième guerre mondiale, les ingénieurs allemands étaient meilleurs que les ingénieurs francais?
cdlt.

Réponse attendue le 29/07/2019 - 20:07


bml_civ [ 27/07/2019 à 13:47 ]

Bonjour,

Vous vous interrogez sur la valeur comparée des ingénieurs français et allemands lors de la deuxième guerre mondiale.

Il semble difficile, voire un peu injuste, d’estimer la valeur des ingénieurs eux-mêmes, chacun des deux pays étant à n’en pas douter doté d’ingénieurs de grand talent. Par contre, nous pouvons nous pencher sur la situation économique de la France et de l'Allemagne, et en particulier de leur appareil militaro-industriel à l’orée du déclenchement de la deuxième guerre mondiale.

Ainsi les deux pays, s’ils ont été marqués tous deux par la crise de 1929, l’ont été de manière décalée et avec des conséquences différentes.
Nicolas Beaupré, dans le chapitre 6 de son livre Le traumatisme de la Grande Guerre 1918-1933 analyse l’effet de cette crise économique sur les deux pays. Il montre que les effets ont été brutaux et immédiats en Allemagne, alors qu’ils se sont manifestés à retardement et de manière plus diffuse en France.
Jean-François Sirinelli analyse en détail la crise des années 30 en France, et les réponses apportées par les différents gouvernements au pouvoir dans le chapitre 4 de son ouvrage La France de 1914 à nos jours. Il montre que ces réponses ont été en grande partie inadaptées, prolongeant les difficultés économiques jusqu’à la veille de la guerre.
De leur côté, Enrique Leon et jean-Paul Scot consacrent un chapitre de leur ouvrage Le nazisme des origines à 1945 à la politique économique menée par le régime nazi face à la crise. Ils en concluent que celle-ci a été à l’origine de succès spectaculaires, bien que marqués par d’indéniables fragilités.

Pour avoir une vision plus précise de l’évolution de la situation économique et industrielle de l’Europe, et notamment de La France et l’Allemagne durant l’entre-deux-guerres, vous pourrez également consulter avec profit les ouvrages Industrialisation et sociétés en Europe occidentale, ainsi que les textes et documents qui s’y rapportent.

Ces attitudes économiques différentes étaient également, bien entendu, le symptôme de positions diplomatiques différentes, voire opposées. Ainsi, l’ouvrage déjà cité Le nazisme des origines à 1945, ou le livre de John Cornwell Les savants d’Hitler, nous montrent qu’Hitler a mis la science et l’industrie allemandes sous la coupe de l’État, et les a intégralement tournées vers la préparation de la guerre à venir.
De son côté, alors qu’elle est encore sous le coup des conséquences de la crise économique de 1929 à la veille de la guerre, la France adoptera une position presque exclusivement défensive. Cette passivité est notamment bien décrite dans le chapitre 10 de l’ouvrage d’Eugen Weber La France des années 30. Tourments et perplexités, le chapitre 7 du livre de Serge Bernstein La France des années 30 ou le chapitre 4 de La France de 1914 à nos jours, déjà cité.
Une preuve supplémentaire de cet attentisme français est l’engagement d’énormes ressources dans la construction de la fameuse ligne Maginot, malgré les critiques soulevées contre ce « jouet coûteux et inutile », comme le décrit Maurice Rajsfus dans De la Victoire à la Débâcle 1919 – 1940.
Bonne lecture,

Le département civilisation

Réponse attendue le 31/07/2019 - 13:07