Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Théâtre - recherche scène entre un homme et une femme jeunes
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=80739
Page 1 sur 1

Silex [ 26/07/2019 à 12:09 ]

Bonjour,

Dans le cadre de concours pour des conservatoires d’arrondissement ainsi qu'une école de théâtre, je recherche des œuvres théâtrales du classiques et contemporaines comportant des scènes dialoguées entre un homme et une femme, tous deux jeunes (16-26 ans environ).

Je recherche dans l'idéal des scènes aux registres différents (notamment une comique et une dramatique) où le personnage masculin aurait un caractère fort et/ou marqué (excentrique, renfermé, spontané etc.).

Pour information, j'ai pris le temps de lire les différents ouvrages proposés sur ce lien : http://www.linflux.com/arts-vivants/je- ... ramatique/ .

Merci beaucoup à vous pour votre aide !

Très bonne journée à vous,
Cordialement,

Réponse attendue le 30/07/2019 - 12:07


bml_spec [ 27/07/2019 à 11:48 ]

Réponse du département Arts vivants :

Bonjour,

Nous avons effectué une recherche sur Mascarille, base de connaissance sur le théâtre consultable en ligne à la Bibliothèque municipale de Lyon.

Toutes les pièces que nous avons sélectionnées ont pour distribution 2 personnages au total, dont un homme et une femme.
A la fin de cette bibliographie, vous trouverez quelques pièces dites pour des adolescents. Elles peuvent tout à fait convenir aussi à des adultes.
Vous trouverez sans aucun doute des scènes dialoguées qui correspondent à votre recherche dans la sélection ci-dessous.

Xitation / DARLEY Emmanuel / Actes Sud Papiers / 2016
Comédie dramatique
Un jeune homme et une jeune femme expérimentent l'amour à travers de brefs dialogues. Elle est très jeune il a déjà eu des relations avec des prostituées. La pièce déploie une vision de l'amour à la fois cynique et féroce, faite d'échecs d'appréhensions et de maladresses.

L'or bleu / DOLL Georgia / Presses Universitaires du Mirail-Toulouse / 2013
Sam et Joe, un couple d'Allemands, voyagent dans un pays du Moyen-Orient que les touristes ont déserté. Au milieu de nulle part, ils tombent en panne de voiture et découvrent un jardin idyllique ; ils y sont accueillis par Osama, un jeune garçon qui garde le jardin en l'absence de son père. L'éden se craquelle sous l'influence des désirs qu'il accueille. Il est miné par les événements qui bruissent à l'arrière ; quand le père d'Osama est tué au cours d'un "incident" militaire, Sam l'accompagne en ville pour aller chercher sa dépouille. Une réflexion poétique sur les utopies et les guerres, où se mêlent les langues et les religions du monde.

Le square / DURAS Marguerite / Gallimard / 1965
Pièce d'atmosphère / DURAS Marguerite / Gallimard 1965
L'action se passe dans un square, sur un banc. Tout le livre n'est qu'on long dialogue entre deux personnes qui se sont rencontrés par hasard, dans ce square. Il y a d'une part une jeune femme dont le travail est de s'occuper de l'enfant d'une autre, et de l'autre un représentant de commerce plus âgé. Beaucoup de choses les opposent, mais ils vont se rapprocher naturellement grâce à un horizon qui pourrait être commun. En effet, la fille est jeune, elle a foi en l'avenir mais se trouve bloquée par toutes les contraintes qu'elle rencontre dans la vie. Elle veut changer de métier, de vie, elle veut vivre différemment et elle est prête à faire des sacrifices pour ça, au premier rang duquel sa liberté. Elle cherche par tous les moyens à trouver un mari qui la rassurera et la débarrassera du poids de son quotidien. Pour parvenir à ses fins elle se rend tous les samedis au bal où elle espère rencontrer l'homme providentiel.
A l'opposé l'homme, lui, est blasé. Il n'a pas de racine, il se déplace tout le temps, et a vu dans sa vie trop de malheur pour croire en l'avenir. Il ne croit pas dans le couple, dans l'avenir à deux. Pourtant, au fil de la conversation, ils vont affronter leurs points de vue jusqu'à découvrir qu'ils ont peut-être un avenir ensemble. Le roman se termine dans l'espoir que met la fille dans la venue au bal de l'homme, au prochain samedi.
Pièce de théâtre ou roman ?

A la périphérie / ECER Sedef / L'Espace d'un instant / 2011
Comédie dramatique
Dilcha et Bilo ont quitté leur campagne pour s’installer sur la colline des anges et des djinns, près de la grande ville.
Empoisonné par les rejets de l’usine toute proche, le quartier se transforme peu à peu en bidonville. Vingt ans plus tard, au pied d’une nouvelle usine tout aussi toxique,
Tamar et Azad sont bercés de rêves par la « Sultane du périph », icône d’une télévision populiste. Dans leur quartier menacé de destruction à tout instant, les deux jeunes s’accrochent à l’espoir de partir à leur tour. Et partent.
Sedef Ecer écrit l’exil, l’identité déracinée. Histoires, temps, espaces parallèles, À la périphérie fait alterner action et récit pour livrer une parole nue, chargée d’émotion et d’humour.
« La beauté de la pièce tient à cette détermination naïve qui pousse les deux jeunes gens à préserver l’espoir malgré la dureté de l’épreuve. La violence n’est pas évacuée et la dénonciation est sans ambiguïté. Mais les personnages conservent une sorte de distance fataliste, et l’utilisation de la métaphore éloigne la pièce d’un réalisme sordide pour lui insuffler la grâce d’un conte oriental.

Sans sucre / ESINENCU Nicoleta / L'Espace d'un instant / 2016
Comédie grinçante
Deux jeunes, presque adolescents, frère et sœur, «en colère», contre leur famille, contre l’école, contre la société moldave « en post-transition », contre le reste du monde.
Nous sommes devant une société qui a « mis tout en conserve », dominée par les clichés, par les formules prêtes à penser, où chaque individu est conditionné, stérilisé par le vide. Le frère et la sœur refusent de se laisser enfermés, de se faire poser « un couvercle sur le cerveau », pour que l’air ne passe pas, pour que chacun se suffise à son existence mesquine.
Il n’y a pas d’histoire à raconter, une série d’anecdotes, d’énumérations de termes techniques, scientifiques, qui s’accumulent et tombent en rafales, parfois des citations, des règles de vie des « autres », ceux qui vivent dans des «boîtes de conserve», des règles mesquines, stupides, réductrices, auxquelles les jeunes s’opposent avec les seules armes dont ils peuvent disposer : l’humour, la provocation grossière, le refus de « respirer » même, de consommer et donc de continuer de vivre.
Distribution : 1 homme + 1 femme

Combat / GRANOUILLET Gilles / Avant-Scène Théâtre / 2012
Drame
Dans un sous-sol de la ville, la rencontre entre un homme et une femme dans ce lieu désert.
Jean est assurément un bon fils. Pour sa mère à qui l’on remet, en guise de remerciement pour ses années de bons et loyaux services aux abattoirs d’une cité de banlieue anonyme, la médaille du travail, il veut organiser une fête mémorable. Et c’est un bon frère aussi. Enfin, frère… Lui, l’enfant conçu à la va-vite avec un inconnu sur le quai d’une gare, qu’a-t-il de commun avec la fillette trouvée dans un landau et choisie par sa maman ? Lui, le chômeur perpétuel, le looser embourbé dans cette ville sans futur, qu’a-t-il de semblable avec cette brillante jeune femme menant au loin une carrière de cadre ? Il n’empêche. Il l’aime, sa mère l’aime (sans doute trop), et il faut qu’elle soit là pour la fête. La pièce s’ouvre donc au moment où Jean, avec l’aide de son épouse Gloria, s’échine comiquement à lui écrire une lettre d’invitation.

Bêtes, chiennes et autres créatures / GUTIERREZ ORTIZ MONASTERIO Luis Enrique / Éditions le Miroir qui fume / 2005
Comédie psychologique
Une femme, mère d'un jeune enfant, rend visite à trois reprises à un homme, ancien soldat au chômage, qu'elle considère comme le père de son fils.
La première fois, elle est dans la misère, leurs rapports sont brutaux, l'homme crie, est ordurier avec l'enfant. Elle est prête à toutes les humiliations pour fonder un semblant de foyer.
À la deuxième visite, l'homme se terre chez lui, tandis que la situation de la femme semble s'améliorer. Elle a toujours envie de lui, sexuellement, mais aussi comme père de son fils. Elle a rencontré une femme, lui en attend une autre, avec laquelle il est en « business ».
Lors de leur dernier échange, c'est lui qui projette une vie commune. Mais elle n'est plus disponible, elle a des affaires à régler. Le désir sexuel a changé de camp, en même temps que le rapport de force s'est inversé.
Elle part.
(Carnet de lecture n°10 ANETH).

La marelle / HOROVITZ Israël in Dix pièces courtes / Théâtrales / 1995 -
Pièce d'atmosphère
Will, un jeune homme et Elsa, une jeune femme se retrouvent pour la première fois depuis 12 ans. Quand ils étaient au lycée, la jeune femme se retrouva enceinte, le jeune homme prit peur et s'enfuit. Il revient sans l'avertir et ils se rencontrent dans un jardin public, alors qu'elle joue à la marelle. Le début de l'action ne donne pas l'impression que les deux personnes se connaissent.
Cette pièce est inspirée par un épisode douloureux de la vie d’Horovitz. A l’âge de 17 ans, il eut un enfant avec sa petite amie qui n’en avait que 16. L’enfant ne survivra pas, la famille se chargera de faire disparaître toutes traces de ce drame et du mariage arrangé avec la jeune fille... traces qui ne disparaîtront pas de la mémoire de l’auteur.

Tout au long de la nuit / KEENE Daniel / Edition théâtrales / 2017
Théâtre de l'intime
Une chambre d'hôpital, la nuit. Elle est inquiète, Lui est malade. Ils essaient, ensemble, de recréer le monde du dehors, celui des bien-portants, avec ses poules, ses marchés et ses oranges amères. Une pièce forte, où transparaît derrière la fatigue du quotidien la nécessité de résister et d'aimer.

Je peindrai des étoiles filantes et mon tableau n’aura pas le temps / MELQUIOT Fabrice / L'Arche / 2005
Duo d’amour par-dessus la Méditerranée.
Quelque part en Afrique, la jeune Rokhaya est malade.
Ibou est parti en France pour trouver un médecin et le faire venir chez lui.
Tout se passe dans une nuit étoilée où les deux amants se retrouvent parce qu’ils regardent les mêmes astres et la même lune.

Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée / MUSSET Alfred de / Flammarion / 1845
Le Comte amoureux de la marquise lui fait maints compliments qu'elle dénigre "Vous autres, hommes à la mode, vous n'êtes que des confiseurs déguisés...", ils se querellent aussi sur leurs amours ou amants respectifs, font de fausses sorties... avant qu'il ne lui fasse une vraie demande en mariage.
Une brillante conversation entre deux êtres qui éprouvent des sentiments simples et sincères mais qui s'en défendent et ont recours à un badinage spirituel, caustique, comme un jeu où toute sensibilité serait bannie.

Je ne suis jamais allé à Bagdad / NEVES Abel / Les Solitaires Intempestifs / 2007
Comédie dramatique
Un jeune couple change d'appartement. Dans le désordre du déménagement, la télé devient le seul sujet repérable. En effet, Rogério (le personnage masculin) veut absolument se tenir au courant de l'évolution de la guerre en Irak. Le drame lointain vient se superposer au drame intime vécu par le couple (Rogério et Gloria).
Le drame lointain vient se superposer au drame intime vécu par le couple : le personnage féminin est gravement malade. Mais l'attention se porte sur le quotidien le plus banal (les petites querelles de couple par rapport au déménagement) ou sur les images du journal télévisé. Comment peut-on être proche d'une personne en détresse, qui a besoin d'être réconfortée, et ne pas s'en rendre compte ? Comment le discours sur la guerre peut-il être banalisé ? Comment peut-il éluder notre impuissance face au malheur, qu'il soit proche ou lointain ?

Portrait d'art, baptême et mariage / PONTCHARRA Natacha de / Théâtre de la Croix Rousse / 1994
Une jeune femme revient 10 rue Quincampoix où, petite fille, elle fut fascinée par un portrait photographique qui gisait au mur. Cette jeune femme est à la recherche de son image.
Il y a aujourd'hui quelqu'un d'installé là. Un photographe, dit une vieille plaque en bas de l'escalier... Elle exigera de l'homme un portrait de son propre visage et qu'un vrai regard lui soit rendu comme une justice... Deux engloutis qui se révéleront enfin sur l'ombre blême qui les rendait aveugles.

Les cahiers de Malte Laurids Brigge / RILKE Rainer Maria / Gallimard / 1904-1910
L'expérience difficile de la misère, de la solitude à Paris, sera cependant le catalyseur de l'œuvre créatrice du jeune Malte...
Qu'elle est loin, la douce harmonie d'une enfance passée dans un château bordant la mer Baltique !
Chaque visage déformé par la misère s'imprime de façon indélébile dans l'âme de Malte, qui veut tout voir, tout entendre et tout éprouver.
Cette terrifiante expérience rend criante une vérité que son éducation avait cherché à occulter : la mort est une chose que chaque être porte en lui.

Nécessaire et urgent / ZADEK Annie / Bazar éditions / 2013
Poésie/ théâtre
Que savons-nous en vérité ? Étions-nous même seulement nés ? Qui aurait pu nous en parler ? Quel frère ou quelle sœur aînée aurait pu tout nous raconter ? N’avons-nous pas tout imaginé ? Tout inventé en réalité ? Cette histoire d’incrédulité (sur mille six cents, sept seulement !) ? Cette histoire de culpabilité : les avaient-ils abandonnés ? Auraient-ils pu faire autrement ? Toute cette histoire de désespoir ? De cauchemars ? De chambre à part ? De refuser d’être touché(e) ?
524 questions, comme des déferlantes. Les questions qu’Annie Zadek n’a pas posées aux siens, Juifs polonais et communistes, immigrés en France en 1937, moins pour fuir les nazis que pour échapper à une condition sans avenir. Ils voulaient vivre leur jeunesse, leur engagement politique et intellectuel ; leur exil était aussi fait d’élan et de ferveur. À leurs enfants, devenus français, ils n’ont jamais parlé de ce qu’ils avaient laissé derrière eux, leurs parents, leur maison, leur passé. En inventant cette forme incisive -à la fois supplice, questionnaire policier et QCM – Annie Zadek dit avoir eu l’impression d’écrire un manuel pour séances de spiritisme : l’écrivain n’est-il pas celui qui “fait parler les morts” ?


Pièces pour adolescents , mais aussi pour les adultes :

Kiwi / DANIS Daniel / L'Arche / 2007
Comédie dramatique
« J'ouvre un œil. L'autre, il a mal, un peu. Parce que.
Ça sent fort l'alcool blanc dans la cabane du bidonville. Mon vieil oncle, ivrogne grave, se gratte la tête avec une allumette de bois et je reçois dans l'œil, son coude pointu.
Le froid me regarde. Sous les couvertures, je me dis que si je bouge encore les orteils, il va me croquer la peau. Je suis tout habillée, même ma tête. Je porte un bonnet de laine trop grand, celui de ma mère, il paraît. Elle a disparu, il paraît.
Attaché à mon cou pend le trousseau de clés de mon père, il paraît. Disparu, lui aussi, il paraît. Jamais vu en tout cas, ni l'un ni l'autre.
Mon vieil oncle et sa femme s'occupent de moi.
Je vois des coulisses glacées sur le mur de papier peint. Des motifs de fleurs gelées. Une ampoule allume ce jardin verglacé. Ma langue bleue dit aux fleurs de pousser sous ce soleil jaune électrique. Des fleurs vont grimper sur les murs, comme des gloires du matin, des racines vont rentrer dans le plancher pour me soulever jusque dans les nuages... »
Théâtre pour le jeune public à partir de 12 ans, mais aussi pour les adultes.

Désarmés, cantique / JOANNIEZ Sébastien / Espaces 34 / 2007
Comédie dramatique - cantique
Deux voix entremêlées et de couleur différente parlent d’amour et de guerre, d’amour malgré la guerre. « Elle » puis « Lui »: une Juliette et un Roméo que l’on imagine contemporains, jeunes amants dont les peuples respectifs se disputent la même terre.
Pour jeune public à partir de 14 ans et adultes.

Yalla ! / RISTIC Sonia / Lansman / 2017
Comédie dramatique
De part et d'autre de la frontière libano-israélienne, un adolescent palestinien et une soldate du Tsahal se font face. L'adolescent a une pierre à la main, la soldate le tient en joue. A quoi pensent-ils durant ce temps suspendu ? Que se diraient-ils s'ils pouvaient se parler ? Deux monologues intérieurs s'entrecroisent durant ce face à face d'une grande intensité. Inspirée des événements du 15 mai 2011 qui ont marqué une étape supplémentaire dans l'absurde spirale de la violence du conflit israélo-palestinien, cette rencontre imaginaire est racontée avec beaucoup de douceur, d'émotion et de poésie. Sans se vouloir leçon d'Histoire, le texte éclaire la nature du conflit à travers le regard de deux camps opposés qui se donnent de bonnes raisons de revendiquer une seule et même terre.
La tension entre les deux personnages, qui ne dialoguent pas vraiment mais pensent à ce qu'ils pourraient se dire en d'autres circonstances, est très efficace. C'est un mur d'incompréhension politique et culturelle qui s'élève entre eux : le fruit d'un conditionnement - endoctrinement - qui les assure du bon droit de leur cause, sans nuance, sans recul.
Théâtre pour le jeune public à partir de 13 ans et pour adultes.


Tous les résumés sont extraits de Mascarille - avec l'aimable autorisation d'Emile Zeizig.


A consulter également :
- Recherche de pièces de théâtre en fonction du nombre de personnages
- Bibliographies thématiques de pièces pour adultes
- Recherche de pièces de théâtre enfant en fonction du nombre de personnages
- Bibliographies thématiques pour enfants et adolescents.

Nous espérons vous avoir aidé dans vos recherches et nous vous remercions pour votre confiance.

L’équipe du département Arts vivants

Image

Réponse attendue le 31/07/2019 - 11:07