Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Jeanne Rubens

Jeanne Rubens

par Viince, le 30/08/2019 à 22:01 - 521 visites

Bonjour
En 1941, Hergé a choisi la jeune Jeanne Rubens pour incarner Tintin au théâtre pour la première fois. Pourquoi donc ce choix ? Est-ce à dire que pour son auteur, Tintin serait en réalité une fille ???
Merci

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 02/09/2019 à 11:48

Bonjour,

Voici comment le site de fans très référencé tintinomania.com décrit la première adaptation théâtrale de Tintin :

"Nous savons que Tintin a découvert l’Inde en 1934 au cours de son voyage mouvementé dans les « Cigares du Pharaon ». Deux ans plus tard, c’est de chez son ami le Maharadja de Rawajpoutalah où il séjourne qu’il capte le message en morse qui l’emmènera en Chine combattre les trafiquants d’opium dans « Le Lotus Bleu ». Enfin, en 1959, dans « Tintin au Tibet » en partance pour l’Himalaya où ils vont rechercher son ami Tchang, Tintin et le Capitaine Haddock font une escale à New-Delhi.

Ce que l’on sait moins, c’est que l’Inde sera aussi le thème d’une pièce de théâtre jouée en 1941 : « Tintin aux Indes ou le mystère du diamant bleu » qui fût jouée au Théâtre des Galeries, à Bruxelles, les 15 et 17 avril et les 1er et 8 mai 1941.

Il s’agit d’une pièce de théâtre en trois actes écrite par Hergé et Jacques Van Melkebeke en 1941.

Jacques Van Melkebeke écrit le premier acte, relu et validé par Hergé qui s’occupe lui du second acte. C’est à nouveau Van Melkebeke qui écrit le premier jet du dernier acte.

C’est la première fois que Hergé collabore si fortement avec un autre auteur pour écrire l’une de ses œuvres. (...) Pour info le rôle de Tintin fut joué par une jeune femme : Jeanne Rubens."

Il ne fait aucun doute que le personnage se prête à une certaine androgynie, puisque comme le rappelle un article du Nouvel obs, il se signale par une absence de caractéristiques sexuées :

"Avec sa bouille d'éternel enfant, sa blonde houppe et ses pantalons de golf, Tintin est un des héros les plus célèbres mais aussi les plus étranges de l'histoire de la bande dessinée. Ses traits ne présentent aucune particularité remarquable et son nom, simple redoublement de syllabes, ne permet pas de savoir s'il s'agit d'un surnom ou d'un patronyme.

Droit, intelligent et courageux, Tintin paraît presque irréel, à l'instar de sa profession, souvent associée à son nom. Or, mis à part le premier album, on ne le verra jamais exercer ce métier de journaliste reporter...

D'allure juvénile, sans qu'on puisse vraiment lui donner un âge, Tintin a pourtant le comportement d'un adulte. Enfin, presque, puisqu'il se révèle asexué, aucune compagne ou conquête n'apparaissant au cours de ses aventures. De fait, c'est un personnage d'une étonnante neutralité qu'Hergé offre à son lecteur, qui peut ainsi s'identifier quel que soit son âge, son sexe ou sa nationalité."

Cette indétermination a peut-être contribué au succès du personnage, puisqu'il permet à à peu près n'importe quel.le préadolescent.e de s'identifier à lui... reste qu'on l'imagine difficilement avec un brin de moustache, ou la voie qui mue : prendre une adolescente pour l'incarner semble dès lors un excellent compromis pour permettre de montrer une vigueur et une résistance presque adultes mais des traits toujours juvéniles !

Mais il existe une raison beaucoup plus prosaïque : Tintinomania cite à ce sujet le témoignage de Roland Ravez, qui joua (âgé de 9 ans !) le célèbre journaliste dans sa seconde aventure théâtrale, Monsieur Boullock a disparu , et qui évoque Jeanne Rubens :

"Le rôle de Tintin était tenu par Roland Ravez (9 ans à l’époque): « On m’a mis une perruque avec une houppe! Et, sur les photos, ça se voit! Pour le reste, c’est évidemment très lointain et je n’ai pas beaucoup de souvenirs de cette pièce. Je sais qu’il y avait beaucoup de personnages dans la distribution. C’était une époque où on pouvait se permettre ça. Je me souviens aussi des problèmes avec le chien. D’abord, il était de petite taille et, pour les gens du rez-de-chaussée, il était caché par une rampe de lumière. Aussi, dès que le chien faisait son arrivée, tous ces gens se levaient. Un jour, le chien a fini par lever la patte dans le trou du souffleur. Ça, c’est inoubliable. »

(...)

Il a aussi prêté sa voix à Tintin sur disques: « La firme Decca avait eu l’idée d’enregistrer sur 33 tours les aventures de Tintin. On a engagé toute l’équipe du Théâtre de Poche de Bruxelles et je me suis à nouveau retrouvé à jouer Tintin dans Les Cigares du Pharaon et dans Le Lotus Bleu. Après, ils ont estimé que ça leur coûterait moins cher d’enregistrer à Paris. Pour le rôle de Tintin, ils ont engagé un certain Sarfati que j’ai entendu un jour à la radio. C’était extraordinaire : il avait exactement la même voix que moi et les mêmes intonations. C’était logique, d’ailleurs : pour les enfants, il était important que Tintin garde la même voix. »

Pourtant, en Avril 41, pour la première pièce « Tintin aux Indes », le premier Tintin en chair et en os de l’histoire du théâtre fut… une fille ! Elle s’appelait Jane Rubens. Roland Ravez qui joua le rôle de Tintin dans « Monsieur Boullock a disparu » se souvient d’elle : « Une petite brune. Elle était charmante. Et plus âgée que moi. Elle devait avoir 14 ou 15 ans. Pourquoi a-t-on pris une fille? Pour une raison fort simple: dans la troupe des enfants, il n’y avait pas de garçon. J’étais le seul. Et peut-être, la première fois, a-t-on estimé que j’étais trop jeune.«"

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact