Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Hauteur de vue

Hauteur de vue

par Balaen, le 03/09/2019 à 18:04 - 472 visites

Bonjour,

J'ai toujours été fasciné lorsque je contemple le vol de certains "oiseaux de proie" tels que la buse. Ces oiseaux ont l'habitude de planer extrêment haut, et de ce fait leur acuité visuelle, pour repérer les (petites) proies au sol est légendaire. Mais jusque maintenant je n'ai pas trouvé de réponse à la question de l'intérêt de trouvent ces oiseaux à se positionner si loin du sol. Car même avec une grande acuité visuelle, il m'apparaît nettement difficile de repérer un rongeur à une distance de plusieurs centaines de mètres. Alors, qu'elle est la raison de cette attitude et altitude ?

Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 05/09/2019 à 12:47

Bonjour,

Contrairement à une idée reçue, le rapace qui décrit des orbites dans le ciel ne chasse pas forcement et s’il tourne en cercles et s’élève, c’est pour surveiller son domaine ou plus simplement pour le plaisir de voler. Peut-être avez-vous observé des vols nuptiaux de buses ou des rapaces en pleine migration ?

En général, lorsqu'elle chasse, la buse reste à l’affut, perchée sur un poteau, une haie ou un arbre attendant qu’un mouvement se manifeste aux alentours :

" Le régime alimentaire de la buse est très varié. Son manque de rapidité et son incapacité à virevolter rapidement l’obligent à chasser essentiellement à l’affût, généralement du haut d’un piquet de clôture ou d’une branche. Elle attend alors de longs moments tout en scrutant attentivement le sol. Lorsqu’elle est alertée par le mouvement d’une proie, elle fond sur elle, la tue d’un coup de serre, la dépèce et l’avale sur place ou la transporte jusqu’à son aire. La buse chasse principalement en terrain dégagé ; c’est pourquoi les campagnols, et de manière générale les rongeurs, occupent une position dominante dans son alimentation. Si ces animaux sont en nombre insuffisant, la buse s’intéresse alors à d’autres micromammifères, mais également aux oiseaux, reptiles, amphibiens, gros insectes et vers de terre, ces derniers étant consommés en grande quantité. Elle profite également des cadavres, particulièrement entre octobre et février, période où ils peuvent former une bonne partie de son alimentation.
La Buse variable a donc un régime alimentaire très éclectique suivant la région où elle vit mais demeure toutefois un grand consommateur de petits rongeurs et de vers de terre [3]."
source : Observatoire rapaces de la LPO

Elle volera haut dans le ciel lors de parades nuptiales :
" Le début de l’activité sexuelle se manifeste après l’hivernage, à la fin février-début mars. La buse indique que le territoire est occupé par des vols circulaires accompagnés de cris. Les vols nuptiaux sont fréquents au début de la saison de nidification : après être montés à grande hauteur, les oiseaux effectuent un piqué de 30-40 mètres, puis font une ressource et recommencent le même manège. Parfois, celui qui se trouve le plus haut mène une attaque fictive contre l’autre qui se tourne et pare le coup avec ses pattes. Il arrive que les deux oiseaux s’accrochent un bref instant par les serres. Lorsque le couple est formé, ces vols se transforment en longs vols planés circulaires permis par les courants ascendants."
source : Observatoire rapaces de la LPO

"Pourquoi des oiseaux volent-ils si haut ?
Les oiseaux migrateurs trouvent un intérêt particulier de voler très haut car ils profitent des courants de vents forts qui les aident à se déplacer sur de grandes distances. L'augmentation de l'altitude de vol permet aussi de limiter l'hyperthermie (liée à l'intensité des battements d'ailes), grâce à la température qui atteint souvent moins de -50 °C, ainsi que la déshydratation qui s'ensuit, lors des grandes migrations. Pour parvenir à atteindre de telles altitudes, ils utilisent des vents ascendants qui les hissent bien haut sans effort, mais ils doivent malgré tout maintenir leur position, nécessitant plus ou moins de dépenses énergétiques."
source : Futura Sciences

A lire aussi :
- Alimentation des rapaces et techniques de chasse
- Migraction.net : Buse variable (Buteo buteo)
- LES RAPACES : VOL, CHASSE, REPRODUCTION
- Quelques documents sur les rapaces

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact