Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > bruit la nuit

bruit la nuit

par c69, le 04/09/2019 à 09:51 - 691 visites

Bonjour,

Je cherche des informations scientifiques serieuses sur le bruit qu'on appelle le Hum, c'est un bruit de fond que certaines personnes entendent uniquement la nuit. Est ce un problème de type acouphène ou est ce un vrai problème de santé publique qui serait lié aux ondes basses frequences (wifi? radio?)

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 04/09/2019 à 18:15

Bonjour,

Un hum ou trompette de l'apocalypse est un phénomène qui se manifeste principalement par ce qui est perçu comme un son caractéristique, de basse fréquence, persistant et envahissant, dont la source est inconnue, qui n'est pas forcément entendu par tout le monde. (source : wikipédia)

Nous vous mettons en garde sur l’utilisation de l’expression « trompette de l'apocalypse » sur les moteurs de recherches les plus courants (de nombreuses fausses rumeurs circulent ou des sources dont la validité scientifique est plus que douteuse).

Le « Hum », ce bourdonnement insistant et de source indéterminée que beaucoup de personnes auraient entendu dans le monde, est un bruit entièrement d’époque, à la fois sensation auditive produite par une vibration, rumeur répandue sur la toile et phénomène perturbant.
Depuis 1970-1990, en plusieurs endroits du globe, un assez grand nombre de personnes ont entendu ou cru entendre un bruit insistant, perturbant et inquiétant, un bourdonnement (hum) ou un vrombissement ou un ronflement dont la source est indéterminée ; parfois associé à des vibrations corporelles et à divers troubles physiologiques ainsi qu’à des vibrations de parois, il est souvent décrit comme semblable à un bruit de moteur lointain ; selon les lieux où il aurait été entendu on l’a nommé Bristol Hum, Largs Hum, Taos Hum, Kokomo Hum…
Source : La rumeur du Hum par Christian Cavaillé (philosophe), article paru dans Médium, n°57, 2018

Plusieurs ouvrages ont été consultés afin de trouver des éléments d’explications et d’études scientifiques sur ce son. Aucun des ouvrages sur les troubles de l’audition (dont les acouphènes) ne mentionne ce son Hum ; la recherche n’est pas plus concluante dans les documents sur l’électro-sensibilité et les ondes nocives (dont les ondes telluriques que l’on pourrait ressentir à certains endroits autour du globe)

Différentes explications peuvent être identifiées (avec des sources variables) sur la page wikipédia du son Hum :

Phénomènes de type acoustique
-Sons de source industrielle distants dont les hautes fréquences ont été atténuées par la distance. À mesure que le son se déplace à travers l’air ou à travers le sol, les sons de haute fréquence s’affaiblissent plus rapidement que ceux de basse fréquence, ce qui fait en sorte que ces derniers voyagent donc sur une plus grande distance. Les sons de basse fréquence peuvent être amplifiés par les murs ou par la structure des édifices. De la machinerie industrielle, comme des compresseurs, transformateurs électriques ou des ventilateurs, peut aussi produire des types de sons semblables.
-Infrasons pouvant provenir de différentes sources possibles, soit industrielles, soit naturelles, par exemple de nature géologique ou tectonique. C'est d'ailleurs l'explication que donne le CNRS2 pour le "Hum de Bristol" : il serait dû à des ondes sismiques produites par la pression des vagues sur le plancher océanique. Si ces ondes sont amenées à être focalisées par la topologie du terrain, alors elles deviendraient audibles, notamment pour les personnes les plus sensibles aux infra-sons.

Phénomènes de type non acoustique
-Le chercheur Jean-Clément Sayer a émis l'hypothèse d'un phénomène semblable au phénomène d’audition des micro-ondes, lequel est causé par des sources de micro-ondes pulsées. Dans certaines conditions, un effet de ces types d’ondes est interprété par le système auditif comme l’équivalent de sons. Un phénomène semblable pourrait se produire seul ou bien en combinaison avec d’autres facteurs
-Une variante des émissions électromagnétiques de fréquence audio de nature semblable à celles qui sont générées lors de l’entrée et de la désintégration d’un météore dans la haute atmosphère.
-Certains types de systèmes de communication, tel le système de radio-transmission de très basse fréquence utilisé dans les communications avec les sous-marins.
-Des effets à grande échelle provenant des installations qui expérimentent sur l’ionosphère, du type de celles qui sont en opération en Alaska (États-Unis) High frequency active auroral research program, en Russie et en Norvège.

Phénomènes internes : Générés soit par le corps, le système auditif ou le système nerveux, en l'absence de stimulus externe. En quelque sorte à la manière d’acouphènes, mais à basse fréquence et avec certaines différences. Toutefois, cette théorie n’expliquerait pas pourquoi une même personne n’entendrait le Hum qu’en certains endroits par exemple à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur. En effet, il n’existe pas de telle chose qu’un « acouphène d’intérieur ».

Bonne journée
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact