Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Fin des herboristes

Fin des herboristes

par Zozolat, le 22/09/2019 à 14:32 - 281 visites

Bonjour le Guichet,

Pétain a supprimé le diplôme d'herboriste en 1941 (en laissant les herboristes de l'époque le droit d'exercer jusqu'à leur mort). Mais pour quelle raison cela s'est-il passé ? Je ne trouve rien de très précis sur le contexte et les événements qui ont conduit à cette décision.

Merci d'avance !

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 25/09/2019 à 10:30

Réponse de Médiathèque du Bachut Santé :

Bonjour,

Effectivement, on retrouve sur plusieurs sites, dont Wikipédia, la suppression et l’abolition par le régime de Vichy en 1941 de la profession et du diplôme d’herboriste. D’après un article du Monde : « Derrière cette abolition se dissimule la querelle ancestrale entre apothicaires et herboristes. En d'autres termes, l'herboristerie a été interdite "sous la pression de l'ordre des pharmaciens" – qui détiennent désormais le monopole de la vente et du conseil en matière de plantes médicinales ».

Une information renforcée par un rapport d’information soumis au Sénat par Joël Labbé: « Comme l'histoire des plantes médicinales, celle des herboristes à cette époque est marquée par un conflit entre deux visions des soins par les plantes : l'une populaire et traditionnelle qu'ils représentent et l'autre, moderne et scientifique, revendiquée par les pharmaciens. A partir de 1870 et jusqu'à la fin de la Troisième République, une dizaine d'initiatives parlementaires visant à supprimer les herboristes, appuyées par l'Association générale des pharmaciens, échoueront, ceux-ci étant de plus en plus nombreux et également mieux organisés. C'est finalement la loi du 11 septembre 1941 relative à l'exercice de la pharmacie qui supprime le certificat d'herboriste et entraîne dans le même temps l'extinction de cette profession distincte de celle de pharmacien. La vente des plantes à usage thérapeutique se trouve, de ce fait, confiée aux pharmaciens dans le cadre du monopole pharmaceutique ».

Ida Bost, ethnologue et auteure d’une thèse et d’un livre sur le sujet, dans un article de l’Express: "À partir du milieu du XIXe siècle, les pharmaciens et les herboristes se mènent une guerre de territoire, explique Ida Bost, ethnologue spécialiste de l'herboristerie française. Les pharmaciens se battent pour récupérer leur monopole tandis que les herboristes s'approprient leurs codes : blouse blanche et boutiques soigneusement présentées. En 1941, les syndicats d'herboristes sont affaiblis par les nombreux départs au front. La loi passe et le diplôme d'herboriste n'existe plus."

Pour aller plus loin, vous pourrez consulter la thèse d’Ida BOST : Herbaria : ethnologie des herboristes en France, de l’instauration du certificat en 1803 à aujourd’hui, qui ne sera malheureusement accessible en texte intégral que le 1er janvier 2020. En attendant, elle a écrit un livre : Les herboristes au temps du certificat (1803-1941) que nous n’avons pas dans les bibliothèques municipales de Lyon. On peut le retrouver dans les bibliothèques universitaires de Paris et Montpellier. Par ailleurs, vous pouvez visionner une vidéo d’une quinzaine de minutes sur l’objet de sa thèse au Sénat.


Pour finir, petit clin d’œil historique avec des vidéos de l’INA de 1979. La première vidéo qui aborde le métier d’herboriste évoque la suppression du diplôme d’herboriste sous le régime de Vichy vers la 5ème minute.

- Histoire de l'herboristerie : 2ème partie : le métier d'herboriste

- Histoire de l'herboristerie : 1ère partie



Cordialement,

L’équipe Médiathèque du Bachut Santé.
Retrouvez nous sur Image & sur le magazine L’influx
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact