Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Murs d'expression libre

Murs d'expression libre

par , le 25/09/2019 à 17:11 - 254 visites

Bonjours,

Je cherche des murs d'expression libre pour effectuer du graffiti de manière légale dans les environs de lyon.

Merci d'avance et continuez comme ça.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 27/09/2019 à 11:44

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Concernant les graffiti et tags, aucune carte ni aucun document ne référencent les lieux accessibles et autorisés sur Lyon et ses alentours.
Sur internet, nous avons trouvé un seul recensement des murs d’expression libre en France ; il a été réalisé sur le territoire de la Ville de Rennes ; il est disponible sur la Plateforme ouverte des données publiques françaises

Sur Lyon, quelques spots sont librement accessibles et simplement tolérés. On les appelle dans le milieu, les « terrains »:
- les murs du terrain de basket, 8 rue Louis Thevenet dans l’ancien collège Maurice-Scève à la Croix-Rousse
- les murs du terrain de sport avenue Thiers dans le 6e arrondissement
- les murs du skate park de Foch, au niveau du pont Morand dans le 6e arrondissement

Dans les faits, mis à part le bouche-à-oreille, rien ne permet aux graffeurs de différencier un mur autorisé d’un mur qui ne l’est pas. Ces murs libres restent confidentiels ; les sites ne sont pas divulgués hors du milieu car le plus souvent même si ce n’est pas vraiment illégal, leur utilisation reste ambiguë et d’autre part ce sont des murs qui bougent dans le temps.

Toutefois, certains murs ont été « offerts » à des collectifs, des associations par les mairies d’arrondissement qui accueillent des artistes du street art. A Lyon, ce sont par exemple :
- le grand mur place des Tapis (Lyon 4e) géré par le Collectif Mur69
- le grand mur de la place Mazagran (Lyon 7e) appelé La Gâche géré par l’association La Voie de l’écrit

Ces autorisations sont donc délivrées au cas par cas, en fonction de l’artiste qui en fait la demande, des propriétaires de la façade, des projets du maire d’arrondissement ou encore de l’ancienneté des graffitis présents. Un mur déjà recouvert sera plus facilement laissé à disposition des futurs artistes qu’une surface immaculée.

Aussi, à l’échelle de la région et de la Métropole du Grand Lyon, on peut voir qu’il y a une spécificité au territoire lyonnais qui repose sur une forme de pratiques presque opposées ou contradictoires. En effet, contrairement aux villes de Villeurbanne ou d’Oullins, par exemple, les propriétaires de biens immobiliers peuvent souscrire à « contrat façade nette » proposé par la municipalité de Lyon et ainsi faire appel à un service dédié à la suppression de graffitis, de tags ou d’autres inscriptions. Dans le même temps, la municipalité propose et participe à la création et au financement d’événements qui valorisent la pratique et la culture graffiti, tel que le Festival Peinture Fraîche. Cela permet toutefois d’agencer une multiplicité de pratiques de l’espace et du territoire.


Bibliographie :
- Au Coeur de la Ville et aux Frontières de l'Art : La Pratique du Graffiti / Mémoire IEP de Lyon 2000. Chapitre Les formes possibles de la reconnaissance du graffiti
- 69 ML : Lyon et ses environs, 1990-2000
- Carte du Street Art à Lyon
- Le statut juridique du street art en France sur le site du Ministère de la Justice

Personnes ou institutions contactées :
- Musée d’Art Contemporain
- Collectif Mur69
- Marc-Antoine Léval, artiste et curateur, membre de l’association La Voie de l’écrit
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact