Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Balancier pendule de Paris

Balancier pendule de Paris

par Manolaaa10, le 28/09/2019 à 18:12 - 266 visites

Bonjour,
Je suis à la recherches de tout types d’informations (histoire, fonctionnement, types...) sur les balanciers des pendules de Paris.
Merci d’avance.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 30/09/2019 à 14:41

Bonjour,

" La pendule de Paris
Il faut traduire pendule à la mode de Paris. Elle naît vers 1750. Sa caractéristique est son mouvement rond, de 9 à 10 centimètres de diamètre, ce qui permet de l’intégrer dans un cabinet décoratif.
A partir de Louis XV il y a une modification de l’habitat ; les appartements deviennent plus confortables, on sait faire des cheminées qui tirent bien avec un petit foyer. La qualité décorative des pendules de Paris, à partir de marbre, font qu’elles se prêtent bien à la mise en valeurs d’objets d’art. On imite Versailles en plus petit. La technique est bien au point pour la partie mécanique (traité de Thiout sur les horloges et pendules, horlogerie mécanique et pratique 1741). Le modèle est fixé pour 75 ans.
C’est une œuvre vraisemblablement collective.
Au début chacun fait son mouvement, sans pour autant respecter une disposition très étudiée des rouages, dont la conséquence est l’irrégularité de la position des trous de remontage sur le cadran ; mais c’est surtout la manière de la décoration qui fait la réputation du maître l’horloger. La sous-traitance est la règle : les dessinateurs, les sculpteurs, les bronziers, les ciseleurs, les doreurs, les marbriers, etc. participent à l’œuvre commune.
Sous-traitance aussi pour les mouvements, appelés “blancs roulants”, l’horloger se réservant seulement la mise au point de ceux-ci.
Les centres de production sont : Saint-Nicolas-d’Aliermont près de Dieppe et le Pays de Montbéliard. (A Beaucourt, dans le Doubs, monsieur Japy, en 1801, avait 300 ouvriers
produisant 100.000 ébauches par an. Napoléon lui proposa le titre de Comte d’Empire qu’il refusa, mais lui donna la croix de la Légion d’Honneur en 1804).
Par ailleurs, à cette même époque restait le désir, pour ceux dont la situation financière était favorable, d’objets d’exception dont l’exécution à l’unité nécessitait une main d’œuvre experte et par conséquent onéreuse. "
source : Le temps, la mesure du temps du Big Bang à la pendule de cheminée / Claude Seguin Bulletin mensuel de l'Académie des sciences et lettres de Montpellier - séance du 19 octobre 2015

Le mouvement de Paris est apparu vers 1750 et sa fabrication s'arrêtera en 1939, à l'aube de la seconde guerre mondiale, après cette dernière, elle ne repartira pas.
source : LE MOUVEMENT DE PARIS, site à consulter pour en savoir plus.

Pour approfondir le sujet, nous vous recommandons de consulter les ouvrages mentionnés dans la bibliographie de ce précédent site et notamment :

- Les ouvrages de Richard Chavigny
- La pendule de Paris: son évolution décorative / Mathieu Planchon
- Pendule de Paris et sa cadette la pendulette de voyage / Ouvrage publié en hors-serie par l'ANCAHA
- L'horloger / Ch. Poncet
- La pendule française des origines à nos jours / Tardy
- L'Horloge française à poids / René Schoppig

Pour plus d'information, vous pouvez contacter le Musée de l'horlogerie ou le Musée horloger de Lorris

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact