Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Héros / Héroïsme
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=81369
Page 1 sur 1

Jpra [ 02/10/2019 à 15:34 ]

Bonjour,

Je souhaiterais constituer, en vue d'une recherche, une bibliographie sur le concept de héros et d'héroïsme, particulièrement en philosophie.
Ainsi, pourriez-vous m'indiquer les grands auteurs qui ont abordé le sujet ?

Merci d'avance,

Bonne journée,

Jérémy

Réponse attendue le 05/10/2019 - 15:10


bml_civ [ 04/10/2019 à 18:05 ]

Bonjour,

L’article Héroïsme dans Les notions philosophiques, signé M. Onfray, fournit quelques auteurs de base :

« L’héroïsme est une « bravoure exceptionnelle », dans laquelle un homme particulier, le héros, s’est illustré, distingué. Platon en fait la qualité du démoniaque, du divin, qui exige les égards jusque dans la mort.
Jusqu’au XVIIIe siècle, ce sens prime. La Renaissance fait un grand usage du héros : conquérant, volontaire, il imprime sa marque au réel et réalise l’Histoire par sa personne. L’héroïsme suppose des « vertus d’éclat qui excitent l’étonnement et l’admiration » (Encyclopédie de Diderot) […]. Contrairement à Balthazar Gracian, qui transformait en héroïsme toute action accomplie par un personnage illustre, un grand homme de guerre, un grand esprit politique, juridique, un génie dans les lettres, Hegel refuse l’explication charismatique de l’héroïsme. Les héros sont ceux qui, par leur singularité, réalisent le plan de l’Histoire, l’Idée, la Raison, dans l’Universel. Objet de l’incarnation du concept dans le réel, le héros est fait par l’Histoire, et non le contraire. L’héroïsme caractérise l’action du grand homme qui exprime ce que veut son temps et l’accomplit. Kierkegaard oppose le héros tragique et le chevalier de la foi. L’héroïsme est maintien de soi dans la sphère morale, renoncement de soi au profit du général dans lequel on trouve la sécurité. Seul le second moment est celui de l’individu, donc du vrai. Par contre, chez Nietzsche, l’héroïsme est la vertu de celui qui fait les grandes choses, qui crée les valeurs, affirme sa puissance et sa réalité de maître. Au début de ce siècle, Bergson a analysé la nature des hommes exceptionnels en lesquels la morale s’incarnait […]. Alain est moins louangeur à l’égard de l’héroïsme : il sait que le héros suppose la hiérarchie, le pouvoir, l’expression de la supériorité, de l’excellence et cela choque son esprit égalitaire. L’héroïsme n’est pour lui qu’un danger : celui de l’inégalité fondatrice de toute relation de pouvoir. »

Références des auteurs cités :
Le Héros, Balthazar Gracian
Leçons sur la philosophie de l'histoire, G.W.F. Hegel
Ainsi parlait Zarathoustra, Friedrich Nietzsche
Oeuvres complètes. T. 5 : La Répétition. Crainte et tremblement, Sören Kierkegaard.
Les deux sources de la morale et de la religion, Henri Bergson
Mars ou la guerre jugée, Alain, chap. De l’héroïsme

Dans Le héros et le philosophe. Un problème philosophique partagé dans le moment de la Seconde Guerre mondiale en France de Frédéric Worms, on peut trouver d’autres références ci-dessous listées :

Sens et non-sens, Maurice Merleau-Ponty, texte intitulé Le Héros, L’Homme
Vie et mort de Jean Cavaillès, Georges Canguilhem
Éléments pour une éthique, Jean Nabert
Origine du drame baroque allemand, Walter Benjamin
L'Homme révolté, Albert Camus

Pour aller plus loin, nous vous conseillons la lecture de l’article en ligne Héroïsme de Joël Janiaud, très orienté éthique et philosophie morale. Outre des analyses approfondies, il contient une bibliographie qui vous fournira d’autres pistes, et notamment des auteurs anglo-saxons.

Pourraient vous être utile aussi :

Plutarque : l'art de l'héroïsme, Brigitte Boudon
Nietzsche, les aventures de l'héroïsme, Antonia Birnbaum
Du courage : une histoire philosophique, Thomas Berns, Laurence Blesin, Gaëlle Jeanmart
La fin du courage: la reconquête d'une vertu démocratique, Cynthia Fleury
Vies et morts des super-héros, textes de Christophe Beney, Tristan Garcia, Dan Hassler-Forest, ...[et al.] ; sous la direction de Laurent De Sutter

A consulter en ligne :

Introduction.Le nouvel art politique, Yves Charles Zarka, dans Machiavel (2001), pages 7 à 12 (sur le héros dans Le Prince de Machiavel)
Pouvoir mourir et pouvoir tuer. Questions sur l'héroïsme guerrier, Christophe Bouton, Esprit, Janvier 2011 (le héros chez Hegel)
L'individualisme est-il condamné à l'héroïsme ?, Monique Castillo, Études 2013/9 (Tome 419), pages 197 à 208
Que sont les héros devenus ?, Inflexions, n° 16
Comment escamoter les héros ? Le destin des philosophes chez Platon, Aurélie Matthey
Simone Weil, les héros tragiques et le politique, P. Devette, Tumultes, 2016/1, n°46

Enfin, deux sites présentent des ressources, littéraires et philosophiques, pour les classes préparatoires scientifiques, ainsi que des définitions :
L'héroïsme, par Joseph Llapasset, sur Philagora
L’héroïsme, sur Magister

Bonnes lectures et bonne recherche !

Réponse attendue le 08/10/2019 - 18:10