Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Livre dont le titre a plusieurs traductions

Livre dont le titre a plusieurs traductions

par Tournesol1602, le 02/10/2019 à 18:59 - 221 visites

Bonjour,

je me demande pourquoi un livre peut avoir plusieurs titres, je pense ici à un livre de John Boyne, "La Maison des intentions particulières", qui a aussi pour titre "La Maison Ipatiev" et "Ne m'appelez plus Anastasia". Cela peut créer la confusion et des doublons car c'est la même histoire mais les titres sont différents.

Merci à vous.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 03/10/2019 à 12:10

Bonjour,

Effectivement comme le souligne livraddict.com ; le roman de John Boyne, The House of special purpose , est paru sous trois titres différents entre 2011 et 2016, dans deux éditions grand format (L’Archipel et France Loisirs) et une édition en poche (Pocket), mais toujours dans la traduction de Laurent Bury.

Comment expliquer cette profusion de titres ? Tout d’abord, rappelons que comme le changement de couverture, le choix d’un nouveau titre est une pratique habituelle dans l’édition de livres de poches, et permet parfois de sauver un livre qui n’avait pas rencontré son public en grand format :

"Les grands éditeurs, parce qu'ils ont un très large catalogue, ne peuvent pas faire découvrir tous leurs auteurs, explique Véronique Cardi, directrice générale du Livre de Poche. Les petits éditeurs indépendants sont, quant à eux, desservis par une diffusion limitée. Dans un cas comme dans l'autre, nous pouvons prendre le relais et jouer notre mission de booster de talents. En particulier pour les livres déjà identifiés par la presse et les libraires, mais pour lesquels les ventes ont été en deçà des attentes.

[…]

Pour rebattre encore plus nettement les cartes, un relookage peut aussi s'imposer. " Lorsqu'un titre a échoué en grand format, mais que nous sentons qu'il a un vrai potentiel en poche, nous n'hésitons pas à revoir son positionnement, à changer la couverture, et même le titre ", explique Carine Fannius. Pocket a ainsi rebaptisé Le Théorème du homard, un feel good book de Graeme Simsion aux ventes discrètes aux éditions du Nil, en Comment trouver la femme idéale, titre jugé plus vendeur. Résultat de la métamorphose: multiplication des ventes par huit entre le grand et le petit format."

(Source : lexpress.fr)

Il n'est donc pas inhabituel qu’un titre change entre deux éditions. L’un des enjeux des choix de titres (sur lequel l’éditeur a souvent le dernier mot, selon un article du Figaro) est d’attirer le lectorat. En l’occurrence, France Loisir, qui s’est toujours fait fort de proposer des romans en avant-première, dénichés par des « experts » pour leur qualité de « page turner », a sorti la première édition de celui-ci : sans doute voulait-il attirer l’œil des lecteurs avec un titre de roman d’amour, d’autant que la princesse Anastasia est plus connue du grand public français que la maison Ipatiev…

Rappelons que la Maison Ipatiev, demeure d’un petit entrepreneur en métallurgie d’Iekaterinbourg, fut réquisitionnée en 1918 par les autorités bolcheviques dans “l’intention particulière” d’être le lieu de la liquidation de la famille impériale russe. « La Maison de l’intention particulière » devint à ce titre une métaphore commune pour la désigner, comme le mentionne la page Wikipedia en anglais de ladite bâtisse.

Avec son choix de titre pour la réédition en poche du roman, Pocket a non seulement restauré un titre plus proche du titre original.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact