Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

J. J. Rousseau créateur du produit dérivé ?
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=81501
Page 1 sur 1

El Aurens [ 16/10/2019 à 18:22 ]

Bonsoir,

J'ai lu ou entendu dire que Rousseau avait été le premier à réaliser des "produits dérivés" marketing : est-ce exact ou s'agit-il d'un autre philosophe ? dans quelles circonstances et quels objets à son effigie a t-il fait produire ?

Merci,

Réponse attendue le 19/10/2019 - 18:10


gds_db [ 18/10/2019 à 14:42 ]

Bonjour,

Quelques objets ont bien été commercialisés représentant le philosophe Jean-Jacques Rousseau de son vivant :

"Un corpus impressionnant d’images gravées de Rousseau était à disposition du public bien avant sa mort et bien avant la Révolution française. D’ailleurs pour Rousseau, l’art de l’estampe «était un moyen d’expression démocratique accessible au plus grand nombre». Il était déjà bien représenté par la gravure et par la sculpture. Mais Houdon renouvelle cette iconographie par le buste sculpté. Ainsi il va modifier totalement l’image de Rousseau par ses bustes en terre cuite ou en plâtre tant ses représentations du philosophe sont proches de la réalité. C’est donc par la sculpture que l’image de Rousseau se répand. "
[...]
" La popularité de Rousseau se traduit par la diffusion de petits bustes et de statuettes qui lui sont dédiés. Les représentations de Rousseau par Houdon ont poursuivi l’héroïsation de l’auteur tel un sage antique ! Les images de Rousseau s’offrent, s’échangent de la même façon que celles de Voltaire, Franklin ou Mably. Rousseau étant très populaire, son buste plus que ceux des autres est valorisé et nombre d’hommages lui sont rendus, son image trônant en hauts lieux symboliques tels que la Fête de Montmorency le 25 septembre 1791.
source : L'hommage de la Révolution française à Jean-Jacques Rousseau

Lire aussi :
- Le prestige de Jean-Jacques Rousseau : souvenirs, documents, anecdotes / par Hippolyte Buffenoir,...
- Rousseau dans la Révolution. Le personnage de Jean-Jacques et les débuts du culte révolutionnaire (1787-1791) / Roger Barny, Oxford, Voltaire Foundation, 1986.
- Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau en France (1770-1794): Les aménagements et les censures, les usages, les appropriations de l'ouvrage / Shojiro Kuwase (page 244)

Mais malgré nos recherches, nous n'avons pas trouvé trace de l'existence de "produits dérivés" commercialisés par Jean-Jacques Rousseau lui-même...
Nous savons qu'il organisait des séances de lectures publiques de ses écrits, Les confessions notamment, mais nul part n'est mentionné une quelconque vente d'objets à son effigie !
A consulter :
- Jean-Jacques Rousseau : Livres, lecture et bibliotheques : mémoire / Danielle Jung (page 16)
- Les confessions, de Jean Jacques Rousseau / Superprof

A lire aussi : Blaise Bachofen, « Les douceurs d’un commerce indépendant » : Jean-Jacques Rousseau, ou le libéralisme retourné contre lui-même », Astérion [En ligne], 5 | 2007, mis en ligne le 12 avril 2007

Bonne journée

Réponse attendue le 22/10/2019 - 14:10