Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Réponse sur "Bas reliefs rue Berthelot" question de Deja

Réponse sur "Bas reliefs rue Berthelot" question de Deja

par Deja, le 07/10/2019 à 17:47 - 214 visites

Bonjour,
Rue Berthelot, il y a de beaux bas reliefs au n°49, 51, 53 et 61. Pourriez vous me dire qui en est le sculpteur?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 09/10/2019 à 12:57

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Les bas-reliefs que vous avez vus au-dessus des portes d’entrée des n°49, 51, 53 et 61 avenue Berthelot ornent certaines entrées d’un immeuble occupant un îlot complet, délimité par l'avenue Berthelot au sud, la rue Raoul-Servant à l'ouest, la rue Professeur-Grignard au nord, la place Jean Macé à l'est. Vous pouvez voir d’autres bas-reliefs similaires au-dessus de 3 autres portes d’entrée situées aux n° 13 et 14 de la place Jean Macé et au n°66 rue Professeur Grignard, ce dernier représentant une tête de femme entre deux profils de chevaux.

Le 26 mai 1944, un bombardement allié a fait près de mille morts, en grande partie avenue Berthelot à cause de la proximité de la voie de chemin de fer. De nombreux bâtiments sont détruits ou incendiés. Sur les plans parcellaires consultables sur le site des Archives municipales de Lyon vous verrez que l’immeuble qui vous intéresse date du début des années 1950. Il est composé de neuf corps de bâtiment organisés autour d'une cour centrale.

L’Inventaire général du Patrimoine Culturel signale cet immeuble dans sa base mais n’en fait pas une étude approfondie.

Pour avoir de plus amples informations concernant ces bas-reliefs et en connaître le sculpteur, il vous faut consulter le permis de construire de ce bâtiment conservé aux Archives municipales de Lyon.

Documents consultés mais en vain :
- L'architecture à Lyon. 02 : Lyon et le grand Lyon de 1800 à 2000 / Jacques Beaufort,
- Grand Lyon : architectures contemporaines = contemporary architectures, 1906-2011,
- Façades lyonnaises : 2000 ans de création architecturale et de confluence culturelle / Nicolas Jacquet ; préface de Régis Neyret,
- Sculpteurs et architectes à Lyon, 1910-1960. De Tony Garnier à Louis Bertola / Philippe Dufieux.

Réponse de baraban

par baraban, le 16/10/2019 à 22:21

Bonsoir

La photo du bas-relief du 61 avenue Berthelot permet de deviner (!) que le sculpteur est André Tajana. Il a également produit, entre autres œuvres, la "Naïade" que l'on peut voir à la Roseraie du Parc de la Tête d'Or.

Pièce jointe:
61 avenue Berthelot.jpg
61 avenue Berthelot.jpg [ 441.55 Kio | Consulté 180 fois ]

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 18/10/2019 à 14:30

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Merci d’avoir photographié l’un des bas-reliefs de ce bâtiment. Cela nous permet d’en connaitre le sculpteur.

Ainsi nous voyons qu’il s’agit d’André Tajana, né à Saint-Chamond (Loire) le 4 mars 1913 et décédé le 3 juillet 1999 à Vichy dans l’Allier.
Voici quelques informations issues du Dictionnaire historique de Lyon : Il débute ses études artistiques à l’Ecole de dessin de Saint-Etienne en 1928 et les poursuit de 1931 à 1935 à l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon d’où il sort diplômé. En 1938, il obtient le premier Grand Prix de Paris-Lyon avec Etienne Martin. En 1945 et 1950 il reçoit des bourses qui lui permettent de voyager et de remporter le premier prix Paul Chenavard en 1950.
Nommé professeur d’éducation artistique de l’enseignement technique (préparation à l’Ecole nationale supérieure de l’enseignement technique) section sculpture, il enseigne à Lyon de 1952 à 1978. Il est aussi professeur de dessin de la Ville de Lyon.

En tant que sculpteur, son métier initial, il obtient plusieurs commandes publiques de la Ville de Lyon, comme en 1962 avec la Naïade demandée pour la création de la roseraie du Parc de la Tête d’Or. Mais il réalise aussi :
- le Monument à Edouard HERRIOT situé, square Jussieu à Lyon 3ème,
- le Monument au Sergent BLANDAN, la seconde sculpture en pierre située place Sathonay. La première en bronze était de Thomas LAMOTHE,
- le Monument à Louis et Auguste LUMIERE à Monplaisir associé avec Francisque (1910-1961) et Michel LAPANDERY (1934-1987),
- L'Abondance située, 34, rue Casimir Perier Lyon 2ème devant l’entrée du marché-gare
- Confidence , 5, rue Communieu Lyon 9ème L.E.P "la Sauvagère".

A partir de 1960, il devient professeur de dessin de la Ville de Vichy et y effectue plusieurs commandes publiques.

Vous pouvez consulter ce document répertoriant les sculptures de Tajana.

Bonne journée !
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact