Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Moustique et parasitisme

Moustique et parasitisme

par moustiqueetcompagnie, le 15/11/2019 à 16:15 - 160 visites

Bonjour,

Je n'arrive pas à trouver des documents ou sources qui pourraient répondre à cette question : "Le moustique est-il considéré comme un parasite pour les êtres humains ?"; à chaque recherche, les réponses concernent plus le moustique en tant que vecteur de parasites, mais jamais en tant que tel.

Parce que la piqûre est éphémère, bien qu'elle soit essentielle pour la survie de l'espèce - mais sommes-nous pour autant des hôtes pour les moustiques femelles ?

Merci d'avance !

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 16/11/2019 à 11:46

Réponse du département Sciences et techniques

Bonjour,

Les moustiques sont des insectes diptères (Nématocères) qui sucent le sang d’hôtes à l’aide de leur trompe. Sources de nuisance par leurs piqûres, ils sont aussi et surtout les principaux vecteurs d’agents pathogènes transmissibles à l’être humain, responsables de maladies comme le paludisme (malaria), la dengue, la fièvre jaune, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre du Nil occidental, le chikungunya, des encéphalites virales ou encore des filarioses. Ainsi le moustique est-il l'animal causant le plus de morts chez l'être humain (en moyenne 725 000 décès par an) ! (source : « MOUSTIQUE », Wikipedia)

Mais le moustique peut-il pour autant être considéré comme un parasite ? Pour répondre à votre question, il faut d’abord se pencher sur la définition du parasitisme :
« Dans la biosphère, deux types de transferts d'énergie entre organismes vivants sont dominants : la prédation, qui met en jeu des systèmes proie-prédateur, et le parasitisme, qui met en jeu des systèmes hôte-parasite. Dans les deux cas, un organisme se nourrit aux dépens d'un autre.

Il est généralement admis que la caractéristique du parasitisme est qu'il existe, en plus de la relation nourriture, une relation habitat : pour un parasite, l'hôte représente non seulement la table mais aussi la maison. De plus, le transfert d'énergie implique la mort de la proie au moment de l'acte de prédation tandis que le parasite ne tue jamais d'emblée l'individu hôte.

Il faut reconnaître que certaines situations se laissent difficilement classer. Par exemple, les ciliés de la panse des ruminants, les insectes inféodés à une plante hôte, les hématophages tels que les moustiques, les crustacés cirripèdes enfoncés dans la peau des baleines, le perroquet Nestor notabilis qui se nourrit de lambeaux de chair arrachés à des moutons vivants sont-ils des prédateurs ou des parasites ? »
(source : Louis EUZET, Georges MANGENOT, Claude COMBES, « PARASITISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2019.)

Le moustique est donc un organisme hématophage (hemato « sang » et -phage « manger »). « Les parasites hématophages sont soit de simples nuisants (sangsues d'eau ou de jungle, mouches piqueuses), soit des vecteurs de maladies. Ces parasites comprennent avant tout des Arthropodes de la classe des Arachnides (aoutats, tiques, gamasides, sarcoptes) ou de celle des Insectes (poux, puces, punaises et Diptères, tels les mouches et les moustiques). Chez les moustiques, seules les femelles sucent le sang, tandis que les mâles se contentent des sécrétions sucrées des plantes. Ce repas de sang [source de protéines] n'est d'ailleurs nullement indispensable à la survie de la femelle, mais seulement au bon développement de ses œufs. Dans quelques espèces de moustiques, les larves abondamment nourries donnent des femelles capables de pondre des œufs viables sans avoir absorbé le sang du Vertébré hôte (autogenèse). ». Source : Yves GOLVAN, « PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2019

Pour aller plus loin...
Le parasite, le moustique, l'homme et les autres : essai sur l'éco-épidémiologie des maladies à vecteurs / François Rodhain (Éditions Docis, 2015)
Dans l'oeil du moustique / réal. et scénario de Patrice Desenne et Frédéric Létang (GAD, 2016)
Alerte aux moustiques ? / Frédéric Simard, Laurence Farraudière, André (SCITEP éditions, 2016)
La vie rêvée des morpions : et autres histoires de parasites / Marc Giraud, Roland Garrigue Auteur (Delachaux et Niestlé, 2016)
L'art d'être parasite : les associations du vivant / Claude Combes (Flammarion, 2010)
Parasitisme : écologie et évolution des interactions durables / Claude Combes, Laurent Gavotte, Catherine Moulia... [et al.] (Dunod, 2018)

Bonne journée !
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact