Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Cuisiniere Raphaelle d'Edouard Herriot

Cuisiniere Raphaelle d'Edouard Herriot

par annick74, le 01/01/2020 à 15:18 - 192 visites

Bonjour, un article paru en aout 1934, fait mention de ma grand mère Stéphanie Piroux, cuisinière d'Edouard Herriot. Ma grand-mère mentionne le fait qu'elle est entré au service de Herriot après une dénommée Raphaelle, parti offrir ses services au consulat de Belgique à Lyon. Savez-vous qui est cette dénommée Raphelle, quand elle est entrée au service de Herriot, et quand elle l'a quitte.

Merci d'avance pour vos renseignements
Cordialement

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 04/01/2020 à 14:32

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Malheureusement, il nous a été impossible de retrouver la trace de la personne que vous mentionnez.

Après avoir exploré les différentes biographies d’Edouard Herriot et cherché dans certains périodiques de l’époque comme le Salut public, sans résultats nous avons émis l’hypothèse qu’elle aurait pu être domiciliée à la même adresse qu’Edouard Herriot.

En effet nous savons qu’Edouard Herriot a habité au 1 cours d'Herbouville entre 1902 et 1957.

Aucune mention de cuisinière n'est faite à la même adresse pendant cette période ni dans L'Indicateur lyonnais Henry [Revue] ni dans l'Annuaire Fournier. Lyon et Rhône [Revue].

Cependant sur le site des Archives départementales, vous pouvez retrouver les registres de recensement des habitants de Lyon entre 1836 et aujourd'hui numérisés. Nous avons donc exploré les registres entre 1902 et 1936:

En 1906 et 1911, on retrouve rattaché au foyer Herriot une cuisinière du nom de Pillet Benoite.
En 1921 et 1926, on retrouve une cuisinière du prénom de Clothide sans précision de nom de famille.
En 1931, on ne retrouve la présence que d’une femme de chambre dans le foyer.
Et en 1936, on trouve la présence d’une cuisinière du nom difficilement déchiffrable de «Gauffard-Tra.ers » Franceline.
Aucune mention de personne s’appelant Raphaëlle malheureusement.

Par ailleurs nous avons également recherché la présence de Raphaëlle dans les actes de mariages numérisés aux Archives municipales de Lyon, mais sans succès.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact