Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Guillaume BONNET Sculpteur Bi-centenaire de sa naissance
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=82277
Page 1 sur 1

sorgel 42 [ 09/01/2020 à 09:32 ]

Bonjour,
Cette année marquera le bi-centenaire de la naissance du sculpteur Lyonnais,célèbre en son temps mais un peu oublié, Guillaume BONNET né en 1820 à St Germain Laval 42260 et décédé le 26 avril 1873 à LYON.
-Auriez-vous des documentations sur ses oeuvres, sa vie?

Son père a exercé le métier de mousselinier.
-Que sait-on du métier de mousselinier exercé en FOREZ au cours du XIX ème siècle ?

Merci
Bien à vous lire
Cordialement
G.L.

Réponse attendue le 12/01/2020 - 09:01


bml_reg [ 11/01/2020 à 16:32 ]

Réponse de la Documentation régionale


Bonjour,

D’après l’inventaire des sculptures de la Ville de Lyon, trois sculptures de Guillaume Bonnet figurent parmi les monuments dont la Ville de Lyon a actuellement encore la charge.
- Monument à Claude-Marin Vaïsse (Lyon 6ème , parc de la Tête d' or)
Architecte Tony DESJARDINS (1814-1882)
- Monument à Amédée Bonnet (Lyon 2ème , 61, quai Jules Courmont)
Architecte François DUBUISSON DE CHRISTOT (XIXe s.)
- Fontaine Morand (Lyon 6ème, place Maréchal Lyautey)
Architecte Tony DESJARDINS (1814-1882)
Citons l’inventaire au sujet de cette fontaine : « Le sculpteur Guillaume Bonnet réalise les statues (la Ville de Lyon et cinq enfants : le Commerce, la Force, la Géographie, l'Histoire et la Navigation), l'ornemaniste François-Edouard Clauses élabore la décoration et la maison Flicoteaux se charge de la fontainerie. »

Dans les Salons et expositions à Lyon, 1786-1918 : catalogue des exposants et liste de leurs œuvres, voici ce qui est indiqué au nom de Guillaume Bonnet (p. 183-184) :
« Elève de l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon et Paris, de MM. Ramey et Dumont. »
On trouve également une liste importante de ses oeuvres exposées de 1847 jusqu’à 1914 (donc après sa mort). Beaucoup de bustes figurent dans cette liste.

Lors de sa réception à l'Académie, Guillaume Bonnet prononça ce discours Aperçu historique sur la gravure en médailles et pierres fines et sur les arts qui s'y rattachent : discours de réception lu à l'Académie impériale des sciences, belles-lettres et arts de Lyon dans la séance publique du 21 décembre 1869.

Dans le Dictionnaire des artistes et ouvriers d'art du Lyonnais de Marius Audin et Eugène Vial , aux pages 111-112, on le trouve comme « Sculpteur et graveur en médailles ».
Il est décrit comme « Elève de l’Ecole des Beaux-Arts de Lyon, 1836-1842, de celle de Paris, 1843, puis de Ramey et de Dumont. Installé à Lyon dès 1851, Guillaume Bonnet y participe à la plupart des grands travaux d’édilité : restauration de l’Hôtel de Ville, construction du Palais du Commerce, etc. ». Une longue liste d’œuvres y est répertoriée.

Son travail de médailler est expliqué dans l'article Guillaume Bonnet : les médailles du Michel-Ange lyonnais de Jean-Pol Donné dans le Bulletin municipal - Lyon ; N°6158, 2 Mai 2016, p. 1-2.

Deux nécrologies différentes à signaler, portant le même titre :
- Guillaume Bonnet, statuaire dans la Revue du Lyonnais série 3 - n°15 ( 1873 ) » pp.392 p. 392-393 après son décès en 1873.
- Guillaume Bonnet, statuaire, hommage publié en 1873 par Victor Smith 1826-1882.

Pour le travail de mousselinier, il semble qu’il existe de la mousseline de soie et de coton. Vous trouverez ci-dessous les références de documents sur la soie et le coton.

- La soie, c'est notre muse : le tissage de la soie à Bussières, du Second Empire au Front populaire de Mireille Grivot
- Article : Les métiers de la soierie lyonnaise de Jean Huchard dans le Bulletin de la Société historique, archéologique et littéraire de Lyon ; t. 31, 2001, p. 35-66
- Article numérique ; Envolée de mousseline sur Tarare !
- Article : Les débuts de la mousseline à Tarare dans la revue Généalogie et histoire ; n°153, mars 2013, p. 32-35
- Article disponible à la bilbiothèque sur le portail Persée : Une proto-industrialisation décalée : la ruralisation de la soierie lyonnaise dans la première moitié du XIXème siècle dans la Revue du Nord Pierre Cayez tome 63, n°248, Janvier-mars 1981. pp. 95-103

Réponse attendue le 15/01/2020 - 16:01