Bonjour, nous sommes désolés mais en raison de la promulgation du stade 3 de l'épidémie, nous ne sommes plus en mesure de vous répondre. Nous espérons pouvoir revenir vers vous très prochainement.

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > veudeur de produit miracle

veudeur de produit miracle

par gull, le 11/03/2020 à 11:58 - 170 visites

Bonjour,

Je souhaiterais savoir le nom du métier qu'exerce les personnes qui vendent sur des stands des produits soit disant efficaces du genre l'épluches légumes, le produit anti-tache, etc, un peu à l'image de citation culte dans le film "les 3 frères" : "C'est le mimi, c'est le rara, c'est le miracle".
Je me demandais si on parlait de vendeur ambulant "camelot, brocanteur, forain, marchand, colporteur" où si ces personnes déclarent un vrai nom d'activité auprès du registre du commerce pour exercer ce travail.
Je vous remercie

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 13/03/2020 à 10:27

Bonjour,

Ce sont effectivement, pour la majorité d'entre-eux, des commerçants ambulants :

" Quel statut ?
Sur les marchés de France, deux statuts s’offrent au vendeur, qui n'est pas nécessairement commerçant (s’il est artisan ou agriculteur) : marchand ambulant ou fixe. Dans le premier cas, celui qui est aussi qualifié de "volant", faute d’emplacement défini sur le marché, se déplace avant l’ouverture dans l’espoir d’hériter d’une place restante : non attribuée à des abonnés ou dont les locataires sont absents. Selon les marchés, l’attribution de ces emplacements libres revient au placier, à savoir le responsable du marché, ou est soumise à un tirage au sort. Le marchand fixe, aussi nommé "abonné", loue pour sa part un espace à la mairie pour une durée déterminée (entre trois et six mois dans la majorité des cas).

Quelles autorisations demander ?
Un particulier ne pouvant effectuer des ventes de façon habituelle, il est obligatoire avant de pouvoir s’installer ou demander une place sur un marché de s’immatriculer au registre du commerce ou de bénéficier du régime spécifique des agriculteurs*. Concrètement, il revient de se déclarer à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) pour les commerçants, ou à la Chambre des métiers et de l’artisanat pour les artisans. Une fois cette formalité accomplie, c’est également auprès de ces organismes que le commerçant ou l'artisan ambulant effectue sa demande de carte professionnelle en remplissant un formulaire Cerfa en guise de déclaration préalable pour l’exercice d’une activité commerciale ou artisanale ambulante. Cette carte est valable quatre ans et renouvelable sous quinze jours, en contrepartie d’une redevance de quinze euros.
Pour précision, les commerçants forains (sans domicile fixe), doivent demander à la préfecture un "livret spécial de circulation" qui ne s’impose en revanche pas aux commerçants ambulants disposant d'un domicile fixe depuis plus de six mois, ou d'un siège social. Enfin, il est à noter que l’accès aux marchés parisiens est soumis à un régime particulier, la mairie de Paris délivrant par ailleurs une carte spécifique, sésame pour travailler dans ce secteur."
source : LCI

Pour plus de précisions sur le commerce ambulant, vous pouvez consulter les sites Guichet-entreprise, Service-public et Ministère de l'Intérieur.

ou encore vous adresser directement à votre Chambre de commerce pour en savoir plus.

Bonne journée.
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact