Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > la sardine pete?

la sardine pete?

par juanjuan, le 18/09/2010 à 22:54 - 2859 visites

salut j,ai une tite question a vous soumetre, les sardines petent elle? et comment fait elles pour communiquer? merci :huh:

Réponse de

par gds_bp, le 20/09/2010 à 15:57

Réponse du service Guichet du Savoir

Nous sommes toujours friands, au Guichet du Savoir, de sujets à la pointe de la recherche scientifique. Et là nous sommes gâtés, car de nombreux chercheurs (anglo-saxons) se sont penchés sur des questions analogues.

Ainsi, dans un article de courrierinternational.com dont l'original se trouve dans newscientist.com, nous apprenons ceci :

Une équipe de biologistes vient de découvrir l'origine d'un mystérieux bruit de pet sous-marin : ce son aigu est provoqué par des bulles sortant de l'anus des harengs. On ignorait jusque-là que les poissons émettaient des sons avec cette partie de leur anatomie et qu'ils produisaient des bruits de fréquence aussi élevée.
"On dirait vraiment un pet aigu", commente Ben Wilson, de l'université de Colombie-Britannique à Vancouver, au Canada. Le chercheur et son équipe ne savent pas exactement pourquoi les harengs font ce bruit, mais les recherches préliminaires laissent entendre que ce phénomène pourrait expliquer comment les bancs parviennent à rester groupés la nuit. Pour Dennis Higgs, spécialiste en acoustique sous-marine de l'université de Winsor, dans l'Ontario, cette découverte est "étonnante et intéressante". Ce serait selon lui la première fois qu'on verrait un poisson utiliser de hautes fréquences pour communiquer. Au départ, les chercheurs pensèrent que le son aigu qu'ils avaient détecté provenait de la vessie natatoire, une poche d'air située dans l'abdomen. Cette poche se gonfle et se dégonfle pour assurer la flottaison de l'animal. Puis ils remarquèrent qu'un filet de bulles s'échappait de l'anus du poisson au moment précis où le bruit se produisait. Ils pensèrent donc que celui-ci était dû à de l'air sortant de la vessie natatoire par l'anus. L'équipe baptisa ce bruit fast repetitive tick (FRT). Mais Wilson fait remarquer que, contrairement aux pets humains, ces sons ne sont probablement pas causés par les gaz de la digestion parce que leur nombre ne change pas quand les poissons sont nourris.
Les chercheurs ont également voulu savoir si les poissons ne pétaient pas de peur, peut-être pour prévenir leurs congénères. Ils les ont donc exposés à une odeur de requin, mais, là encore, ils n'ont constaté aucun changement dans le nombre de FRT.
Trois éléments les ont convaincus que le FRT sert très probablement à communiquer. Premièrement, plus il y a de harengs dans un aquarium, plus on enregistre de FRT par individu. Deuxièmement, les sujets ne font du bruit que la nuit, ce qui indique que ce son leur permet peut-être de se repérer les uns les autres quand ils ne peuvent pas se voir. Enfin, les chercheurs savent que les harengs perçoivent les sons de cette fréquence, ce dont sont incapables la plupart des poissons. Ils pourraient ainsi communiquer sans avertir les prédateurs de leur présence.
Wilson souligne que cette idée n'est qu'une théorie, mais cette découverte est tout de même utile. On pourra ainsi suivre les harengs grâce à leur FRT de la même manière qu'on suit les baleines et les dauphins grâce à leurs cris suraigus. Les pêcheurs pourraient même exploiter cette découverte pour repérer les bancs.


Vous trouverez plus d'informations en allant sur les sites de langue anglaise, indiqués ci-dessous. Si vous ne voulez pas réviser vos cours d'anglais, vous pouvez utiliser la fonction Outils linguistiques de Google qui vous en donnera une traduction (très) approximative :

- sciencemuseum.org.uk
- straightdope.com


On savait que le hareng saur et maintenant on sait qu'il pète ! On n'arrête pas le progrès. Sans parler du mérou... wink.gif


Quant aux sardines, elles sont beaucoup plus décevantes que les harengs. Elles ne pètent pas et communiquent peu entre elles :

Vertébrés comme invertébrés, quantités d'animaux vivent en groupes pendant une période plus ou moins longue de leur existence, au sein desquels ols communiquent entre eux de diverses façons. En y regardant d'un peu plus près, on peut distinguer deux grands types de groupes sociaux, différant par leur structure, leur stabilité et la complexité des relations sociales entre leurs membres. Les groupes simples, associations informes et temporaires, rassemblent un grand nombre d'individus de la même espèce (voire d'espèces voisines), aux rôles interchangeables, qui ne se reconnaissent ni individuellement ni collectivement, et peuvent changer de groupe à tout moment : citons les rassemblements de cloportes, les bancs de sardines, les troupes de pinsons hivernants, etc. Dans chacun de ces groupes informes, les relations sociales sont peu fréquentes, peu diversifiées et généralement anonymes.
[...]
Pour un très grand nombre d'organismes, la vie en groupe est une stratégie de défense contre la prédation. La protection peut consister simplement, pour les animaux itinérants, à se déplacer parallèlement à leurs congénères : au plan neurophysiologiques, il est en effet plus difficiles à un prédateur de poursuivre une proie précise au sein d'un groupe d'individus semblables, qui coordonnent avec précision leurs accélérations et leurs virages - et se séparent soudainement à l'approche du prédateur pour se rejoindre un peu plus loin -, que de suivre une proie solitaire douée des mêmes capacités motrices.
Sardines, anchois, harengs, chablots..., bien des poissons de mer ou de rivière se regroupent sous l'effet d'une phéromone attractive spécifique, émise par chacun, et na gent de concert en bancs nombreux de la même espèce.

Source : Les clefs de la communication animale
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact