Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Les cheveux de Lara Croft
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=220&t=59469
Page 1 sur 1

Space opera [ 06/01/2015 à 00:05 ]

Pourquoi Lara Croft a-telle toujours les cheveux attachés ?

Réponse attendue le 09/01/2015 - 00:01


gds_ctp [ 06/01/2015 à 16:31 ]

Bonjour,

« Les aventures de l’héroîne imaginée par Toby Gard ont scotché des millions de joueurs devant leur écran. Dans Tomb Raider, la pilleuse de tombeaux se déplace dans des décors souterrains à la recherche d’un trésor archéologique, plonge dans les fonds aquatiques, combat avec hargne, saute sur le crâne de crocodiles pour mieux traverser les eaux. »
(La Saga des jeux vidéo)

On aurait tendance à penser que les cheveux attachés sont plus pratiques pour de tels exercices, mais vous avez raison, Adèle Blanc-Sec pille aussi des tombes, habillée et coiffée de manière moins pratique…

Image
Tomb Raider Anniversary

Faut-il penser que les œuvres qui ont « façonné l’intellect et la sensibilité de Gard » ont eu une influence sur le look de sa future héroïne ? Hero, Shaolin soccer, Old boy, Akira ou encore Dark Crystal et surtout Ultima Underword… Le beau chignon de Ziyi Zhang, par exemple, dans Hero ou ses cheveux tirés en arrière dans Tigre et dragon donnent un air d’ascétisme incorruptible à ces héroïnes combattantes.

Image
Tigre et dragon

Au moment où avec Jeremy Heath qui dirige Core design, Gard imagine un jeu vidéo plus sophistiqués que ceux qui ont le meilleur succès sur le marché (comme Doom), il s’inspire d’un film d’aventure, Les Aventuriers de l’arche perdue. Mais « mettre en scène un ersatz d’Indiana Jones avec barbe de trois jours et chapeau n’est pas concevable » :
« Nous voulions que le personnage soit un peu timide, qu’il se déplace de manière furtive tout en faisant preuve d’agilité », confie Gard.

On pense irrésistiblement à Cat woman, non ?

« Alors que le milieu des années 90 approche, l’image de la femme a évolué. […] Toby Gard voit d’un bon œil de dépeindre celle qui pourrait réduire à néant tous les clichés sexistes […] : « Les femmes fortes et indépendantes sont idéales pour les univers fantastiques. »
« L’apparence de Lara, son visage, son attitude comme sa plastique exagérément mise en valeur seront le fruit » d’une longue réflexion. « Durant une longue période, elle porte des vêtements militaires […] accoutrement progressivement rejeté car il donne d’elle une image impitoyable, limite nazie. Elle est ensuite vêtue de pantalons baggy et arbore une coupe de cheveu à la garçonne qui la font ressembler à une déclinaison de Neneh Cherry. »

« A mesure que les mois passent, Gard insiste pour faire de Lara la quintessence d’une femme britannique, aussi éloignée que possible d’une poupée Barbie. Peu attiré par certains aspects criards de la culture yankee, il souhaite que le personnage soit une femme racée, distinguée et stylée. » Sa « biographie » imaginaire confirme le sérieux de l’héroïne, aristocrate éduquée dans le même College que le Prince Charles, où l’on porte des jupes écossaises et, ajouterons-nous, une coiffure plutôt modeste.

De fait, sa poitrine avantageuse, due à un glissement de souris intempestif a confié Gard au magasine The Face, non moins que les soupirs suggestifs qu’elle laisse échapper « tout en remuant de façon équivoque son bassin » évoquent suffisamment la féminité, sans y ajouter une chevelure déployée, un peu trop wonder woman...
Image
Charles Moulton, Wonder Woman

Bonne journée !

A lire aussi :
Inventez votre héroïne

Réponse attendue le 09/01/2015 - 16:01