Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

origine du thé vert
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=223&t=43752
Page 1 sur 1

mike [ 23/06/2011 à 19:51 ]

Bonjour,

D'où provient le thé vert consommé en France et comment s'assurer qu'il n'est pas radioactif s'il provient du Japon ?

Réponse attendue le 27/06/2011 - 19:06


gds_db [ 24/06/2011 à 13:03 ]

Réponse du service Guichet du Savoir

Bonjour,

D'après Wikipedia, la part du thé japonais dans la production mondiale est assez faible :
En 2006, la production mondiale de thé a atteint 3,64 millions de tonnes. Le principal pays producteur est la Chine, suivie de l'Inde, le Sri Lanka, le Kenya et la Turquie. Ces cinq pays réalisent plus de 75% de la production mondiale.
Sur ce sujet, voir aussi :
- FAO
- UNCTAD

Des mesures de contrôle ont été mises en place sur tous les produits en provenance du Japon depuis les évènements affectant la centrale nucléaire de Fukushima. C'est ce qu'indique les différents communiqués officiels de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) que nous avons consultés :


Voici le message de la DGCCRF datant du 22 mars 2011 :
A la suite des évènements affectant la centrale nucléaire de Fukushima et des mesures spécifiques de protection recommandées par la Commission européenne, la France a mis en place un dispositif de renforcement des contrôles sur les denrées alimentaires importées en provenance du Japon.
Tous les produits d’origine animale et les produits frais (salades, légumes, fruits, etc) sont soumis à des prélèvements préalables d’échantillons et à des analyses en laboratoire, conduits par les administrations concernées (DGAL, DGCCRF), avant toute libération des marchandises par la douane.
Il faut noter que les volumes sont habituellement très faibles.
S’agissant des autres denrées alimentaires, elles font l’objet des mesures de contrôle décidées sur le fret en provenance du Japon.
Les autorités japonaises procèdent de leur côté à des contrôles de radioactivité sur les produits exportés, avant toute expédition.


Par ailleurs, un deuxième communiqué datant du 28 mars 2011 indique que des mesures de contrôle communautaires ont été prises :
A la suite des évènements affectant la centrale nucléaire de Fukushima, le règlement d’exécution n°297/2011 de la Commission du 25 mars 2011 imposant des mesures harmonisées de contrôle sur les produits alimentaires vient d’être adopté par les instances communautaires. Sa publication est intervenue le samedi 26 mars 2011.
Ces nouvelles dispositions communautaires prévoient des contrôles au Japon au moment de l’exportation et des contrôles à l’importation dans l’ensemble des Etats-membres. Différents niveaux de contrôle ont été définis, selon la proximité géographique de la zone d’origine des marchandises avec la centrale de Fukushima.
• Zone 1, produits originaires des 12 préfectures japonaises entourant la centrale de Fukushima : contrôles de laboratoire systématiques des autorités japonaises avant l’exportation donnant lieu à une attestation de conformité et à rapport d’analyse, contrôles de laboratoire par sondage à une fréquence d’au moins10% par les Etats membres à l’importation.
• Zone 2, produits originaires des autres préfectures japonaises : attestation d'origine des autorités japonaises à l’exportation, contrôle de laboratoire par sondage à une fréquence d’au moins 20% par les Etats membres à l’importation.
Cette mesure permet à chaque Etat membre d'adapter le taux de contrôle au niveau qu'il souhaite.
Pour assurer une sécurité maximale des consommateurs, les autorités françaises ont décidé de maintenir un taux de contrôle de 100 % sur toutes les denrées alimentaires d’origine animale produites après le 11 mars et les produits frais (salades, légumes, fruits, etc), en provenance du Japon.


Voici ce qu'indique le dernier communiqué de la DGCCRF suite à la découverte de thé vert japonais radioactif à l'aéroport de Roissy le 17 juin :

Dans le cadre des contrôles mis en place suite à l’accident de Fukushima, un lot de produits alimentaires importé du Japon s’est pour la première fois révélé non-conforme en raison de son niveau de radioactivité. Le lot concerné est constitué de feuilles séchées de thé vert en provenance de la préfecture de Shizuoka. Les analyses en laboratoire ont mis en évidence sur contamination en césium de 1038 Bq/kg, supérieure au niveau maximal admissible défini au niveau européen, qui est de 500 Bq/kg pour ce type de produit.
Conformément aux dispositions prévues, le produit a été mis en quarantaine à l’aéroport de Roissy et fera l’objet d’une destruction.
Les services de la DGCCRF réalisent actuellement des prélèvements pour vérifier le niveau de contamination des autres produits qui accompagnaient ce lot. Dans l’attente des résultats, ils sont maintenus en quarantaine.
Compte tenu de ces éléments, la DGCCRF a décidé de mettre en place un contrôle systématique de tous les végétaux en provenance de la préfecture de Shizuoka.
En parallèle, la DGCCRF va saisir la commission européenne pour ajouter la préfecture de Shizuoka à la liste des préfectures pour lesquelles la réglementation européenne impose un contrôle systématique au départ du Japon
.
Bien que la contamination relevée dans ces échantillons de thé soit environ deux fois plus élevée que le maximum fixé par les normes européennes convenues pour l’importation de produits japonais, la consommation de ce thé n’entraînerait pas de danger radiologique spécifique. En effet, la dose associée à une consommation d’un litre de ce thé par jour pendant un an serait au plus d’environ 120 microsieverts, soit une fraction de la dose annuelle reçue du fait de la radioactivité naturelle et médicale.

Réponse attendue le 28/06/2011 - 13:06