Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Femmes journalistes en 1911
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=230&t=45726
Page 1 sur 1

GODAS [ 28/09/2010 à 13:23 ]

Bonjour,
Y avait-il dans la presse régionale des années "Belle époque", ou à défaut dans la presse parisienne, des femmes journalistes, reporter... ? Dans quels journaux ? Quel était leur rôle ?
Par avance merci

Réponse attendue le 01/10/2010 - 13:10


gds_alc [ 30/09/2010 à 10:59 ]

Réponse du service Guichet du Savoir

Bonjour,

Le journalisme qui s’est développé au long du XIXème siècle atteint la reconnaissance sous la IIIème République et la Belle Epoque. Comme bon nombre de métiers de l’époque, le journalisme est quasi exclusivement masculin. Les femmes n’en ont pas été pour autant absentes et on compte déjà au XIXème siècle quelques figures.
Au début du XXème siècle, plusieurs d’entre elles s’illustrent, parmi lesquelles les féministes Séverine et Marguerite Durand

Dans l’article « La femme masculinisée dans la presse mondaine française de la Belle Époque », Guillaume Pinson mentionne que durant la belle époque, un déplacement fondamental est opéré au cœur de ces magazines, celui de la publication de reportages, le plus souvent réalisés par des femmes, sur les femmes (…) Cette évolution est nettement perceptible à partir de 1903, comme elle l’est ailleurs au même moment, notamment dans le quotidien de Marguerite Durand, La Fronde (…) La journaliste Séverine, une des toutes premières femmes reporters et surtout la plus célèbre d’entre elles, collabore régulièrement à Fémina et est souvent appelée à signer ce genre de reportages (…) En août 1903, la Vie heureuse présente une journaliste américaine, Miss Banks, adepte de ce que les Américains nomment le stunt journalis (…) Les deux magazines accordent enfin une très grande place aux reportages sur les femmes artistes. La pratique de l’interview et la visite à l’écrivaine (…) s’impose avec force à partir de cette même année 1903. Ainsi se développe grâce au reportage la représentation d’une féminité active, souvent professionnelle, au cœur de journaux qui avaient traditionnellement pour mission, bien au contraire, d’occulter ce genre d’activités jugées peu féminines.
Source : Guillaume PINSON « La femme masculinisée dans la presse mondaine française de la Belle Époque », Clio, 2/2009 (n° 30), p. 211-230 (consultable sur la base de données Cairn)

Par ailleur, Bernard Voyenne retrace l’histoire du journalisme et montre qu’à cette époque l’activité des femmes demeure marginale et ce même si elles conquièrent progressivement droit de cité. Jusqu’à l’entre deux guerres les journalistes femmes existent mais sont généralement reléguées dans une presse-gynécée, revendicative ou fonctionnelle (l’auteur mentionne par exemple L’union ouvrière de Flora Tristan (1830), la Voix des femmes d’Eugénie Niboyet (1848), la Fronde de Marguerite Durand (1897). Au contraire, elles sont par la suite admises dans les grands journaux sur un pied d’égalité avec les hommes et dans les rubriques qui paraissent devoir être une exclusivité masculine (politique étrangère, tribunax, mouvement social …). Malgré leur ombre limité (la proportion d e femmes étant de 2 % selon une enquête du BIT publiée en 1928 sur les Conditions de travail et de vie des journalistes), surtout en Province, elles entretiennent un climat de saine émulation et contribuent à l’affinement des mœurs ..
Source : Bernard Voyenne, Les journalistes, Revue française de science politique, Numéro 4, 1959, pp. 901-934.

Pour aller plus loin :

- Severine l'insurgée / Paul Couturiau, 2001.

- La frondeuse : Marguerite Durand, patronne de presse et féministe / Elizabeth Coquart, 2010.

- Les "femmmes "écrivains" et le champ littéraire, Monique De Saint Martin, Actes de la recherche en sciences sociales, Volume 83, 1990, pp. 52-56 : l'article, portant essentiellement sur la fin du XIXe siècle et sur la femme intéressant, bien qu'éloigné de vos considréations, est intéressant pour comprendre la présence féminine au sien de la presse.

- A l'aube du féminisme : les premières journalistes (1830-1850) / Laure Adler, 1979.

- Une histoire politique du journalisme : XIXe-XXe siècle / Géraldine Muhlmann, 2004.

- L'Égalité en marche : le féminisme sous la Troisième République / Klejman Laurence & Rochefort Florence, 1989.

Réponse attendue le 03/10/2010 - 10:10