Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Jean-Jacques Rousseau > réflexions autour de / des "transition/s "

réflexions autour de / des "transition/s "

par ryuukuu, le 09/03/2012 à 09:41 - 2015 visites

Madame, monsieur bonjour.

Depuis plusieurs années j'accumule de la documentation tout support sur le phénomène (physique, politique, historique, psychologique ET... philosophique) de la... transition.
Je ne vous cache pas la difficulté due, en particulier, à ma préoccupation systémique, holistique, écrira-je, de mon ambition, sans évoquer la particularité de recourir à des ouvrages, supports de langue non occidentales. Auriez-vous l'amabilité de me donner quelques pistes qui seront susceptibles de fonder ma bibliographie (vidéographie, sitographie etc). En effet je me prépare à la rédaction d'un ouvrage recensant tous les aspects du concept de la transition :
ex1. entre l'intention et le passage à l'acte, que se passe t'il (psychologie)
ex2: entre un pays et un autre, le paysage et les transformations géographiques entre deux territoires à la nationalité disctinctes
ex.3 entre les concepts révolutionnaires et ceux propres au conservatismes politiques, la part des mouvements "centrés" (politique)
ex.4 entre le nihilisme et l'absolutisme, les concepts philosophiques évoquant la nuance entre les 2 pôles...
ex.5 entre un métal jusqu'à sa fusion, les différentes étapes physiques... Etc
Vous le constatez la tâche est rude, mais je ne voudrais pas céder ! Bien à vous ! Luc Fournier

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 09/03/2012 à 17:12

Réponse du département civilisation

Puisque le concept de transition ne vous est pas étranger, nous n’aurons que des pistes pour orienter votre réflexion : Voici les premières lignes de l’éditorial de Claude Tapia du numéro 76 (2001) de la revue Connexions, psychosociologie, sciences humaines ; vous noterez que l’on retrouve les disciplines et les problématiques que vous évoquez.
Le concept de transition est à la mode dans les sciences humaines et sociales. Il occupe, dans de nombreux travaux relevant de ces sciences, une place centrale. D’autres travaux, sans lui accorder ce statut, s’y réfèrent de façon subsidiaire à des fins de rattachement à une problématique stimulante. On trouvera dans le rassemblement de textes ci-après le reflet de ce clivage. Il est vrai aussi que les auteurs n’ont pas été tous sollicités au titre de « spécialistes » de ce secteur de recherche, car le but était précisément d’éprouver la fécondité éventuelle de ce concept au-delà des limites de ce secteur. Notons que l’échantillon proposé ici englobe des contributions qui se réclament de disciplines aussi diverses que la psychosociologie, la psychanalyse, l’anthropologie, la psychologie interculturelle, la sociologie. L’intérêt de ce regroupement est évidemment d’apprécier – au niveau paradigmatique – les éventuelles convergences, mais aussi les écarts liés soit à l’objet d’étude (individus, groupes, organisations…), soit à la démarche ou à la méthodologie adoptée (qualitative, quantitative), soit au degré de généralité ou d’extension des hypothèses à l’origine des travaux. (Voir en ligne sur cairn.info)

Nous vous invitons vivement à faire des recherches d’articles de revues spécialisées sur les sites suivants
-persee.fr (site gratuit)
-cairn.info (site payant mais accès au texte intégral des articles depuis la bibliothèque de Lyon)
-la revue Sciences humaines

Vous pouvez également faire des recherches sur d’autres moteurs sur Internet, dont le catalogue de la bibliothèque municipale de Lyon, le catalogue des bibliothèques universitaires, éventuellement en modifiant vos mots clés (rites de passage, changement…) en prenant garde de ne pas faire de raccourcis trompeurs (ex : le passage à l’acte a un sens très précis en psychologie…)

Quelques titres :
- Transitions dans les structures psychiques et théorie des systèmes complexes / Jean-Michel Quinodoz, article de la Revue française de psychanalyse - 2004/5 (Vol. 68)
- Sujet = nihilisme philosophie
- Le grand bouleversement : la nature humaine et la reconstitution de l'ordre social / Francis Fukuyama
- La perception du changement / Henri Bergson
-…

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 10/03/2012 à 11:01

Réponse du département sciences et techniques :

Bonjour,
Quelques compléments concernant l’aspect scientifique de votre recherche :
En physique, une transition de phase est une transformation du système étudié provoquée par la variation d'un paramètre extérieur particulier (température, champ magnétique...).
Cette transition a lieu lorsque le paramètre atteint une valeur seuil (plancher ou plafond selon le sens de variation). La transformation est un changement des propriétés du système ;
cela peut être :
- la transformation d'un système thermodynamique d'une phase à une autre : fusion, ébullition, sublimation, etc. ;
- le changement de comportement magnétique d'une pièce métallique ou céramique :
- un métal ferromagnétique passe d'un comportement paramagnétique à ferromagnétique au point de Curie ;
- certaines céramiques deviennent supraconductrices en dessous d'une température critique ;
- la condensation quantique de fluides bosoniques en condensat de Bose-Einstein ;
- la disparition de symétrie dans les lois de la physique au début de l'histoire de l'Univers quand sa température refroidit ;
- la transition de phase que semble subir la matière nucléaire à certaines énergies...

Source : Wikipédia.

Quelques références bibliographiques :
- Physique des transitions de phases : Concepts et applications : Cours avec exercices corrigés / Pierre Papon, Jacques Leblond, Paul H.E. Meijer, Dunod, 1999.
- La Physique des transitions, Nino Boccara, PUF, 1990.
- Les relations de phases et leurs applications : des sciences de la terre aux matériaux / Pierre Barbey, Guy Libourel, Paris, 2003

quelques sites sur ce sujet :
- Matière et révolution : Qu’est-ce qu’une transition de phase ?
- Université de tous les savoirs : Pourquoi la matière change-t-elle d'état, la compétition entre ordre et désordre ?

Par ailleurs, nous vous suggérons quelques thématiques complémentaires, où le terme de transition est utilisé :
- on parle ainsi de transition pour le passage d’une exploitation agricole à l’agriculture biologique : Transitions vers l'agriculture biologique : pratiques et accompagnements pour des systèmes innovants, coordination scientifique de Claire Lamine et Stéphane Bellon, Educagri, 2009.
- Le mouvement des "villes en transition" regroupent les villes qui souhaitent passer « de la dépendance au pétrole à la résilience locale ». Les populations locales sont invitées à créer un avenir meilleur et moins vulnérable devant les crises écologiques, énergétiques et économiques qui menacent en agissant dès maintenant.

Bonnes recherches.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_soc, le 10/03/2012 à 16:57

Réponse du Département Société

Dans l’article « Révolution » de François Chatelet, philosophe, publié par l’Encyclopédie Universalis, le chapitre qui suit l’introduction s’intitule « Le renversement révolutionnaire » (Rompre pour rétablir, Une rupture radicale, Des lendemains qui luttent). Voici deux courts extraits de « Rompre pour rétablir » (le 1er) et de « Des lendemains qui luttent » (le 2e ) :
1. « Rompre pour rétablir : les deux premiers Discours de Rousseau participent d'une perspective analogue. Qu'il s'agisse du texte consacré aux effets du succès des arts et des sciences dans nos sociétés ou de l'analyse des origines de l'inégalité, est présupposée une situation initiale de transparence sociale qu'une révolution brutale – un cataclysme déclenchant le goût du luxe ou l'amour pour la propriété – aurait perturbée et qu'il s'agirait, en creux, de restaurer. On ne doit pas être surpris que le plus célèbre disciple de Marx, qui n'a jamais démenti ses propos, Engels, s'installe dans une même optique : convaincu par les recherches novatrices de Lewis H. Morgan, le premier ethnologue qui soit allé « sur le terrain », Engels admet l'idée que les « sociétés originaires » vivent dans un communisme spontané, dans une liberté sexuelle (la « promiscuité primitive ») que l'organisation scientifique du socialisme aura à retrouver, sous des formes plus hautes et plus complexes, en utilisant rationnellement les progrès des sciences et des techniques, le développement des forces productives. »

2. « La révolution-rupture n'est jamais révolution-rupture. Il n'est pas question de sauter à pieds joints dans le terrain de la réconciliation définitive, circonscrit par une activité économico-politique rationnelle désormais adulte. C'est ce qu'exprime Platon lorsqu'il insiste sur la force réactive du devenir qui, dans sa « philosophie de l'histoire », a pour fonction de saper inéluctablement l'ordre établi par la raison et par les pratiques qui lui obéissent ; c'est ce que veut dire Augustin lorsqu'il montre, aussi bien dans les Confessions que dans La Cité de Dieu, que l'inattention à un détail individuel ou collectif peut tout compromettre et faire basculer la personne ou le groupe du côté de la violence et du conflit. Dans un tout autre registre, cela veut dire que la mise en œuvre de la doctrine scientifiquement juste, que la prise du pouvoir (la destruction de l'État existant) ne signifie pas que la lutte des classes disparaît magiquement ; au contraire, elle s'aggrave, son enjeu devient plus lourd et se charge de contradictions accrues. Les lendemains ne chantent pas, ils se battent. ».
Vous pouvez consulter gracieusement l’Encyclopédie Universalis à la BML et, dans cet article ou dans d’autres sur le thème, exploiter les bibliographies. La recherche dans l’Universalis eqst en texte intégral, vous pouvez donc aussi y rechercher « transition » et ou tout autre terme qui vous intéresse et voir les résultats.

Par ailleurs, si l'on tape « Transition » dans le formulaire de recherche de l'Universalis, voici ce qu’on obtient (qui renvoie aux articles concernés):
Il y a 13 mots-clés Universalis pour cette recherche.
 TRANSITION, physique(16)
 TRANSITION ÉTAT DE(6)
 TRANSITION MÉTAUX DE(35)
 TRANSITION DÉMOGRAPHIQUE(26)
 TRANSITION ÉPITHÉLIUM-MÉSENCHYME(1)
 TRANSITION ORDRE-DÉSORDRE(5)
 TRANSITION RUGUEUSE(1)
 TRANSITION VITREUSE(5)
 PROBABILITÉ DE TRANSITION(2)
 PROGRAMME DE TRANSITION(3)
 TEMPÉRATURE DE TRANSITION(9)
 FREE-FREE TRANSITION(2)
 PHASE TRANSITIONS DE(40)
intégralité des résultats
 « transition »(1350)


Pour ce que vous appelez les « conservatismes », outre que, là encore, vous pourriez commencer par faire une recherche générale dans l’Universalis qui pointeraient vers les classiques sur le sujet, vous pourriez aussi consulter « Penser à droite » d’Emmanuel Terray. C’est un livre récent, d’un anthropologue qui n’a pu manquer de s’appuyer sur des références et fournir une bibliographie.

Quelques autres titres de notre catalogue devraient aussi vous être utiles (ici deux, parmi bien d'autres, sur le conservatisme britannique):
-- Anatomie de la révolution conservatrice de Stefan Breuer
-- A la recherche du conservatisme britannique [Livre] : historiographie, britannicité, modernité (XVIIe-XXe siècles) de Norbet Col


Enfin, les ouvrages sur le paysage et son histoire vous permettront d’entrer dans votre sujet :
-- Histoire du paysage français : de la Préhistoire à nos jours de Jean-Robert Pitte
-- du même auteur, Jean-Robert Pitte, Géographie culturelle
-- Paysage, modes d'emploi : pour une histoire des cultures de l'aménagement sous la direction d'Odile Marcel.

Et dans l’Universalis, Philippe Leveau a rédigé l’article sur l’"Histoire du paysage".
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact