Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

le président de la république
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=234&t=46303
Page 1 sur 1

karim69 [ 29/07/2010 à 14:26 ]

quelle est la position du président de la république vis a vis de la religion?A t il une religion?Dans le passé qu'on dit les présidents a propos de la religion?


Réponse attendue le 02/08/2010 - 14:08


gds_alc [ 30/07/2010 à 10:49 ]

Réponse du service Guichet du Savoir

Bonjour,

L'article "Nicolas Sarkozy veut remettre la religion au cœur de la vie de la cité" publié dans le Monde en 2007 répond parfaitement à toutes vos interrogations :

Le discours prononcé jeudi soir par le président français à la basilique du Latran (…) est un acte politique d'une autre ampleur, une tentative d'enterrer la "guerre des deux France" (cléricale et révolutionnaire) et de réconcilier, pour de bon, la République laïque et l'Eglise catholique.
C'est la première fois que Nicolas Sarkozy en tant que président –il avait déjà affiché ses convictions comme ministre de l'intérieur– choisissait aussi nettement son camp, sans complexe ni dogme préétabli, sur un terrain aussi miné.
Les racines de la France sont essentiellement chrétiennes, martèle M. Sarkozy. J'assume pleinement le passé de la France et ce lien particulier qui a si longtemps uni notre nation à l'Eglise.
Nicolas Sarkozy rappelle comme le christianisme a façonné la nation française, sa culture, son éthique, ses arts et cite Pascal, Bossuet, Péguy, Claudel, Bernanos, Mauriac, Maritain, Mounier, René Girard et des théologiens comme de Lubac et Congar.
(…)
Pour Nicolas Sarkozy, la religion n'est plus un tabou, alors que, pour François Mitterrand ou Jacques Chirac, elle relevait d'abord de la conviction privée. Sur les "racines" chrétiennes, le président de la République prend ostensiblement ses distances avec Jacques Chirac, avec Lionel Jospin et aussi Valéry Giscard d'Estaing, ex-président de la Convention européenne, qui avaient invoqué la laïcité "à la française" pour faire obstacle à la mention des racines chrétiennes de l'Europe dans le préambule du traité constitutionnel
.
Source : "Nicolas Sarkozy veut remettre la religion au cœur de la vie de la cité", Le Monde, le 21.12.07.

Dans un autre article datant de 2008, l'express rappelle que :

Nicolas Sarkozy est revenu jeudi, lors de ses voeux aux représentants des religions, sur la place de choix qu'il réserve à la religion dans la société et sur sa conception de la laïcité, dans la foulée de deux discours très polémiques, prononcés à Rome puis Riyad. Verbatim

Dans son livre La République, les religions, l'espérance, en 2004
"Sans doute aurais-je eu moins de force et éprouvé moins d’intérêt dans l’exercice de mes fonctions si cette question de l’espérance et de ses rapports avec la religion, la société, la République, n’avait constitué, de longue date, une dimension importante de mes réflexions personnelles Source : "Nicolas Sarkozy et la religion", L'express, 17/01/2008.

Concernant sa religion, ses proches et ses biographes sont peu diserts sur l'éducation catholique ultraclassique de Nicolas Sarkozy. Il va au catéchisme et fait sa première communion à Paris. Depuis, il s'affiche comme « catholique », ajoutant avec humour qu'aucun catholique au monde, et chef d'un Etat laïque, n'a autant fréquenté de mosquées que lui !
Source : "Sarkozy et Dieu", Le Monde, 15 février 2008 consultable à la Bibliothèque Muncipale de Lyon à partir de la base de données europresse.com

Enfin, pour approfondir ce débat, nous vous suggérons quelques lectures :

- atheisme.org
- La nouvelle question religieuse : régulation ou ingérence de l'état ? / Pauline Côté,Thomas Jeremy Gunn, 2006.
- Les religions au parlement français : ( du général de Gaulle, 1958, à Valéry Giscard d'Estaing, 1975 ) / Jean-Pierre Delannoy, 2005.
- Entre religion et laïcité : la voie française : XIXe-XXIe siècles / Patrick Cabanel, 2007.

Réponse attendue le 03/08/2010 - 10:08