Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Le cinéma en lumière > Un César en quoi c'est fait ?

Un César en quoi c'est fait ?

par kelman, le 06/03/2012 à 22:39 - 2162 visites

Bonjour chers bibliothécaires,
je me demande à quoi ressemble un César (la récompense du cinéma français) avant qu'il ne soit compressé ?
Merci pour votre réponse.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ah, le 07/03/2012 à 16:22

Bonjour,

Les statuettes du 7ème art sont l’oeuvre du sculpteur Cesar Baldaccini. Il est notamment connu pour ses œuvres de compressions d’automobile, et d’expansions…

En fait d’après l’ouvrage César : exposition, Paris, Galerie nationale du Jeu de Paume, 10 juin - 19 oct. 1997, c’est en août 1975 qu’à la demande de Georges Cravenne que César conçoit les trophées de l’Académie du cinéma, décernés pour la première fois en mars 1976 au cours de la « nuit des Césars » (page 225).

Nous avons procédé à diverses recherches afin d’apporter une description, voire une image de la statuette, décernée chaque année, depuis 1976, dans le monde du cinéma, avant compression.

Pour commencer voici une liste de documents disponibles à la bibliothèque municipale de Lyon : nous avons, entre autres, consulté les livres d’art / d’exposition avec images.

César : anthologie par Jean Nouvel : exposition, Paris, Fondation Cartier pour l'art contemporain, 8 juillet - 26 octobre 2008 / textes de Caroline Cros, Fabrice Bousteau, Jean Nouvel... [et al.] (Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Beaux-arts éditions, 2008)

César : anthologie par Jean Nouvel : exposition, Paris, Fondation Cartier pour l'art contemporain, 9 juillet-26 octobre 2008 / commissaire Jean Nouvel, Leanne Sacramone (Paris, Ed. X. Barral, Fondation Cartier pour l'art contemporain, 2008)

César : oeuvres de 1947 à 1993 : [Marseille], Centre de la Vieille Charité, 11 juillet-12 septembre 1993 / [organisé par les] Musées de Marseille [et la] Réunion des musées nationaux (Paris, Réunion des musées nationaux Marseille Musées de Marseille)

César : exposition, Paris, Galerie nationale du Jeu de Paume, 10 juin - 19 oct. 1997 / commissaire Daniel Abadie (Paris, Réunion des Musées Nationaux, Gallimard, 1997)

Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays Chillida-Duggelin / Emmanuel Bénézit (Paris, Gründ, 1976)

Dictionary of art / Ed. Jane Turner (Londres, Macmillan ; New-York, Grove, 1996)

ARTICLES :

César (Connaissance des arts ; H.S. 109, 2e trim. 1997, p. 3-74)

César (Paris, Connaissance des arts ; Hors série N°42, 1993)

César (Paris, Prints, 1990 ; Opus international ; 120, juil.-août 1990)


Par ailleurs, nous avons consulté également les bases de données suggérées par les fiches astuces du Guichet du savoir :

Fiche Astuces Informations sur des films, des réalisateurs

Fiche Astuces Informations sur un artiste et ses œuvres

De même, nous avons recherché par mot clé, sur les sites de Google, Google Images , FlickR .

Malheureusement, nous n’avons pas trouvé d’images de la fameuse statuette avant compression. Mais ces deux extraits d’articles donnent des indications sur la façon dont travaillait le sculpteur, et ce que représentait le césar du cinéma français.

" César n'aura finalement présenté qu'un modèle de sa créature [la statuette], aussi familière qu'intrigante, dont le coeur semble battre d'une force inouïe, forçant sa surface à s'écarter, s'ouvrir pour laisser voir ses entrailles de métal. Provocante, cette étonnante évocation s'inscrit, qui plus est, dans la synthèse de l'instrument phallique, d'un éclat rare qui plus est, au terme d'un travail de polissage exceptionnel. Or, c'est précisément cette idole qui, par un rapprochement langagier ("Oscar, César, cinq lettres qui rimaient à tel point que la naissance du second était devenue évidente"), accouche d'une variation très française de l'Oscar. Comment en effet percevoir cette mise en avant d'un sculpteur autrement que comme la marque fondamentale d'une perception de l'art au-delà de ses catégories ? (…) Sans hiérarchie, César vient dans la main du lauréat des acteurs comme des monteurs. (…) Le trophée n'est rien moins que l'antithèse de l'ergonomique Oscar. " Source : evene.fr

« Très vite, il cherche à se dégager de l'enseignement académique. En 1952, il commence à travailler au chalumeau à partir de ferrailles de rebut «parce que ça coûtait rien», disait-il , tirant parti des coulées de métal, des effets de soudure et des contrastes entre les matériaux pour produire des oeuvres à l'expressionnisme quelque peu forcé. C'est en 1960, au moment où il adhère au mouvement des «nouveaux réalistes» qu'il présente les «compressions» automobiles qui allaient assurer sa gloire. Il est cette fois passé du chalumeau au marteau-pilon pour jouer sur les effets de hasard et mettre en scène les scories de la civilisation industrielle. Source : liberation.fr
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact