Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

La communication des fourmis
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=237&t=47195
Page 1 sur 1

pierre et flore [ 28/11/2008 à 09:43 ]

Bonjour! Nous sommes étudiantes en prépa scientifique et nous avons à faire une étude sur la communication des fourmis. Cette recherche doit etre scientifique.
En effet, les fourmis communiquent par l'intermédiaire d'ondes qu'elles propagent dans le sol mais aussi par l'intermédiaire de féromones. Nous aurions donc aimés avoir des explications détailléés et precises sur ces phénomènes du point de vue physique et chimique. Nous aurions donc aimé que vous nous indiquiez un livre qui pourrait nous interresser ou éventuellement un site internet.
De plus, cette étude doit aussi avoir un aspect expérimental. Nous aimerions donc trouver un livre qui porte sur l'ensemble de ces sujets.
Merci de votre compréhension.
Cordialement.
Flore

Réponse attendue le 02/12/2008 - 09:12


bml_sci [ 28/11/2008 à 15:55 ]

Réponse du département Sciences et Techniques


Nous ne saurions que trop vous conseiller la lecture des ouvrages du professeur Luc Passera , aujourd’hui professeur émérite à l’université Paul-Sabatier de Toulouse, qui a enseigné au cours de sa carrière universitaire la biologie animale, l’entomologie, l’éthologie et l’écologie comportementale.

Nous ne pouvons évidemment pas reproduire les cinquante pages du chapitre « Les fourmis : de grandes communicantes » de La véritable histoire des fourmis mais simplement vous en proposer un extrait :

Mener à bien des actions coopératives exige que chaque membre d’une même fourmilière soit tenu des exigences qu’entraînent les modifications de son environnement social et physique. Les ouvrières doivent donc communiquer, c’est-à-dire émettre des stimuli à l’intention d’autres individus chez qui ils provoqueront une réaction. Des cinq canaux de communication connus dans le monde vivant (chimique, acoustique, visuel, mécanique, électrique), les fourmis sont capables d’utiliser les quatre premiers, les signaux électriques ne pouvant se propager que dans l’élément liquide. C’est toutefois à la communication chimique que va leur préférence. La chimioréception est la forme la plus primitive de communication car elle a permis aux premiers organismes unicellulaires de localiser leur nourriture, puis, quand la sexualité est apparue, de localiser leur partenaire. La communication chimique, sous forme d’échange de molécules, a atteint un degré de complexité extraordinaire chez tous les insectes sociaux. Comme on l’a vu au premier chapitre, on connaît chez les fourmis des centaines de phéromones utilisées essentiellement au cours de la récolte alimentaire, de la défense de la société et de l’identification des congénères.

Voici les autres ouvrages de Luc Passera que la bibliothèque municipale de Lyon possède :

* Le monde extraordinaire des fourmis

* L'organisation sociale des fourmis

* Les sociétés animales : évolution de la coopération et organisation sociale

Quelques ouvrages de références sur les fourmis :

* Voyage chez les fourmis

* Fourmis

* La communication chez les abeilles et les fourmis / site de Séverine Donzé et Annick Schreiber


A propos de la communication chez les insectes en général :

* bibliographie sélective proposée par la Cité des sciences

* Les clés de la communication animale

Réponse attendue le 02/12/2008 - 15:12