Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > 5, 4, 3, 2, 1, partez > Règles course de char de la rome antique

Règles course de char de la rome antique

par Cyrius, le 07/07/2011 à 10:31 - 1496 visites

Bonjour,

Pour la petite histoire, j'ai un ami en thèse d'histoire et nous avons eu un débat sur les jeux du cirque.

Dans ce cadre j'aimerais savoir s'il y a une référence bibliographique concernant : l'emploi du fouet pour fouetter les adversaires (en plus des chevaux bien sûr!).

On voit souvent ça dans les films, mais est-ce du folklore? A-t-on des des éléments qui permettent de dire que non seulement cela n'était pas interdit, mais c'était plutôt vivement conseillé?

Encore merci pour votre travail, qui est toujours d'une excellente qualité !

Cyril

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 08/07/2011 à 16:00

Réponse du service Guichet du Savoir

Bonjour,

Nous ne pourrons répondre avec certitude à votre question car l’ouvrage, La naissance des jeux olympiques et le sport dans l'Antiquité qui aurait pu nous renseigner, est actuellement emprunté. Par ailleurs, les autres ouvrages Plaisirs, combats et jeux du cirque dans la Rome antique, Les jeux des Grecs et des Romains ou Le sport dans la Rome antique fournissent de nombreux renseignements sur le déroulement de la course des chars mais ne disent rien d’une possible utilisation du fouet durant l’épreuve. Nous nous baserons sur quelques références mais resterons très prudents quant à ces assertions.

L'Encyclopaedia Romana mentionne que les participants pouvaient être amenés à se donner des coups de fouet. En outre, dans moeurs romaines. Du règne d'Auguste à la fin des Antonins, L. Friedlander, professeur à l'Université de Kœnigsberg, ne dit rien de l’usage du fouet mais écrit que les "mauvais coups" qui n'étaient pas sanctionnés faisaient courir autant de risque à celui qui le donnait qu'à celui qui les recevait, ils cherchaient à gêner l'adversaire sans être gêné par lui, ils tentent de raser la borne de prés sans briser leur chars.

Le site voyagesenduo.com explique que les chars de droite pouvaient par exemple serrer au plus près les chars de gauche pour les faire s'écraser contre la spina.

A partir de ces descriptions, il est possible d’imaginer que la pratique du fouet devait, à l’encontre des images véhiculées par les péplums du type Ben Hur, être marginale puisque toutes les sources s’accordent pour narrer la difficulté de la course et le brio qu’avaient les conducteurs à diriger leur char, le fouet semblant avant tout être destiné aux chevaux. Néanmoins Roland Auguet décrit la tension des fins de course et rappelle qu’à ce moment là tous les coups étaient permis, y compris, peut-être les coups de fouet.

En effet, l’auteur relate qu'au moment où l’on enlève le cinquième œuf de l’architrave, la course prend un caractère plus brutal (…) dans ces moments les cochers roulent de front, roue contre roue, sur toute la longueur de la piste, fouettant les chevaux à toute volée (…) la ruse devient violence pure : ils ne se contentent plus de gêner l’adversaire, ils prennent le risque de le renverser en poussant leur char contre le sien
Source : Cruauté et civilisation : les jeux romains, p. 165.

Par conséquent, nous ne pouvons affirmer qu'une chose : ne vous basez pas sur les peplums comme Ben Hur pour vous faire une idée de ce qu’était la vie durant l’Antiquité.
L’article d’Antonio Gonzalès, La Fresque et l'imposture. Le peplum ; un genre cinématographique qui se débat entre Histoire et imaginaire illustre notre propos puisque le peplum montre une histoire idéalisée qui correspond plus à l’affect que ne le ferait une reconstitution minutieuse et respectueuse des travaux historiques.

En effectuant des recherches sur le catalogue universitaire Sudoc vous trouverez de nombreuses références qui devraient vous permettre d'approfondir ce sujet et trouver une réponse à votre question. En voici une brève sélection :

* Des jeux du stade aux jeux du cirque / sous la direction de Pierre Cattelain, Giuseppe Vincenzo Di Stazio, Claire Bellier et Nathalie Bozet, 2010.

* Le cirque romain et son image / textes édités par Jocelyne Nelis-Clément & Jean-Michel Roddaz, 2008.

* Les jeux et les spectacles dans l'Empire romain tardif et dans les royaumes barbares / sous la direction d'Emmanuel Soler et de Françoise Thelamon, 2008.

* Les jeux des Grecs et des Romains / Wilhelm Richter ; trad.du latin par Auguste Bréal et Marcel Schwob, 2000.

* game of death in ancient Rome : arena sport and political suicide / Paul Plass, 1995.

* Cruelty and civilization : the roman games/ Roland Auguet, 1994.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact