Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Que de « curiosity » … sur Mars !! > Propagation du son sur Mars

Propagation du son sur Mars

par coeurdelum, le 22/08/2006 à 17:33 - 1060 visites

Bonjours à toutes et tous,

Je crois savoir que l'atmosphère est très ténue sur Mars, mais permet-il la propagation du son? Et si oui, aussi bien que sur la Terre, ou plus faiblement?

Merci, inestimable guichet ! (Comment faisait-on, avant ? huh.gif )

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 24/08/2006 à 13:26

Réponse du département Sciences et techniques.

Votre question est tout à fait pertinente : en effet, si vous examinez la présentation qui est faite des divers instruments embarqués dans la sonde Mars Polar Lander, vous lirez ce qui suit :
« Le microphone : Monté avec le LIDAR, il n'a pas nécessité de réajustements au niveau de la masse, de la puissance, du volume ou du débit de données de la sonde. Il pèse moins de 50 grammes et ses dimensions ne dépassent pas 5 cm sur 5 cm. On pourrait penser de prime abord que cet instrument n'est qu'un gadget, mais il n'en est rien ! Pour que l'on puisse entendre des sons, il faut que ceux ci se propagent dans un milieu, comme l'air. Il existe deux différences importantes entre l'atmosphère martienne et terrestre : la pression atmosphérique et la composition. La pression atmosphérique de Mars est très faible (0,1 % de la pression terrestre). Or il se trouve que le niveau sonore diminue avec la pression. Cependant, l'atmosphère martienne semble assez dense pour permettre la propagation d'un signal acoustique dans un domaine de fréquence audible. Nous devrions donc être en mesure d'entendre quelque chose, grâce aux amplificateurs présents avec le microphone. Du point de vue de la composition, l'atmosphère martienne est principalement constituée de CO2 (contrairement à l'atmosphère terrestre). Cette différence ne devrait cependant pas empêcher la propagation des sons. Le petit instrument va peut être nous permettre d'entendre le souffle du vent, le bruit des tourbillons de sable, le rugissement des tempêtes de poussières et pourquoi pas des éclairs ! Il nous transmettra également les bruits en provenance de l'atterrisseur, comme celui du bras robotique en train de creuser le sol (dans un premier temps, la durée de chaque son sera de 10 secondes). Mais le son le plus excitant sera sans doute celui dont nous n'avons pas idée ! L'expérience a démontré qu'à chaque fois qu'un nouvel instrument est envoyé dans l'espace, il nous apprend quelque chose de nouveau sur l'environnement extraterrestre. C'est la que réside le véritable intérêt de ce microphone »
Je vous invite d’ailleurs, si toutefois si vous avez du temps, à vous promener dans l’ensemble du site
où vous découvrirez un nombre impressionnant de renseignements sur la planète Mars, et en particulier le lien fait avec le terme atmosphère.
Malheureusement, cette mission Mars Surveyor 98, qui comprenait deux sondes, Mars Climate Orbiter et Mars Polar Lander, s’est soldée par un échec : nous ne saurons donc jamais ce que le martien murmurait amoureusement à son (ou sa) martien (-ne)… A ma connaissance, l’intégration d’un microphone dans une sonde spatiale pour « écouter » la planète Mars n’a pas été réitérée.

Cependant, à défaut d’enregistrer sur place les sons de la planète, Amanda Hanford et Lyle Long ont réalisé une simulation de la propagation du son dans l’atmosphère martienne : la conclusion de ces travaux est que le son est absorbé très rapidement par l’atmosphère martienne, cent fois plus vite que sur la terre : par exemple, le bruit d’une tondeuse à gazon ne serait pas perceptible à plus d’une centaine de mètres, contre plusieurs kilomètres sur terre : d’où le titre de l’article :"Your Neighbors Would Love You on Mars !"

Si vous préférez consulter des livres plutôt que de sites sur tous ces sujets, voici quelques références qui peuvent éclairer votre question :
"Atmosphères planétaires" de Thérèse Encrenaz, notamment le chapitre 5
"La planète Mars, histoire d'un autre monde" de François Forget, François Costard et Philippe Lognonné
"Visions de Mars" d'Olivier de Goursac, notamment les pages 156 et 157, qui présentent des tableaux comparatifs de données sur la Terre et sur Mars.
Il existe d’ailleurs de nombreux autres documents sur Mars à la bibliothèque.

Un clin d’œil pour terminer :


© Voutch in "L'amour triomphe toujours" p. 46
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact