Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - Eté Indien.

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Le retour de l'automne > Eté Indien.

Eté Indien.

par Chamija, le 03/11/2005 à 18:40 - 1036 visites

Quand l'arrière saison est clémente, on parle d'été indien.
-Quelle est l'origine de l'expression ?
-Quelle est sa période: septembre, octobre, novembre ?
Merci de m'éclairer.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 04/11/2005 à 09:52

Réponse du service Guichet du Savoir

Voici ce qu'indique l'ouvrage intitulé "Dictionnaire des expressions et locutions" :
Eté des indiens ou été indien "période de très beau temps, en automne, au Canada." Cette expression est à peu près équivalente de l'été de la Saint-Martin en France. Elle est littéralement traduite de l'anglais indian Summer et paraît avoir remplacé l'expression traditionnelle Eté des sauvages, peut-être jugée trop péjorative.

Vous trouverez de nombreuses informations sur le site : www.meteo.org :

Cette expression désigne une période de beau temps qui se produit durant la saison de l'automne après les premières gelées.
Ce phénomène est aléatoire et propre à tout l'hémisphère nord.
On a commencé à entendre parler de "l'Indian Summer" tout d'abord en Pensylvanie à la fin du 18e siècle. Ce terme a ensuite voyagé dans les régions de New York et de la Nouvelle-Angleterre vers 1798. Il aurait fait son apparition au Canada vers 1821 et en Angleterre vers 1830.
20 ans après son apparition, cette expression aurait été établie dans le langage courant dans tout le nord-est de l'Amérique puis dans tous les pays anglophones.
Les francophones du Canada ont alors traduit ce terme littéralement par "été des Indiens."

Pourquoi cette appellation ?
L'origine de cette appellation est incertaine. Cependant, plusieurs hypothèses furent émises:
- L'appellation "des Indiens" vient du fait que les Amérindiens profitaient de ce temps doux et sans précipitations pour préparer leurs habitations en vue de la saison froide. Ces Indiens, avant de réintégrer leurs quartiers d'hiver, profitaient de ces derniers beaux jours pour terminer leurs récoltes et garnir leur wigwam de provisions. La température étant clémente, les journées étaient propices à la conservation du gibier accumulé. Comme ils vivaient au jour le jour, ils attendaient à la dernière minute pour aller à la chasse. Si, malheureusement, la période attendue de temps doux n'avait pas lieu, ils en étaient quittes pour un hiver de "vaches maigres".
- Les premiers blancs qui habitaient à l'intérieur des terres attribuaient la brume de cette période à la fumée provoquée par les feux de prairies que les indiens faisaient à cette époque de l'année.
- Les marins anglais, qui voyageaient d'une mer à l'autre, avaient remarqué une ressemblance entre notre temps d'automne et celui observé aux Indes pendant l'été.
- En Nouvelle-Angleterre, l'appellation viendrait des Amérindiens qui croyait que ce doux temps était envoyé par une divinité du sud-ouest nommée Coutantowit.
- Selon la tradition orale, les Indiens nomades (Montagnais, Abénakis, Malécites, Algonquins et autres) profitaient de cette période de l'année pour changer de camp. Ils levaient les camps d'été à l'embouchure des rivières, le long du fleuve, ou sur le bord des lacs, remplissaient les canots et remontaient vers les territoires de chasse dans la profondeur des forêts, que ce soit en Abitibi, en Haute-Mauricie ou sur la Côte-Nord. Ils y passaient l'hiver, en petit groupe, dans des tipi isolés avec de la fourrure si le piégeage était bon, en faisant la chasse au grand gibier, rendue plus facile à cause de la neige.


Pour en savoir plus :
- www.rabaska.com
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact