Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Le ski, tout schuss > Habillé pour l'hivers

Habillé pour l'hivers

par Kavic, le 14/12/2012 à 04:46 - 827 visites

Bonjour à tous,

Je vis actuellement au Japon où j'y passe mon premier hivers et je suis stupéfaite de constater les habitudes vestimentaires qui prévalent ici. Alors que je sortirais avec ma combinaison de ski, les Japonais sont habillés comme à la mi-saison avec un bonnet, une écharpe des gants même à des températures avoisinantes 0°C.
Un de mes professeur, finlandais, m'a dit que des études scientifiques supposaient que leur morphologie (taille plus petite, yeux bridés...) leur permettait de mieux affronter l'hivers. Il me semble pourtant qu'en tant que Finlandais d'1m90 il est le contre-exemple parfait.
Pourriez-vous éclairer ?
Merci

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 15/12/2012 à 11:47

Bonjour,

Nous n’avons pas trouvé d’informations qui permettraient d’attester que les japonais résistent mieux au froid que les européens. Et figurez-vous qu’un internaute japonais (voir son site) se pose la question de savoir pourquoi les touristes portent des vêtements légers alors que les japonais sont chaudement habillés… tout ne serait donc qu’une question de perception !!
Vous comprenez qu’il nous saura difficile de trancher sur cette question et pour essayer néanmoins de vous apporter de premières explications nous reviendrons sur la capacité qu'à l’être humain à s’adapter au froid.

Dans une de nos réponses apportée sur Pourquoi être inactif donne froid? nous expliquions un certain nombre de mécanisme permettant de lutter contre le froid et notions notamment que la thermorégulation est un mécanisme physiologique qui permet à l’homme de maintenir sa température constante quelque soit les variations de la température extérieure et quelque soit sa propre production de chaleur.
L’homéothermie
L’homéothermie est le résultat de la thermorégulation.
On dit que l’homme est homéotherme : faculté de maintenir sa température à 37° et de s’adapter aux contraintes climatiques.
L’organisme des homéothermes est divisé en deux zones n’ayant pas la même température :
• Température centrale du corps.
• Température de surface.
Ainsi, la sensation de confort thermique dépend des paramètres suivants :

* le métabolisme du corps qui permet de le maintenir à la température constante moyenne de 36,7°C (environ 80 watts au repos),
* l’habillement : il joue le rôle de résistance thermique aux échanges e chaleur entre la surface de la peau et l’ambiance,
* la température de surface du corps (qui varie en fonction du métabolisme et de l’habillement),
* la température ambiante (elle concerne les échanges par convection avec l’air ambiant),
* la température moyenne des surfaces des parois (elle concerne les échanges par rayonnement avec les parois).


Ces différents points sont également abordés dans un rapport du centre canadien d 'Hygiène et de sécurité au travail consacré au froid et essayant notamment de répondre à la question Comment produisons-nous et conservons-nous la chaleur dans notre corps?.
Voir également l’article publié sur linternaute.com.

En outre, dans son ouvrage Physiologie humaine, Hervé Guénard étudie les réactions adaptatives au froid et relate que celles-ci peuvent être purement biologiques, mais aussi comportementales, culturelles et technologiques. Les réactions adaptatives de l’homme au froid fournissent un exemple de cette pluralité. Le froid entraîne des réactions biologiques d’augmentation de la thermogenèse (frisson), de diminution de la thermolyse (vasoconstriction cutanée, épaississement de l’écorce thermique). Mais, simultanément, l’homme ou l’animal a un comportement plus ou moins évolué qui lui permet de minimiser ces pertes (recroquevillement) ou d’augmenter sa thermogenèse (exercice musculaire). Ces réactions revêtent un aspect culturel dans la mesure où elles peuvent être déclenchées par anticipation sur le refroidissement lui-même. La connaissance, plus ou moins développée, que l’homme a de son milieu permet donc une réponse plus précoce à la situation. Simultanément, cette connaissance fera rechercher des solutions technologiques (vêtement, abri ..). Ces réactions adaptatives sont particulièrement développées chez les peuples soumis à des conditions climatiques froides.

Il est en effet attesté que des peuples comme les Inuits ont des capacités adaptatives beaucoup plus importantes que d’autres populations. Mais sur ce sujet, nous vous laissons découvrir la publication du CNRS/Inist . Recherches polaires, consacrée à Des hommes victimes de "l’occidentalisation" des modes de vie : le modèle des Inuits.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact