Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Le ski, tout schuss > l'alimentation du sportif

l'alimentation du sportif

par bob1, le 03/10/2007 à 14:12 - 859 visites

Bonjour,
Je voudrait connaitre les différents régimes alimentaires des sportifs, en endurance comme dans des sports de combats ou des courses de vitesses
merci

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 04/10/2007 à 10:12

Réponse du service Cap’Culture Santé :


Les durées de pratique sont assez variables d’un sport à l’autre et peuvent aisément aller jusqu’à plusieurs heures. Chacun de ces sports d’endurance (course à pied, vélo, marche, natation, ski de fond ou aviron) revêt des caractéristiques particulières, cependant, d’un point de vue énergétique, la filière impliquée est la même : la filière aérobie est énormément sollicitée et à un niveau d’entraînement suffisant, la filière anaérobie lactique est également largement mise en œuvre.
Les spécificités nutritionnelles sont :
- des besoins accrus en glycogène (pour tenir sur la durée)
- la nécessité de la mise en jeu de l’utilisation des graisses de réserves (tissus adipeux), grâce à n entraînement adapté et à des apports suffisants en lipides de bonne qualité (huiles végétales et poissons gras)
- des besoins accrus en antioxydants (nombreuses agressions articulaires, digestives, tendineuses, liées à la durée de l’effort)
- une gestion des apports glucidiques (ralentir l’utilisation précieuse du glycogène et donc tenir sur la durée)
- une gestion de la récupération glycogénique (féculents, produits sucrés juste avant)
- une gestion de l’hydratation pendant l’effort et la récupération

Les sports de combat
Pour les sports de combat de type judo, karaté, boxe, taekwondo, kung-fu ou lutte, une caractéristique fondamentale ressort : ce sont des sports à catégories de poids. Le sportif doit ainsi veiller à rester dans sa catégorie pendant toute une saison. Les différences entre ces sports seront les équipements vestimentaires. Ils entraînent tous des chocs, parfois des blessures, des saignements, ou encore des fractures. Les filières énergétiques sont les mêmes : le métabolisme anaérobie est fortement sollicité, mais il ne faut pas négliger les phases aérobies qui assureront la récupération entre chaque série d’exercices intenses.
Les spécificités nutritionnelles sont :
- des apports adaptés en protéines (récupération)
- des apports adaptés en glucides (charge glycogénique)
- des apports adaptés en vitamine D, calcium et protéines (capital osseux)
- une bonne hydratation (entre autre à cause de l’équipement très lourd)
- des apports en antioxydants importants (stress important avant combat)

Toutes ces informations précieuses se trouvent dans l’ouvrage Menus et recettes pour le sportif.

Vous trouverez aussi quelques informations sur l'alimentation du sportif sur le site Doctissimo.

Il existe aussi le site de l’association des diététiciens et des médecins diplômés en nutrition du sportif (ADMNS
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact