Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Les journées nationales de l'archéologie > ponts lugdunum

ponts lugdunum

par petitfils de raoul, le 30/04/2013 à 17:00 - 1424 visites

Cher guichet,
Le pont sur la Saône du temps des Romains a été construit a quelle époque ?
A cette époque qui avait-il comme pont sur le Rhône?
Merci

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 03/05/2013 à 14:57

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

A Lyon, si la présence de ponts sur la Saône et éventuellement sur le Rhône à l'époque gallo-romaine est supposée, il n’existe pas de preuve certaine de leur existence. Ponts en bois, en pierre ? Gués ou bacs à treille ? La présence de lieux fixes de franchissement peut être déterminée grâce aux tracés des anciennes voies romaines, mais le reste n'est qu'hypothèses.

Si Jean-Baptiste Roch, dans son Histoire des ponts de Lyon de l’époque gallo-romaine à nos jours(1983), affirme l’existence de deux ponts en bois sur la Saône et d’un pont en bois sur le Rhône à l’époque gallo-romaine, Jean Pelletier, dans Les ponts de Lyon(ca 1990) est beaucoup plus circonspect :

Le problème des ponts romains

« Dans beaucoup de villes antiques et même sur les tracés campagnards des voies romaines, les ponts antiques ou des débris de leurs substructions ont été conservés. (…) Il est donc singulier qu’à Lyon, capitale des Gaules, où ces ouvrages jouaient un rôle fondamental nous n’ayons, pour le moment au moins, aucun témoignage d’une construction de ce type, même pas la première substruction. Cela pose un problème que l’on peut essayer de résumer de la manière suivante.

Y avait-il un pont fixe et en quelle matière était-il construit ?

Sur le Rhône : « Il existait un pont fixe, mais il n’était certainement pas constitué par un ouvrage en pierre, faute de possibilités de fondations. S’agissait-il de bateaux reliés entre eux par des chaînes ou d’un pont de bois supporté par des pieux ? Nous n’en savons strictement rien, bien que la vraisemblance fasse pencher vers la seconde hypothèse en raison de la violence du courant et de l’existence de charrois assez lourds sur le passage.
Sur la Saône, l’énigme est peut-être encore plus grande. Les conditions pour la mise en place d’un pont en pierre étaient réunies par l’étroitesse du chenal et la présence de l’île rocheuse dans le lit, mais nous n’en avons aucune trace écrite ou archéologique. L’hypothèse pour laquelle nous avons une préférence est qu’il existait bien un pont de pierre et à l’emplacement de celui que l’on a construit ou reconstruit à la fin du XIe siècle*. C’est l’utilisation de matériaux anciens sans préjudice de ceux empruntés, on le verra aux monuments antiques d’un autre type, qui aurait « gommé » l’héritage (...)
»

* le pont du Change

L’emplacement de ces ponts supposés porte aussi à conjecture. Pour en savoir plus, vous pouvez lire l'ouvrage précité de Jean Pelletier ainsi que :
Les ponts de Saône et Le pont du Change sur vieux-lyon.org
Lyon, occupation humaine des bords se Saône, un document de la Maison du fleuve Rhône
La grande rue de la Guillotière. Etude géographique d'une voie lyonnaise, par Denise Martin, Revue de géographie jointe au Bulletin de la Société de géographie de Lyon et de la région lyonnaise, 1950. L'auteur relève les différentes hypothèses concernant les premiers ponts ayant existé sur le Rhône, à proximité de l'actuel pont de la Guillotière.
Le pont de la Guillotière : franchir le Rhône à Lyon : approche interdisciplinaire, Documents d'archéologie en Rhône-Alpes ; n°5, 1991
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact