Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > les femmes s'approprient la ville

les femmes s'approprient la ville

par sardine12, le 04/09/2013 à 14:48 - 1093 visites

Bonjour,
Je cherche des informations et des ressources sur la façon dont les femmes peuvent s’approprier l’espace urbain, avec le street art mais surtout avec des sports urbains féminins (la glisse par exemple).
Merci!

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 05/09/2013 à 12:27

Bonjour,


L’appropriation de l’espace urbain par les femmes se fait en réaction au sentiment que la rue semble appartenir aux hommes et où la femme parait seulement tolérée (et encore) !
De plus, pour des raisons de sécurité, les femmes s’interdisent la fréquentation de certains lieux publics, et notamment la nuit.

Sources :
La rue : fief des mâles / Le Monde
Ville sexuelle, ville sexuée / Urbanews
Les femmes dans la ville et dans la sociologie urbaine / Huguette Dagenais
L’usage de la ville par le genre : les femmes / a’urba & ADES-CNRS

Les femmes cherchent donc à se réapproprier l’espace urbain au travers de plusieurs actions et notamment l’art et le sport.

Ainsi, le développement de l’urban training qui propose de se servir du mobilier urbain pour s’entretenir. Une majorité de femmes s’adonnent à ce sport, ce qui leur permet également de redécouvrir les parcs et autre lieux publics.

Les sports urbains semblent marquer par une plus grande mixité, où les femmes sont à « égalité » avec les hommes.

Source : Les femmes dans le sport / Etienne Labrunie, Olivier Villepreux

Plusieurs sports urbains tendent donc leurs bras aux femmes comme le bike polo, le street tennis, le Ygolf ou le Parkour (le sport que pratique les jeunes du film Yamakasi) avec une association, Pink Parkour, qui permet aux femmes de se réunir.


C’est avec l’artiste Miss Tic, dans les années 80, que les femmes entrent dans le monde du street art. 20% environ des graffeurs sont en fait des graffeuses !

Source : Les reines du street art

Ces femmes apportent une nouvelle touche dans cet art et s’en servent pour dénoncer les atteintes aux droits des femmes.


Malgré tout, il existe encore assez peu d’études sur l’appropriation de l’espace urbain par les femmes. Vous trouverez à la bibliothèque de Lyon, un livre sur les graffeuses : Planète Graffiti ainsi qu’un ouvrage issu du colloque « Utopies féministes et expérimentations urbaines ».

Vous trouverez en ligne un projet de thèse à l’université Rennes 2 sur l’investissement des femmes au sein de la culture hip-hop vers l’expression, la visibilité et la prise de responsabilités dans l’espace public et un travail de fin d’études de l’école Polytechnique de l’université de Tours sur l’appropriation des places publiques selon le genre : le regard dans le processus d’appropriation.


Enfin, une petite vidéo d’une troupe de danseuses, projet réalisé dans le cadre des « femmes en mouvement dans l’espace urbain ».
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact