Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Atchoum ! > Maladies d'hiver

Maladies d'hiver

par balaton, le 17/11/2010 à 17:14 - 744 visites

BJR. Pour quelles raisons ,les maladies infectieuses les plus courantes et banales,sont elles plus frequentes l'hiver? Existe t il une saisonnalité pour d'autres affections pathologiques . avec mes remerciements.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 18/11/2010 à 10:01

Réponse de Cap’Culture Santé :

D’après le Larousse médical en ligne, « on peut classer les maladies en fonction de leur(s) cause(s). Une maladie est simple lorsque les symptômes observés peuvent tous se rapporter à une seule affection ; elle est compliquée quand les symptômes caractéristiques de deux ou de plusieurs affections existent simultanément.
Les maladies infectieuses sont dues à une infection, l'entrée dans l'organisme d'un agent infectieux : une bactérie (maladie bactérienne), un virus (maladie virale), un prion, un parasite (maladie parasitaire). Si le parasite est un champignon, on parle de mycose.
»
(source: Article « maladie » )

D’autre part, le Guichet du Savoir a répondu à la question « Où vont les maladies quand l'été arrive ? » ; voici un extrait de la réponse que nous avions faite :

Pourquoi attrape-t-on la grippe plutôt en hiver, lors d’un « coup de froid » ?
Dans les pays tempérés, la grippe est en effet une maladie hivernale. Mais des épidémies peuvent s’observer dès les premiers jours de l’automne ou les derniers jours du printemps. Le virus est inactivé par la chaleur et la lumière. Les conditions climatiques lui sont par conséquent plus favorables en hiver. C’est d’autre part à cette saison que les regroupements humains dans une atmosphère confinée sont plus fréquents.
Le « coup de froid » est une réalité : les températures basses réduisent les capacités de défense des voies respiratoires aussi bien mécaniques qu’immunologiques. De longue date, évoquant les circonstances de survenue des infections respiratoires (bronchite ou pneumonie), les cliniciens les ont désignées comme « a frigore ». Le bon sens populaire invite non sans raison à se protéger quand les températures sont très basses en interposant devant la bouche et le nez un « cache-nez ».
Dans les pays tropicaux, la grippe s’observe durant toute l’année.

Source : Les grippes en question, comprendre un fléau, de Paul Léophonte, éd. Privat.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact