Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > L'insurrection poétique > Poètes lyonnais

Poètes lyonnais

par maudhamonloisance, le 04/11/2009 à 22:48 - 981 visites

Bonjour,
Je fais une recherche sur les poètes lyonnais de la renaissance (louise labbé, maurice scève, pernette de guillet, olivier de magny...) mis en musique par des compositeurs de leur temps... Avez-vous des partitions, des enregistrements, ou simplement des références ?
D'avance merci.
Maud Hamon-Loisance

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 06/11/2009 à 14:52

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Le fonds de la Bibliothèque municipale de Lyon permet d’entreprendre une telle recherche, en mettant à disposition :
- des biographies commentées concernant Louise Labé, Maurice Scève, Pernette du Guillet, Olivier de Magny…
- des analyses de leurs œuvres littéraires
- des documents sur les poètes lyonnais de la Renaissance
- des ouvrages historiques sur la musique
Le catalogue, mis en ligne sur notre site web, est un outil pour repérer les ouvrages qui vous intéresseront. La tâche est en effet vaste car nombre de documents sont à consulter pour répondre à votre problématique particulière.

Suite à nos prospections dans les sources régionales, voici déjà quelques pistes pour vos recherches.

L’ouvrage de Paul Ardouin sur Maurice Scève, Pernette du Guillet, Louise Labé : l'amour à Lyon au temps de la Renaissance consacre un chapitre aux liens qu'entretiennent ces poètes et la musique. Celle-ci était importante au temps de la Renaissance et intimement liée à la poésie. « De nombreux poètes composaient des vers rassemblés en strophes ou couplets pour être chantés avec accompagnement du luth ». Les trois auteurs savaient jouer de cet instrument et Maurice Scève est même considéré comme un théoricien de la musique. Par contre, l’ouvrage ne semble pas mentionner de noms de compositeurs.

Dans La "Délie" de Maurice Scève et ses cinquante emblèmes, Paul Ardouin détaille les rapports complexes entre cette œuvre de Scève et la musique : analyse de la structure musicale, rapprochement avec d’autres auteurs ayant marqué la composition musicale. Une partition est reproduite en page 124, mise en musique par Roland-Manuel (année ?).

L’ouvrage Aspects de la musique baroque et classique à Lyon et en France : Lyon et la musique du XVIe au XXe siècle donne un autre nom de compositeur, le sieur Jambe-de-Fer et cite la référence suivante : Les 150 Pseaulmes traduits par Cl. Marot, J. Poitevin, M. Scève mis en musique par Philibert Jambe-de-Fer (imprimé à Lyon en 1555). La bibliothèque municipale possède 3 documents de cet auteur.

Le livre Louise Labé et les voix du lyrisme permet de compléter la liste de compositeurs et étudie les poètes français dans les publications musicales lyonnaises du 16e siècle.
On collecte ainsi des noms de musiciens mettant en musique des textes poétiques tels Sandrin, Certon, Villiers, Claudin de Sermisy, Clément Jannequin, Maille, Mornable et Maillard .
Pierre de Villiers a ainsi mis en musique le texte de Maurice Scève intitulé « Le veoyr, l’ouyr » (publié notamment dans le "Huytiesme Livre du Parangon" en 1541).
L'ouvrage mentionne cinq textes de Pernette du Guillet mis en musique par des "musiciens lyonnais, à un titre ou à un autre ». Il s’agit de François de Lys (En lieu du bien, 1540 ; Le grant désir, 1541), Pierre de Villiers (Je n’oserois le penser, 1540), Gabriel Coste (Le corps ravy, 1541), Maillard (C’est un grand mal).
L’ouvrage fournit également de nombreux détails sur les œuvres ainsi que sur le milieu de l’édition musicale lyonnaise et il comporte une bibliographie à chaque fin de chapitre.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_mus, le 06/11/2009 à 15:41

Réponse du Département musique :

Quelques références en complément de la réponse très détaillée de nos collègues :

- Annick Chartreux a mis en musique des mélodies de Louise Labé. ( partition non disponible à la Bibliothèque Municipale de Lyon)

- Le poème de Maurice Scève : "Moins je la vois" a été mis en musique par Darius Milhaud.

- Le compositeur Marc André Dalbavie a mis en musique des sonnets de Louise Labé, création du contre-ténor Philippe Jaroussky

- Des extraits de Délie, de Maurice Scève, ont été mis en musique par Jean Boyvin en 1549 (voir l'étude de V.L. Saulnier : Maurice Scève et la musique" Musique et poèsie au XVIème siècle, J. Jacquot, CNRS 1954, disponible d'occasion sur ce site)
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact