Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - Dépend-il de nous d'être heureux ?

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > En quête de bien-être > Dépend-il de nous d'être heureux ?

Dépend-il de nous d'être heureux ?

par PolluUx, le 23/10/2013 à 23:51 - 907 visites

Dépend-il de nous d'être heureux ?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 26/10/2013 à 10:31

Réponse du Département Civilisation

Dépend-il de nous d'être heureux ?

Que ce soit une question que vous vous êtes posée un matin en vous rasant ou un soir en vous couchant, ou que ce soit le sujet d’une dissertation, cette question mérite réellement qu’on s’y arrête. Et ce serait dommage que vous contentiez (s’il s’agit d’une dissertation) de faire des copier/coller sur les nombreux sites qui proposent des corrigés. Vous avez l’occasion de réfléchir sur cette question éminemment importante pour tout un chacun, profitez-en !
C’est un des grands sujets de la philosophie.

Quelques pistes de lecture accessibles pour vous nourrir de ce que la pensée a produit sur cette question depuis 2000 ans :

- Le Bonheur d’Aristote à Comte-Sponville.

- Le Bonheur : les textes fondamentaux.

Notons, dans ce recueil, un entretien original avec Jean-Pierre Fitoussi où l’on évoque la notion de « bonheur national brut » remplaçant celle de « produit national brut ».

Vous y trouverez des bibliographies complémentaires si vous souhaitez approfondir.

Qu’est-ce que le bonheur ?
Il faut d’abord repartir de l’étymologie du mot: Bon’Heur : "la bonne fortune", "la chance". Dans cette acception du mot, le bonheur dépend plutôt de facteurs extérieurs face auxquels nous sommes souvent impuissants : naissance, les aptitudes, les talents, la condition physique et l’environnement naturel et social? Face à ces facteurs extérieurs, dans quelle mesure avons-nous le pouvoir, ou encore la capacité, de contribuer à notre propre bonheur ?
Qu’est-ce qui dépend de nous et qu'est-ce qui n’en dépend pas ?
A-t-on les moyens de « faire » notre bonheur ?

Au-delà de l’étymologie du mot, n’y a-t-il pas d’autres définitions du bonheur ? Quel lien entre cette notion et celles de « liberté » de « devoir », de « désir » ?
Le bonheur pourrait-il se définir comme « l’accord entre nos désirs et l’ordre du monde »(Voir Descartes mais aussi bien avant les stoïciens, les épicuriens…).
Ces désirs, peut-on, doit-on les réfréner ?
Devons-nous changer nos désirs, non pas pour les soumettre à l’ordre du monde, mais pour conquérir une liberté et un maîtrise de soi.
Peut-on être heureux si ceux qui nous entourent ne le sont pas ? Quelle relation entre notre bonheur et le bien commun ?
Enfin, peut-on être heureux en permanence, est-ce possible?

Voilà quelques pistes de réflexion à approfondir avec les lectures conseillées. Nous vous renvoyons aussi :

- à un site internet Phila qui propose un dossier très bien fait sur bonheur.

-Et à quelques corrigés de dissertation sur ce sujet, parmi de multiples sites, à lire, à digérer et à passer à la moulinette de vos réflexions et de vos expériences :
* hansenlove. Site d’une Professeure de philosophie, à Paris. Directrice de collection chez Belin et chez Hatier .
* lewebpedagogique.com
* Intellego.fr.

En conclusion, une citation de Prévert :
« On reconnaît le bonheur au bruit qu’il fait quand il s’en va »
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
cron
mentions légales - contact