Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Pendant la canicule > Est ce que les animaux peuvent avoir des coups de soleil ?

Est ce que les animaux peuvent avoir des coups de soleil ?

par cacaouette, le 27/06/2015 à 16:11 - 1865 visites

Est ce que les animaux peuvent avoir des coups de soleil ?

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 29/06/2015 à 10:41

Bonjour,

La peau des animaux est sensible au soleil et aux UV comme celle des êtres humains.

Même si leurs poils, leurs plumes ou leurs écailles les protègent d’une partie des UV, les animaux peuvent attraper des coups de soleil, surtout dont la peau est pauvre en mélanine, c'est-à-dire les animaux clairs.

Les chiens, les chats et les chevaux blancs sont ainsi plus sensibles que les animaux aux poils sombres, comme l’explique l’article du Figaro, Les animaux souffrent-ils des coups de soleil ? :

« Les poils protecteurs

Un animal s'exposant trop longtemps risque un coup de soleil sur les parties les plus sensibles de son corps et aux endroits où le poil est le plus fin, par exemple les pointes des oreilles, le nez ou le ventre. Les chats et les chiens au pelage blanc ou pâle et ceux qui ont le poil peu fourni, voire pas un poil sur le caillou (comme le sphinx ou le chien nu du Mexique), présentent davantage de risques. Les animaux plus âgés ou malades, tout comme ceux dont la peau est rosée ou le pelage tondu très court, sont donc à surveiller de près.

Les UVA induisent surtout une pigmentation noire de la peau alors que les UVB sont responsables de rougeurs ainsi que d'une prolifération anormale des cellules de l'épiderme. Une kératose actinique, lésion précancéreuse, peut même apparaître chez les chiens et les chats très exposés aux rayons solaires. Par conséquent, pendant les périodes de fort ensoleillement, il est déconseillé de tondre très court le poil d'un chien sauf si cela est vraiment nécessaire. Il faut au contraire lui laisser une certaine longueur pour protéger sa peau contre les coups de soleil. Ne craignez pas la chaleur à sa place : l'animal se débarrassera des poils superflus naturellement. De plus, le pelage joue un rôle d'isolant contre la chaleur. […] »



La Clinique vétérinaire des Goëllettes met en garde les propriétaires d’animaux sur le risque de coup de soleil :
« Les animaux possèdent une protection naturelle contre les rayons du soleil. Leur poil bloque la lumière du soleil et protège leur peau contre les rayons ultraviolets. Beaucoup d'animaux ont aussi une peau très foncée à forte concentration de mélanocytes, des cellules qui protègent la peau des rayons nocifs du soleil. En outre, contrairement aux humains, les animaux ont le bon sens d'éviter l'exposition directe au soleil.

Les coups de soleil et les problèmes de peau liés au soleil sont donc rares chez les animaux, mais ils sont possibles. Toutefois, pour qu'un animal soit incommodé par le soleil, certains facteurs doivent être réunis. Ainsi, si la peau a une faible pigmentation, elle est très vulnérable. En outre, les régions du corps où le poil est clairsemé ou absent sont plus vulnérables. Ces régions doivent être exposées souvent et régulièrement pour que des maladies se manifestent.

Les rayons ultraviolets du soleil peuvent causer divers problèmes cutanés chez les animaux de compagnie. Ainsi, les coups de soleil (qui sont en réalité une inflammation de la peau) sont possibles. Certaines races de chiens (comme les Dalmatiens et les Bull-terriers blancs) de même que les chats blancs sont particulièrement vulnérables. Certaines parties du corps, comme le nez et les oreilles, sont plus sensibles que d'autres. Les animaux récemment toilettés ou tondus sont plus vulnérables étant donné que leur fourrure plus courte les protège moins. Comme chez les humains, les coups de soleil répétés peuvent éventuellement causer des cancers cutanés malins. »


Mais les animaux terrestres ne sont pas les seuls à subir les assauts du soleil, des chercheuses britanniques se sont intéressées à la peau des cétacés et à leur réaction face au soleil :
« Nous ne sommes pas les seuls animaux à craindre les rayonnements ultraviolets (UV), qui frappent la surface de notre planète avec d'autant plus d'intensité que la couche d'ozone s'amincit : poissons, amphibiens et invertébrés sont eux aussi sujets aux coups de soleil ! Il faut également ajouter à cette liste d'espèces photosensibles les cétacés, cet ordre de mammifères aquatiques regroupant baleines, dauphins, marsouins et autres cachalots. […]

Présentant un plus grand taux de mutations et de plus faibles capacités de réparation que l'ADN nucléaire, l'ADN mitochondrial constitue un bon marqueur de l'influence des UV sur la physiologie cutanée. L'étude a comparé la réaction aux UV de trois espèces - le grand cachalot (Physeter macrocephalus) ainsi que la baleine bleue (Balaenoptera musculus) et le rorqual commun (Balaenoptera physalus), les deux plus grandes espèces vivantes - à partir de plusieurs dizaines de biopsies de peau prélevées dans le golfe de Californie entre les mois de janvier et de juin des années 2007 à 2009. […]

Ainsi, chez la baleine bleue, l'ensoleillement croissant entre février et mai est associé à une prolifération accrue des mélanocytes et à une augmentation de la production de mélanine. Cette pigmentation saisonnière des baleines bleues se traduit bien par une protection plus efficace de l'ADN mitochondrial face aux UV mutagènes. En d'autres termes, exposées aux rayons du soleil, les baleines bleues "bronzent" ! Cette teinte estivale n'est en effet pas l'apanage des humains, et a déjà été observée chez les requins-marteaux ou même chez le zooplancton. Les rorquals, naturellement plus foncés, ne bronzent pas ; pour les zoologistes, leur peau sombre les protège déjà de façon efficace contre le soleil, comme en atteste le faible nombre de lésions cutanées observées chez cette espèce.

Quant au grand cachalot, les chercheurs ont mesuré une expression plus forte de deux gènes par rapport aux baleines et aux rorquals, avec un pic en mars-avril, au moment où l'exposition aux UV est la plus forte. […] »

Source: La science infuse.

Les êtres humains ne sont donc pas les seuls à devoir se protéger du soleil !

Pour le bien être de votre animal, quelques conseils donnés par le site Le messager :
« Prévention
Par temps caniculaire, on déconseille les sorties entre 9 et 14 heures. Si l'exposition est incontournable, badigeonnez les parties sensibles d'un écran solaire pour chiens. Les crèmes solaires pour humains ne sont pas adaptées à la peau, plus sensible, de nos animaux. Le produit utilisé devrait présenter un facteur de protection solaire (FPS) 15 au minimum. Pour les chiens les plus sensibles, le port d'un textile (tee-shirt pour chien ou, éventuellement, pour enfant) peut compléter efficacement l'action de la crème solaire. »



Pour en savoir plus :
- Coup de soleil, attention peaux fragiles sur Animal santé bien être.
- Chiens et chats, attention au soleil sur E-santé.
- Chiens, chats et coups de soleil sur Daubigny.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact