Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > La photographie en lumière > Photographie

Photographie

par Huart Thérèse, le 28/08/2010 à 23:31 - 929 visites

Bonjour,
De quand datent les premiers agrandisseur?
Bonne journée.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_art, le 01/09/2010 à 14:27

Réponse du département Arts et Loisirs

L’agrandisseur est l’appareil qui permet de tirer par projection une image négative ou positive, afin d’obtenir une épreuve de dimension supérieure à celle du phototype original.

Dans le livre [i]Vocabulaire technique de la photographie[/i] / sous la direction de Anne Cartier-Bresson, un article rédigé par Carole Troufléau dresse un historique précis du procédé de l’agrandissement :

[i]« Bien que cette méthode voie le jour dans les années 1850 avec l’invention des chambres et mégascopes solaires (Heilmann 1853, Woodward 1857, Bertsch 1860), elle est ignorée par la plupart des photographes du XIXe siècle au profit du tirage par contact, qui garantit plus de netteté.
Long et minutieux, l’agrandissement restait aléatoire du fait de l’utilisation des rayons du soleil, éclairage le plus fort alors disponible…
La chambre solaire était encastrée dans une fenêtre de l’atelier obscurci. Le miroir dépassait à l’extérieur et renvoyait les rayons du soleil sur le condenseur de la chambre, qui éclairait uniformément le cliché à agrandir. La mise au point faite, on pouvait tendre le papier salé ou albuminé sur lequel se projetterait l’image…

… La « nouvelle voie photographique » (Vidal, 1866) qu’avaient imaginé les partisans de l’agrandissement ne s’ouvre qu’à partir des années 1880-1890 avec le perfectionnement de l’optique et la généralisation des procédés au gélatino-bromure d’argent…
… La commercialisation des papiers sensibles à développement au bromure d’argent facilite encore le processus et permet d’utiliser efficacement la lumière artificielle (lumière électrique, oxhydrique, au magnésium, lampe à pétrole) dès 1880. Alors que certains amateurs continuent à recourir à moindre frais à la lumière du jour et au cône d’agrandissement (dont le rapport d’amplification est fixe), les firmes comme Kodak s’équipent de lanternes d’agrandissement (à axe optique horizontal) ou d’agrandisseurs verticaux et proposent des services de traitement.
L’agrandissement devient indispensable avec les appareils à pellicule 24x36 mm à partir de 1925 et intègre la pratique photographique moderne. »[/i]

La [i]Grande encyclopédie de la photo et du cinéma amateur[/i], éd. Elsevier Séquoia, 1980, après l’importante partie technique, propose un paragraphe sur l’historique de l’agrandisseur :

[i]« C’est en 1840 que le professeur Draper réalisa des agrandissements à l’aide d’une lanterne magique fonctionnant à la lumière du jour. Ce système resta en usage jusqu’en 1870, avec l’appareil Solar amélioré (agrandisseur à la lumière du jour). Dubosc utilisa la lumière à arc en 1861. En 1895, apparut le premier appareil entièrement automatique de Pizzighelli et, en 1918, le premier agrandisseur vertical. En 1921, Kodak lança sur le marché un agrandisseur automatique, dont le type n’est devenu populaire qu’avec l’apparition du Focomat de Leitz (1935). »[/i]

L’article sur l’Agrandisseur à la lumière du jour précise :

[i]« Appareil conçu pour l’agrandissement à l’aide de la lumière du jour. En 1840 déjà, Draper mentionnait le fait qu’il parvenait à produire de grands daguerréotypes à partir de petits formats. Il utilisait la lumière du jour. Talbot signalait également, en 1843, qu’il parvenait à produire un grand négatif à partir d’une petite calotypie et à l’imprimer selon le procédé de l’époque. Le premier agrandisseur vraiment bien construit est dû à l’américain Woodward. Il concentrait la lumière du soleil sur le négatif à l’aide de lentilles. Cette Solarcamera et les appareils qui suivirent constituèrent jusqu’aux environs de 1870 le seul matériel d’agrandissement ; à partir de cette époque, la lumière artificielle fut de plus en pus employée… »[/i]
Cet article est accompagné d’une illustration de l’appareil d’agrandissement à la lumière du jour de Van Monckhoven (1875).

Voici dans le même ouvrage le début de la notice sur Draper :

[i]« Draper, John William (1811-1882). Chimiste américain ; dès 1839, il réalisa, à New York, des portraits en daguerréotypie, et ouvrit un atelier de portraitiste qui fut probablement le premier au monde. Draper doit, en outre, être considéré comme l’inventeur de l’agrandissement photographique… »[/i]

On peut voir également le schéma d’un agrandisseur à éclairage solaire, sans mention de date, à la page 9 de l’ouvrage [i]L'esprit des sels: Recettes photographiques des procédés anciens[/i] / Randall Webb, Martin Reed.

Dans le livre [i](Re)connaître et conserver les photographies anciennes[/i] / Bertrand Lavédrine, l’auteur note l’influence primordiale sur la technique du tirage par agrandissement de l’invention des papiers à développement :

[i]« Dans les années 1880 l’industrie photographique introduit les papiers à développement. Leur avantage réside dans la rapidité du tirage : il n’est pas nécessaire d’avoir du soleil et d’attendre de longues minutes pour que l’image se forme. D’un principe similaire à celui des procédés négatifs, il consiste en une exposition très brève à la lumière, puis l’image est rendue apparente par un bain de révélateur ou développement… le développement évite les aléas de la lumière solaire, autorise une productivité accrue et un meilleur suivi dans la qualité des tirages…
…Les premiers agrandisseurs avaient la structure des lanternes magiques, un objectif renvoyait l’image agrandie du négatif éclairé par la lumière solaire à l’aide d’un dispositif optique. Au XXe siècle l’éclairage électrique se substituera à la lumière solaire. »[/i]
Une gravure, à la page 150, montre un agrandisseur solaire.

Sur Internet, le site de Robert Leggat propose un cout résumé historique de l’agrandisseur, avec notamment une illustration d’un appareil de Woodward, et la mention de la présentation par Louis Jules Duboscq (1817-1886) à la Société Française de Photographie, en 1861, de deux agrandisseurs fonctionnant à la lumière artificielle.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
cron
mentions légales - contact