Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Lyon à la Renaissance > imprimerie lyonnaise

imprimerie lyonnaise

par scyo, le 03/07/2014 à 09:27 - 732 visites

bonjour,
J'ai lu que le premier livre imprimé en français l'avait été rue Mercière à Lyon pendant la Renaissance. Vous serait-il possible de retrouver le nom de l'auteur, le titre de l'oeuvre et la date précise de sa publication à Lyon?
Merci par avance de votre réponse.
Cordialement,
Scyo

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 03/07/2014 à 15:15

Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Bonjour,

Le premier ouvrage imprimé en français l’a effectivement été à Lyon, comme l'écrit Dominique Varry dans l’article « Imprimerie et innovation à Lyon au fil des siècles », publié dans le numéro 24 de la revue Gryphe (page 12) :
« (…) Lyon a été la seconde ville de France dans laquelle l’imprimerie a été introduite, trois ans après la création en 1470 du premier atelier français à la Sorbonne. Alors que l’atelier parisien éditait des ouvrages savants, en latin, destinés au milieu académique, Lyon se singularisa par une production plus diversifiée destinée à un public plus large. La légende dorée, de Jacques de Voragine, publiée à Lyon le 18 avril 1476 par Guillaume Le Roy pour Barthélémy Buyer, fut le premier livre imprimé en langue française. (…) ».
La bibliothèque conserve cet ouvrage de 1476 dont voici la référence.

Revenons un peu plus en détail sur Barthélémy Buyer (1439-1483). L’ouvrage Sur les pas des imprimeurs lyonnais rappelle qu’en 1473, ce riche négociant lyonnais introduit l’imprimerie typographique à Lyon. Il joue le rôle d’investisseur et de commanditaire, achète le matériel, choisit les titres à imprimer et en assure la diffusion, notamment par le biais des foires de Lyon (ainsi que celle de Médina del Campo en Espagne). Il préfère laisser le travail d’impression à des professionnels. Situé au 8 rue rue Saint-Côme à l’époque (actuelle rue Chavanne, dans le premier arrondissement), son atelier est confié au typographe Guillaume Le Roy. Une vingtaine de titres sortent des presses de B. Buyer, dont le premier en 1473 est le Compendium breve du cardinal Lothaire, un ouvrage de piété en latin.
D’autres imprimeurs travaillent également pour lui : l’Allemand Martin Husz, dans un atelier situé quai de la Pêcherie, imprime en 1478 le premier livre illustré en français, le Miroir de la rédemption de l’humain lignaige.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact