Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > L'allergie, 4e maladie chronique mondiale selon l'OMS > ultrasons anti-accariens

ultrasons anti-accariens

par dany264OO, le 07/03/2014 à 16:31 - 851 visites

Pourriez vous m'indiquer si les prises ultrasons anti-acariens sont-elles efficaces. Quels sont les critères à retenir sur leur efficacité et la valeur scientifique. Y a t il des marques meilleures que d'autres et la variance des prix est-elle significative
Merci d'avance pour votre réponse
D. JOUVET

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 10/03/2014 à 10:41

Bonjour,

Tout d’abord, nous tenons à vous préciser que notre site n’a pas pour vocation de faire de la publicité à des marques ou des produits, nous ne vous donneront que des renseignements et non des avis.

Nous n’avons pas trouvé d’études sur les prises ultrasons contre les acariens, les sites vendant ces produits et indiquant qu’ils ont été soumis à des tests scientifiques ne donnent pas leurs références, il est donc impossible de vérifier la véracité de leurs propos.
Nous ne pouvons donc émettre un avis de ces dispositifs, les seuls informations que nous avons pu trouver sont issues de forums et sont donc là aussi non vérifiables.

Avant de vous lancer dans l’achat de ces appareils, voici quelques conseils donnés par Santé magazine faciles à appliquer :
« « Les acariens meurent à 56 °C, ils ne résistent donc pas à un lavage à 60 °C », indique le Dr Vervloet, coauteur de Tous allergiques ? Pour en finir avec une maladie de civilisation. Mais, si on ne peut laver qu’à basse température, « l’action mécanique du lavage en machine permet à elle seule d’éliminer 95 % des acariens », précise Martine Ott, conseillère médicale en environnement intérieur.

L’essentiel, c’est d’y passer le maximum de textiles, couettes, couvertures, rideaux, peluches… régulièrement – dans l’idéal à chaque changement de saison. Et, pour les draps, au moins tous les quinze jours. Mais on renonce au nettoyage à sec, car le procédé dégage des polluants chimiques irritants.

Mettre au froid les textiles qui ne passent pas à la machine
La peluche préférée du petit ne passe pas en machine ? Or c’est un nid à acariens… On la place donc quelques heures au congélateur pour les éradiquer – ces petites bêtes ne survivent pas au-dessous de 0 °C. Mais cela ne suffit pas, il faut ensuite “aspirer” la peluche pour bien éliminer les acariens et leurs déjections. Les sprays acaricides sont inutiles. Ils n’agissent qu’en surface et contiennent des produits chimiques irritants.

Prévoir des housses “antiacariens” pour la literie
Après deux ans d’utilisation, le tiers du poids d’un oreiller est constitué d’acariens, de leurs excréments, de nos peaux mortes et de microbes (étude menée par l’hôpital Saint-Bartholomew à Londres) ! La literie leur fournit un milieu idéal, chaud et humide. Pour protéger la literie, « le mieux est d’investir dans des housses à fermeture éclair pour le matelas et l’oreiller », conseille le Dr Vervloet.

Ces housses empêchent nos squames de nourrir les acariens nichés dans la literie et limite le contact avec leurs déjections, causes d’allergie : Immunoctem, Acar-Housses, Dom’Hous, Protec’Som, Dyn’R…, 80 à 100 € la housse de matelas. Les laver une à deux fois l’an. Oubliez les matelas “antiacariens”, traités chimiquement : « On ne connaît pas la durée d’efficacité du produit acaricide », précise le médecin.

Aérer chaque jour 2 fois 15 minutes
Le taux d’acariens est trois fois plus élevé dans les maisons de campagne que dans les résidences principales (étude danoise de 2005). Moins aérées, pas chauffées l’hiver, elles sont plus humides, tout ce qu’aiment les acariens ! Pour garder un air assez sec à la maison, il faut aérer tous les jours deux fois 15 minutes et vérifier que rien n’obstrue les échanges avec l’air extérieur. Un bon réflexe : ouvrir les fenêtres après avoir passé la serpillière ou mis du linge à sécher.

« Mettre en route un peu de chauffage à 18-19 °C dès les premiers froids évite qu’un air trop humide ne s’installe », ajoute le Dr Vervloet. Oubliez les déshumidificateurs à bac à eau, « l’humidité passant d’une pièce à l’autre, il en faudrait un par pièce ».

Choisir un aspirateur à filtre HEPA
"Préférez un aspirateur doté d'un filtre HEPA ("haute efficacité pour les particules aériennes"), qui empêche les particules les plus fines de s'échapper dans l'air", conseille le Dr Vervloet. Il faut compter environ 150 à 180 euros pour un aspirateur puissant (Electrolux, Rowenta, Nilfisk...). Enfin, "il faut penser à laver le filtre pour que son efficacité reste optimale", précise Martine Ott. On évite les aspirateurs sans sac, qui impliquent un contact avec la poussière au moment de les vides.

Traquer les acariens grâce à un test
Passer l’aspirateur sur une moquette pendant 30 minutes ne permet de récupérer qu’à peine 30% des allergènes… On soupçonne la nôtre d’être colonisée ? Il suffit de déposer sur une bandelette la poussière extraite de l’aspirateur, et le test indiquera le degré de concentration en acariens en détectant la guanine, substance présente dans leurs déjections. S’il est élevé, mieux vaut se débarrasser de la moquette ou, si c’est impossible, la recouvrir d’un sol lavable du type parquet ou sol plastique.

Auteur: Laura ChatelainConsultant(s): Martine Ott, conseillère médicale en environnement intérieur au CHU de Strasbourg Dr Daniel Vervloet, allergologue et président de la Fédération française d'allergologie. »


Si vous souhaitez tenter l’expérience des prises ultrasons, voici quelques forums sur lesquels vous pourrez trouver des renseignements :
- Forum Auféminin.com.
- Forum Futura-sciences.


Pour aller plus loin :
- Nos maisons nous empoisonnent : guide pratique de l’air pur chez soi de Georges Méar
- Le guide du tout propre : tous les trucs et astuces pour nettoyer et entretenir maison, vêtements et accessoires de Claudine Way.
- Guide écologique de la famille de Claire Le Bouar, Marie-France Belotti et Patricia Ravet.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact