Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > L'allergie, 4e maladie chronique mondiale selon l'OMS > allergie à l'eau

allergie à l'eau

par nami, le 27/06/2012 à 19:15 - 671 visites

bonsoir;

je voudrais savoir si on pouvait être allergique à l'eau.

merci pour votre aide si précieuse

Cordialement

Réponse du Guichet du savoir

par bml_san, le 28/06/2012 à 11:33

Réponse de Cap’Culture Santé :

Bonjour,


« Il est possible d’avoir des réactions allergiques au contact de l’eau, mais ce ne sont pas les molécules d’eau qui sont les allergènes, fort heureusement.

Les réactions allergiques dues à l'eau
Le plus souvent, ce que l’on prend pour une allergie à l’eau est en fait une allergie au froid qui se déclenche au contact de l’eau froide, touchée ou bue.
Les autres cas d’hydroallergie sont liés aux substances contenues dans l’eau : minéraux, molécules organiques, microorganismes.
Ces allergies provoquées par le contact de l’eau engendrent des troubles plus ou moins graves, depuis des troubles cutanées (rougeurs, urticaire, prurit…) jusqu’à la perte de connaissance (hydrocution), ce qui peut provoquer la noyade en cas de baignade.
Les cas du prurit et de l’urticaire aquagénique
Deux maladies rares, l’urticaire aquagénique (provoqué par l’eau) et le prurit aquagénique, sont parfois assimilées aux hydroallergies, même si la première n’est pas une allergie. Les origines de ces deux maladies sont peu connues, mais elles se déclenchent au contact de l’eau.
L’urticaire aquagénique se traduit par une éruption de boutons accompagnée de démangeaisons, tandis que le prurit crée des sensations de picotements, de démangeaisons et de brûlures sans trace de lésion au niveau des zones en contact avec l’eau. »

Source : Hydroallergie : peut-on être allergique à l’eau ?

Le prurit aquagénique : définition.

« Le prurit est un signe fonctionnel et se définit comme « une sensation qui provoque le besoin de se gratter ». Il peut être localisé ou généralisé. Il ne concerne que la peau et certaines muqueuses ou semi-muqueuses.
Il existe un prurit que l'on peut qualifier de physiologique. Ce prurit est discret. Il est plus important le soir et/ou quand le malade se dévêt. Chaque individu se gratte de nombreuses fois dans une journée sans que cela entraîne de désagrément majeur.
Le prurit devient pathologique lorsqu'il induit des lésions de grattage (Figure 1) ou lorsqu'il incite à consulter. »

Le prurit aquagénique « survient immédiatement après un contact avec de l'eau quelle que soit sa température, sans aucune autre manifestation cutanée que le prurit. »
Source : cours relatif au prurit sur le site de l’Université de Nantes

L’urticaire aquagénique est-il une allergie ?

« Les urticaires physiques ont plusieurs origines : sensibilité au froid ou au chaud, réaction à la sudation, dermographisme (sensibilité au frottement), effet du stress et de l'émotion (forme cholinergique). Dans de rares cas, on rapporte des urticaires solaires (5 à 10 mn après une exposition directe de la peau au soleil), vibratoires (réaction au diapason) et aquagénique (sensibilité à l’eau). Ces urticaires ne sont pas allergiques. »
Source : article urticaires sur le site de l’INSERM


De façon plus générale, si vous voulez comprendre comment fonctionnent les allergies, vous pouvez consulter ce dossier d’information sur les allergies sur le site de l’INSERM.


Cordialement,

L’équipe Cap’Culture Santé.
Retrouvez nous sur Image
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact