Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - Démocratie et République : La différence?

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Démocratie et République : La différence?

Démocratie et République : La différence?

par MIRADOR, le 03/12/2015 à 16:46 - 1104 visites

Bonjour,
J'aimerais comprendre la différence entre la démocratie et la république?
Merci beaucoup,
MH

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 05/12/2015 à 10:27

Bonjour,

Voici ce qui est expliqué dans le livre La politique, tout un programme ! par Philippe Godard :
La démocratie est une chose, la république une autre. Pourtant, on les confond souvent depuis que la Ire République (1792-1804) a instauré la démocratie. Mais la République n'est pas toujours la démocratie.
La res publica
Le mot "république" vient d'une expression latine, res publica, qui signifie "chose publique". Alors que la démocratie désigne le pouvoir du peuple, la république représente l'intérêt général. Elle est ce qui constitue le bien du peuple, ce qui appartient au souverain. Les "choses publiques" sont toute ce qui, dans un nation, nous concerne tous. [...]
République et démocratie
La politique peut être démocratique à partir du moment où le peuple a le droit de s'exprimer et de voter - par exemple pour élire le président de la République. Mais pour qu'une politique soit républicaine, il faut qu'elle ne prenne en compte que l'intérêt général, et par des intérêts particuliers.
Dans une démocratie, un élu corrompu privilégie des intérêts particuliers - ceux de ses parents ou de ses amis - au détriment de l'intérêt général ; il a été élu de façon démocratique et agit pourtant de façon antirépublicaine. A l'inverse, la république romaine a instauré la dictature lorsque, dans les moments de péril, un seul individu recevait un pouvoir illimité pour une période fixée. Ce dictateur n'était pas élu démocratiquement, mais sa conscience de "la chose publique" le faisait agir dans le sens de l'intérêt général, le sens républicain.
Un bien précieux
La république n'est donc pas automatiquement réalisée du moment que le pays est démocratique. Les citoyens doivent prendre garde à ne voter que pour des candidats qui ont le sens de l'intérêt général s'il s veulent vivre à la fois en démocratie et en république.



Nous vous renvoyons aussi à l'explication apportée sur le site www.politique.net :

On distingue [...] République et Démocratie par l'origine de ces mots et par leur histoire. En France, le terme de République désigne le régime qui a remplacé la monarchie. Depuis 1789, la France a connu cinq républiques, c'est-à-dire cinq régimes politiques différents mais qui avaient comme point de ne pas accorder les pleins pouvoirs à un seul homme : séparation des pouvoirs, suffrage universel sont autant de caractéristiques de la République française. La différence entre les cinq Républiques concerne les attributions et les modes de désignation du pouvoir exécutif et du pouvoir législatif. La République française est une démocratie car le peuple détient le pouvoir en élisant ses représentants.
Une République n'est pas forcément une démocratie et inversement
Si les deux termes sont proches, ils ne sont pas forcément identiques. Ainsi, une République n'est pas toujours une démocratie. Aujourd'hui, le régime chinois a pour nom "République populaire de Chine" mais il s'agit d'une dictature : les libertés sont limités, le pouvoir communiste est autoritaire. Le président chinois est désigné par le Parti Communiste. Il existe bien des élections en Chine, mais c'est pour désigner un parlement de près de 3000 députés, qui ne se réunit qu'une seule fois dans l'année et n'a aucun pouvoir.
A l'inverse, une démocratie n'est pas obligatoirement une République. L'Angleterre est une monarchie mais la reine ne possède qu'un pouvoir honorifique, c'est le Premier ministre britannique qui gouverne avec un Parlement élu au suffrage universel direct. Bien qu'étant une monarchie, le Royaume Uni est donc une démocratie. Par conséquent, si Démocratie et République ont des sens étymologiques proches, ils recouvrent souvent une réalité différente.



Pour approfondir ces explications, voici quelques définitions plus précises extraites du Lexique de science politique : vie et institutions politiques publié sous la direction de Olivier Nay :

Démocratie :
1°) Dans une définition étroite, régime dans lequel la souveraineté appartient à l'ensemble des citoyens, qui l'exercent à l'occasion d'élections libres et disputées intervenant à intervalles réguliers. Dans cette perspective, la démocratie est, pour reprendre la formule de Lincoln, "le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple".
2°) Il reste qu'une définition plus exigeante s'avère nécessaire pour qualifier les systèmes démocratiques. Ceux-ci impliquent trois conditions essentielles relatives au fonctionnement du régime politique.
Tout d'abord, la participation du peuple, ce qui implique l'intervention des citoyens dans l'exercice du gouvernement politique - soit directement , soit par l'intermédiaire de représentants - mais se limite souvent, dans les faits, à une activité de contrôle sur les gouvernants (par le biais des élections).
Ensuite, le pluralisme politique, qui suppose le multipartisme (c'est-à-dire un système à plusieurs partis, indépendants les uns des autres et en libre compétition pour l'accès aux positions électives), mais aussi une structuration de la société permettant la représentation de la diversité des intérêts et des groupes (notamment par des organisations de la société civile et par des médias libres et indépendants.
Enfin, l'alternance au pouvoir, ce qui suppose que le pouvoir ne soit pas accaparé de façon continue par une seule force politique (ou une seule coalition de forces).
A ces trois conditions, s'ajoutent deux exigences fondamentales et indissociables qui sont le fondement du libéralisme politique : d'une part l'approfondissement de l'Etat de droit, qui suppose un système juridique étendu et stable, garanti par une justice indépendante ; d'autre part, la protection des droits fondamentaux, en particulier des libertés individuelles.
[...]

République : désigne une forme de gouvernement dans laquelle le pouvoir n'est la propriété de personne. Ce dernier, par conséquent, y est une "chose publique".
La république se distingue ainsi, sur le plan des principes, de la théocratie (pouvoir exercé au nom de Dieu), de la monarchie (pouvoir du roi) et de l'aristocratie (pouvoir d'une caste). [...]
La "république française" désigne désormais le régime démocratique aspirant à concilier la liberté et l'égalité. La laïcité en est le socle idéologique et moral. L'Etat en est le garant. La république démocratique est souvent opposée à la monarchie, considérée comme une forme de gouvernement plus autoritaire. Dans les faits, toutefois, il existe des monarchies devenues progressivement libérales et démocratiques (les monarchies constitutionnelles ou parlementaires), comme il existe des républiques autoritaires laissant peu de place aux libertés publiques.
[...]

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact