Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Pic de froid > Chauffage au sol

Chauffage au sol

par LUDOVICUS, le 10/01/2016 à 18:20 - 621 visites

S.V.P.
On disait , et entendait dire , il y a vingt ou trente ans , que le chauffage au sol des appartements d'un immeuble, pouvait présenter potentiellement quelques méfaits sur la santé: en particulier sur la circulation sanguine dans les membres inférieurs , et donc à ce titre, n'était pas recommandé.
Naturellement, énormément d'appartements construits dans les années 50 , 60 ou même bien avant, étaient équipés de la sorte, et je pensais que, à cause de cela, cette technique était vouée à l'abandon depuis lors ! Mais, j'ai découvert , tout récemment encore, que des immeubles neufs, ultra modernes par ailleurs, sont encore équipés de la sorte !
Qu'en est t il exactement , au niveau sanitaire et législatif présentement , car je n'ai plus entendu parler de ces problèmes de jambes lourdes depuis longtemps, à moins que la technique utilisée actuellement ait vraiment évolué, mais en quel sens s'il en est ?
merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ah, le 12/01/2016 à 10:00

Bonjour,

Les planchers chauffants à basse température n’ont plus rien à voir avec les planchers chauffants à haute température des années 1950 ou 1960. Ceux-ci provoquaient jambes lourdes, phlébites et varices. Aujourd’hui le confort est autre et des recherches vont dans ce sens :

« Dans les années 1960 et 1970, les logements n'étaient pas isolés, les tuyauteries des planchers chauffants étaient trop espacées et l'eau circulait à haute température (entre 50 et 70 °C). Par conséquent, le température du sol pouvait dépasser 30 °C, ce qui provoquait des sensations désagréables au niveau des jambes, et pouvait même occasionner des phlébites ou des varices.
Mais, depuis le décret de 1978, la température du sol ne peut pas dépasser 28 °C :
• La plupart des planchers chauffants sont désormais équipés de systèmes de régulations performants avec des thermostats de programmation permettant d’adapter la température aux conditions et aux besoins.
• Le chauffage par le sol est dit à "basse température" : il est intégré à une chape flottante isolée par le dessous et les côtés.
• La température de circulation de l'eau, gérée par une régulation, n’excède jamais 42 °C aux moment de "relances" (passage du "régime nuit" au "régime jour" par exemple) et elle est généralement comprise entre 22 et 28 °C, selon l'isolation de la maison.
• Les mesures réalisées montrent que la température du sol s'établit généralement entre 21 et 25 °C. (…)
Soucieux d’effacer l’image négative du plancher chauffant des années 1960, COCHEBAT (Syndicat national des fabricants de composants et de systèmes intégrés de chauffage, rafraîchissement et sanitaires) a conduit une étude sur les conséquences du chauffage au sol basse température en matière de phlébologie avec la Société européenne de phlébologie : (…)
Conclusion : l’ensemble des personnes interrogées se sont montrées satisfaites du plancher chauffant par eau basse température. Les examens cliniques n’ont indiqué aucun effet négatif de ce système de chauffage. »
Source : plancher-chauffant.comprendrechoisir.com

Cet autre site confirme cette donnée :
"Dans les années 60, le chauffage au sol était réalisé dans des appartements non isolés, avec des tuyauteries en acier trop espacées. L'eau circulait, la plupart du temps, à trop haute température (entre 50°C et 70°C) sans aucune régulation, ce qui entraînait une température de surface de sol souvent très supérieure à 30°C. Cela provoquait un inconfort au niveau des jambes par une mauvaise circulation sanguine (jambes lourdes, phlébites, varices).
De nos jours, le chauffage par le sol est dit à "basse température". Il est intégré dans une chape flottante isolée par le dessous et la température au sol ne dépasse pas 28°C, Donc plus de problème d'inconfort au niveau des jambes ni de soucis liés à la circulation sanguine."
Source : france-chauffage.fr

Chauffage au sol.fr mentionne la réglementation de 1978 :
« Performances des nouvelles générations de planchers chauffants :
Les premiers modèles de planchers chauffants manquaient de confort. Ils pouvaient provoquer le gonflement des jambes, une mauvaise circulation du sang et d'autres sensations désagréables. Désormais, la technologie a évolué et ils diffusent une chaleur douce et bien répartie, sans courant d'air. En France, un arrêté du 23 juin 1978 a établi qu'un plancher chauffant ne pouvait pas dépasser une température de sol de 28°C. Le chauffage au sol produit désormais un excellent confort car la distribution de la température s’adapte au corps humain, laissant les pieds chauds et la tête froide. »


Pour plus d’informations concernant le fonctionnement du chauffage au sol, vous pouvez consulter les sites suivants :
• Le Guide du plancher chauffant : guide gratuit en pdf
Wikipedia
L’internaute
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact