Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Partager l'information aujourd'hui > OAI, open data et big data

OAI, open data et big data

par rota.mika, le 07/07/2015 à 08:02 - 469 visites

Bonjour,

Je voudrais savoir si le mouvement de libre accès aux publications scientifiques est encore d'actualité avec la monté en puisance du mouvement open data et big data ?

Cordialement

Réponse du Guichet du savoir

par gds_alc, le 07/07/2015 à 16:04

Bonjour,

Dans un premier temps, il nous semble important de ne pas confondre open data et big data.

- Dans le big data, les données enregistrées sont en général passives, et sont en tout cas privées. Il s’agit d’un outil utilisé pour traiter les données enregistrées et identifier des modèles et des connections entre celles-ci. Les données traitées ne sont autre que celles que nous « créons » dans notre vie quotidienne : les GPS de nos téléphones portables permettent de connaître les lieux où nous allons, ce que nous achetons par carte est enregistré, ainsi que nos recherches Google, etc. Les grandes entreprises peuvent ensuite utiliser le big data pour analyser les pratiques de leurs consommateurs et communiquer de façon personnalisée et donc plus persuasive.


- L’open data, au contraire, n’est pas privé mais en libre accès. Il s’agit d’une base de données mise à la disposition de tous facilement et gratuitement, mais pas de donnés privées comme les habitudes de tel ou tel consommateur. Les données sont utilisées par les gouvernements, par exemple, pour renforcer la démocratie puisqu’elles permettent d’enrichir le débat démocratique, de dynamiser la vie publique et de réinventer les services publics. Les entreprises peuvent également utiliser l’open data, par exemple pour construire leur communication et leur marque, mais dans une perspective plus théorique.
L’open data est public et a une raison d’être, qui est d’être accessible, analysable, et utilisé par tout un chacun comme il l’entend ; il est par ailleurs publié par quelqu’un qui a l’autorité pour le faire. Le but de l’open data est souvent de stimuler la recherche et le développement, d’alimenter les entreprises, d’améliorer la santé et la sécurité publiques, etc.
(Source : Open Data Now: The Secret to Hot Startups, Smart Investing, Savvy Marketing and Fast Innovation)

Il nous semble donc que votre question concerne plutôt l’open data, plus susceptible de fournir l’accès à des publications scientifiques que le big data.

On peut en effet se demander si la généralisation de l’open data ne pourrait pas supplanter les revues de libres accès aux publications scientifiques, si celles-ci sont déjà accessibles par le biais de l’open data.

Il nous faut ici à nouveau émettre une précision : le libre accès, ou open access, n’est pas la même chose que l’open data.
L’open access est principalement utilisé pour les publications et recherches universitaires (articles de revues). Ceux-ci sont donc soumis à une licence, soit le droit d’utilisation accordé à une personne ou une entreprise. Cette licence peut être payante (dans ce cas, l’entreprise ou la personne utilise le bien, le procédé, le brevet ou la marque en échange d’une certaine somme) ou gratuite (ce qui est le cas de l’open access). Mais quoi qu’il en soit, ces publications restent soumises au droit de la propriété intellectuelle, avec pour particularité que leur licence est gratuite. Elles sont soumises à une licence d’utilisation dite « libre », d’où le terme de « libre accès ».
En revanche, les données de l’open data ne sont soumises à aucune licence. Si les principes sont les mêmes (permettre l’accès libre ou gratuit à des données ou des connaissances), les mécanismes ne sont pas les mêmes. Pour le moment, l’open data ne supplante donc pas le libre accès car les contenus ne sont pas les mêmes.
(Source : pantonprinciples.org)

Cela étant dit, la question commence tout juste à se poser dans le milieu de la recherche. Fin mars 2015, un colloque intitulé « The future for Open Access and the move towards Open Data » (Le future de l’open access et l’évolution vers l’open data) a eu lieu à Londres. Les chercheurs se sont demandé, entre autres, quel était l’état de l’open access jusqu’ici et quelles étaient les prochaines étapes à mettre en œuvre pour soutenir l’adoption par les gouvernements d’une politique d’ « open data culture » pour la recherche financée par les fonds publics.
(Vous pouvez trouver un résumé du colloque ici; mais il est en anglais.)

Si pour le moment open access et open data restent deux choses vraiment différentes, et si l’open data est encore loin d’avoir supplanté l’open access, des chercheurs commencent donc à promouvoir l’idée d’une fusion des deux, allant jusqu’à considérer l’open access comme l’un des parents de l’open data.

Vous pourrez obtenir plus d’informations sur la question dans les ouvrages suivants :
- Organiser le libre accès
- Les Bases de données relationnelles ou le Libre accès aux informations
- Les archives ouvertes
- L'information scientifique et technique dans l'univers numérique
- Big fast open data : décrire, décrypter et prédire le monde : l'avènement des données
- Open data : comprendre l'ouverture des données publiques

Bonne journée !
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact